Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Marseille

Des concerts d’artistes super chouettes pour pas trop cher dans ta ville, c’est possible. Ça continue encore et encore, et ce mois-ci, banco la caravane pour Marseille !

Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Marseille

Une expression populaire dit que la musique adoucit le beurre – ou plutôt les moeurs, mais peu importe. Toujours est-il que la musique, est, à mon sens, aussi chère à une vie belle et soyeuse que peut l’être la bonne cuisine. Seulement la musique peut aussi se révéler chère pour le portefeuille.

À ce problème, j’ai la solution : les artistes locaux. Proches de chez toi, généralement proches du public, à un tarif abordable et qui dépotent tout autant que leurs grands frères et soeurs de scène. Comme je le dit et le répète (répét’ de musique… tu l’as ?), rien ne vaut l’écoute musicale en live, donc n’hésite pas à faire un tour du côté de chez toi.

À lire aussi : Quatre artistes (pas trop connus) à écouter à Rennes

Ce mois-ci, j’espère que tu as pris ton baladeur-trotinette, parce qu’on part s’éclater à Marseille. Quelques pépites de la scène musicale marseillaise ont grossi, et arrivent jusqu’à nous : je ne te ferai pas l’affront de te présenter IAM, Chinese Man ou Massilia Sound System. Mais au-delà de cette tête d’affiche, des artistes locaux fort sympathiques résistent encore et toujours dans la ville du savon du même nom.

En voici quelques uns à découvrir pour faire palpiter ton coeur de rocker (notamment), dans une sélection évidemment non exhaustive.

Maycad

Démarrage en douceur avec Maycad, un groupe fort chouette pour titiller tes oreilles au réveil, qui pratique le trip-hop. Maycad, c’était d’abord un duo, connu sous le nom d’On passait dans le coin, avec les cordes vocales suaves, profondes et séduisantes de Manon Bonnes, et les cordes de guitare de Rémi Bosch. Sont ensuite arrivés Nathanael Pinna à la batterie, puis Guillaume Mongens aux basses pour former Maycad.

Le résultat de ce beau mélange est travaillé et éclectique, tantôt dur tantôt doux, avec de bonnes basses, une voix qui sonne soul et plein de petits sons parasites faussement imparfaits. Maycad a peu a peu fait sa place sur scène avec une collection de concert, et son deuxième EP, Waking Dream, est tout chaud sorti du four, puisqu’il a vu le jour en mars 2015.

Leur style est suffisamment varié d’un titre à l’autre pour accrocher tes tympans, que leur sensibilité soit rock ou un peu plus soft, donc n’hésite pas à te passer les titres en boucle, pour planer ou frapper fort le sol.

  • À voir bientôt – Le 8 mai 2015 à 20 heures, au Poste à Galène, 103 rue Ferrari à Marseille, avec The Great Joe Yabuki et Jaw Wad. L’entrée est à 4 euros sur place, un tarif si riquiqui que ton porte-monnaie ne le sentira pas (et pourra se gorger de bière). Avant cela, viens donc tourner en orbite sur leur page Facebook, sur Deezer, sur Soundcloud, mais aussi leur site Internet !

Hat Man Session – Nasser Ben Dadoo

La jeunesse c’est l’avenir, mais les artistes qui ont de la bouteille, ça envoie pas mal aussi. Le Hat Man Session, par exemple, est un groupe qui n’a rien d’un petit bleu, mais n’est pas pour autant un truc de vieux. Tu as ici affaire à une formation de quatre musiciens, avec Nicolas David  à basse, Thierry Trouillot à l’harmonica et Alexis Voisin à la batterie, chapeautée (le fameux « hat ») par Nasser Ben Dadoo, un musicien et compositeur originaire des quartiers nords de la cité phocéenne, comme l’indique sa bio.

Le Hat Man Session est né en 2008, mais avant ça, son leader a écrit et composé du blues de son côté, a collaboré avec le bluesman américain Steve McCallum et roulé sa bosse un peu partout en France et en Europe.

Autant te dire qu’il y a de l’expérience derrière le blues rock bien gras du Hat Man Session, porté par la voix chaude et la technique de guitare « slide » de Nasser Ben Dadoo, qui consiste à faire glisser son doigt le long des cordes. C’est de la musique à l’ancienne, qui n’a rien à envier au plus profond des Etats-Unis et te râcle la gorge de satisfaction. Bref, une valeur sûre qui groove plus que ta grand-mère.

  • À voir bientôt – Le 7 mai 2015 à 20h30, au Living Arts, 50 Cours Julien à Marseille, dans le cadre du Blues Festival. Le ticket d’entrée pour le seul concert est à 10 euros, un peu plus cher si tu veux aussi prendre ton repas sur place. Si tu n’as pas le temps de te mettre au cool en live, viens donc peser de l’amour sur la page Facebook (pas très active) ou sur MySpace (oui, des vieux de la vieille, je t’avais prévenu•e) !

Date with Elvis

Après la tranquillité, je te propose de partir du côté punk marseillais. Derrière le pseudo de Date With Elvis, se planquent Yohan Demeillers et Jean-Pierre Léon, qui fabriquent du rock indie garage, et ont choisi leur nom en référence à un album des Cramps, le groupe de rock américain psychobilly qui cartonnait dans les années 70-80.

La musique de Date With Elvis est du genre excitée voire survoltée, avec un petit côté eighties vintage, une voix punk, de la grosse basse et de la caisse claire. Le premier EP du duo, Let Me Go, remonte à 2012 et est sorti sur le label La Dame Noir, mais il n’a pas pris une ride. Leur son est relativement simple, mais très efficace, bref, du rock un peu brut mais pas si brute pour les jours où tu as besoin de te défouler.

  • À voir bientôt – Le 24 mai 2015 à partir de 17h30, au Kiosque à Musique des Réformés, place Léon-Blum à Marseille, dans le cadre des Rendez-vous du Kiosque, avec Torpedo Swing, Surfin K, et Pola Faces and The Garbage Men. Le concert a lieu en plein air, l’entrée est donc gratuite et tu aurais bien tort de t’en priver. En attendant, viens donc écorcher tes cordes vocales et mettre du lourd dans tes oreilles sur leur page Facebook, sur Deezer ou sur leur site Internet !

Splash Macadam

Et tant qu’on est dans les guitares énervées, il ne faudrait pas oublier Splash Macadam. Il s’agit encore une fois d’un groupe, cette fois-ci un trio devenu quatuor composé de Roman à la guitare, Guillaume à la basse et Christ à la batterie, avec Damien au synthé. Splash Macadam fait, selon ses propres termes du « rock/tropical/indie ».

Concrètement, ça donne une voix éraillée sur un rock très électrique, hyper tendu, avec une basse très marquée sur laquelle tu peux sauter en l’air pendant des heures. Ca se vit au moins autant que ça s’écoute. Splash Macadam a sorti son premier EP en 2011, Do You Want A Magic Listening ?, mais bien d’autres chansons se profilent dans les rangs pas sages de leurs passages en scène.

Une petite corde de guitare me dit que si Splash Macadam n’a pas encore résonné jusqu’à tes oreilles, ça pourrait être pour un futur proche. Le groupe fait partie des différents artistes qui avaient été pré-sélectionnés pour le concours des Inrocks Lab 2015, et a déjà tourné (pas les serviettes) dans diverses salles de France.

  • À voir bientôt – Malheureusement, depuis que les Splash Macadam ont bouclé leur concert aux Inrocks Lab le 12 avril dernier, les dates des concerts suivants n’ont pas été annoncées et je ne peux donc t’en faire part pour l’instant. Mais patience, ce n’est probablement qu’une question de temps avant de les revoir sur les scènes locales. En attendant, viens donc dodeliner de la tête et onduler violemment de tout le corps sur leur page Facebook, sur Soundcloud ou encore sur Deezer !

À toi de jouer !

Après cette balade musicale à Marseille, on ne se repose pas sur les lauriers-rose. Pour dénicher de belles trouvailles à se mettre dans les oreilles dans le reste de la France, j’ai besoin de ton aide !

Si tu connais un peu la scène musicale de ta ville ou que tu as une chouette découverte à partager, tu peux m’envoyer un mail à lea.bucci [at] madmoizelle.com ayant pour objet « Découverte musicale [NOM DE TA VILLE] », avec des noms de petits labels, de groupes, des liens vers des clips… Tous les styles de musique sont appréciés, à quelques conditions :

  • que ces artistes ne soient pas des blockbusters de l’industrie musicale qu’on entend partout à la radio
  • que le prix de leurs concerts reste accessible pour un•e étudiant•e en rade d’argent
  • qu’ils fassent si possible des dates dans leur ville d’origine (si si représente)
    et bien sûr, qu’il y ait un endroit sur Internet où on puisse écouter leur musique !

Merci à Marie-Alix, Marie et Jean-Jérôme pour leurs suggestions sur cette édition !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Osez-josephine
    Osez-josephine, Le 4 mai 2015 à 8h54

    Oh oui Maycad j'aime bien!
    Vous avez oublié Oh!Tiger Mountain et Kid Francescoli (qui du coup se retrouvent dans Husbands)!
    Et un bon groupe de Blues/Rock: Big Fat Papa'z!

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)