Pourquoi le métier de prof inspire-t-il de moins en moins de monde ?

Le métier d'enseignant attire de moins en moins de candidat·es. Mais pourquoi donc ? Mathilde vous explique son parcours et cherche à connaître le vôtre !

Pourquoi le métier de prof inspire-t-il de moins en moins de monde ?

« Le métier d’enseignant attire de moins en moins. En l’espace de quinze ans, le nombre d’inscrits aux concours de recrutement du second degré a chuté de près de 30 %. »

Voilà ce qu’annonce Le Monde dans un article paru ce jeudi 23 août 2018.

De moins en moins de volontaires pour devenir prof

Le média explique la chute de l’attractivité du métier d’enseignant, ainsi que les solutions que le gouvernement cherche à mettre en place pour y parer.

Entre autres, des primes pour les enseignant·es en « zones sensibles » ou une amélioration de la formation continue.

La chute du nombre de candidat·es aux concours comme le CAPES varie selon les matières de prédilection, et n’épargne pas les professeur·es des écoles.

Pourquoi y a-t-il de moins en moins d’aspirants professeurs ?

À la lecture de l’article du Monde, je n’ai pas tellement été surprise.

Moi-même, je rêve depuis la quatrième ou la troisième d’enseigner, soit dans un collège, soit à l’université.

Lorsque j’ai parlé de mon projet à mes proches, comme à des inconnu·es, j’ai été confrontée à des encouragements… mais surtout des inquiétudes.

Les conditions d’exercice difficile, le maigre salaire pour la masse de travail, ou la mauvaise considération que peut recevoir cet emploi… j’ai été assez découragée par les retours auxquels j’ai été confrontée. Venant parfois de profs eux-mêmes.

Aujourd’hui, j’ai ponctuellement fait une pause dans ce projet. L’opportunité de travailler chez madmoiZelle m’a incitée à le repousser, mais je ne l’ai pas abandonné et le chéris toujours.

Toutefois, cette vocation est source de nombreux doutes pour moi. Je suis tout à fait incertaine quant à ma capacité à exercer ce métier, comme du bonheur qu’il pourrait m’apporter.

Et toi, qu’en penses-tu ? Qu’est-ce que cette annonce provoque chez toi ? Si tu es prof, as-tu l’impression que tes conditions d’exercice ont changé ? Et si non, pourrais-tu envisager ce métier ? Pourquoi ?

Viens, on en parle dans les commentaires !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… être prof de maternelle en ZEP

CHANSON DE NOEL - MBN & la rédac (clip)

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • Efimeri
    Efimeri, Le 4 septembre 2018 à 18h35

    @LovelyLexy Son raisonnement est improbable quand même. Si on met de côté le caractère ultra violent de ce qu'il s'est passé et l'aspect tragique déconcertant... il a surement eu des raisons de s'inquiéter avec un raisonnement pareil...
    Dans le genre, par chez moi (dans mon département) un père venu récupérer son fils accusé de l'homicide involontaire d'un gendarme en sortie de garde à vue (il l'a heurté alors qu'il était en moto et le gendarme à pied j'ai pas trop suivi mais clairement c'est le genre d'accident bête quoi qui te détruit la vie) ; je disais donc le père récupère le fils, part en forêt avec lui, le tue et se suicide. J'ai du mal à comprendre la logique de ce genre d'actes...
    J'aime la logique, je suis logique, à la limite d'être calculatrice sauf quand je dégoupille, là faut juste pas m'emmerder sinon t'as une chance sur trois de te manger une mandale et deux chances sur trois de finir en pleurant rien qu'en ayant croisé mon regard parce que je t'aurai foutu la frousse, soit parce que je t'aurai démonté moralement à l'aide de quelques mots bien placés. Ce genre de raisonnement est pour moi une impossibilité totale XD

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!