Et si on arrêtait de s’insulter ?

Jack Parker ne supporte plus les insultes 'sympathiques' entre copines. Réquisitoire contre une mode étrange.

Et si on arrêtait de s’insulter ?

Je sais pas d’où vient cette nouvelle mode, mais ça commence à me BRISER LES REINS.

Depuis quelques années déjà, c’est le grand truc des meufs de s’insulter entre copines. Les « Coucou ma salope ! » et « Bon appétit grosse pute ! » sortent de toutes les bouches, on ricane et on trouve ça trop cool – les passants sont choqués mais on s’en fout, ma meilleure amie c’est ma pute, ma chienne, ma salope, et on est heureuses comme ça. Je sais pas exactement ce que ça traduit comme état d’esprit, qui a décidé que c’était cool et que ça faisait de nous des femmes modernes et décomplexées, je vous supplie de m’expliquer le concept.

Comme tout le monde, j’ai commencé par céder à la tendance. C’était le moyen idéal d’exprimer sa jalousie face aux petites victoires du quotidien de ses amies, que ce soit face à un nouvel achat – « ho la pute, tes nouvelles chaussures sont trop canons, connasse va elles te vont trop bien, j’te déteste ! » – ou à une victoire un peu plus conséquente, telle que la réalisation d’un rêve – « Pouffiasse, je veux ta vie ! ». Ça m’a vite gavée parce que je ne pouvais pas m’empêcher d’entendre une pointe de  vérité, dans ma bouche et dans celles de mes camarades. C’était une façon de dire, je t’aime fort, mais je suis tellement aveuglée par la jalousie que je ne peux pas te le dire autrement, et comme tu es mon amie, je me dois de garder le sourire et d’être heureuse pour toi.

Aujourd’hui je ne supporte plus cette tendance.

Et pourtant, autour de moi, personne n’a suivi mon courant révolutionnaire. Amies, collègues, vagues connaissances, inconnues – TOUTES se permettent de lâcher un petit « BITCH », « Pute », « Connasse », dès que l’occasion se présente (et quand c’est sur Facebook, ça choque ma famille au passage, ce qui est cool). Et j’ai beau savoir au plus profond de moi que ce n’est pratiquement jamais fait avec de mauvaises intentions, ça n’empêche que je trouve ça extrêmement déplacé. Même ma meilleure amie ne se le permet pas, alors quand c’est une nana que je n’ai jamais vue de ma vie qui se permet de lâcher une insulte « gentille » (coucou oxymore), j’ai juste envie de me transformer en She-Hulk et de tout détruire autour de moi.

Je ne suis pas une grosse féministe intégriste, j’ai même un côté sacrément misogyne quand je m’y mets, mais ça ne m’empêche pas de penser qu’un peu de douceur et de solidarité entre meufs, ça pourrait être pas mal. Je ne parle pas d’en revenir à des surnoms tels que « ma chérrrriiiiie », « darling », « mon chou à la crème avec des petites étoiles roses sur le dessus », mais mettre un peu d’eau dans son vin permettrait d’éviter quelques conflits diplomatiques.

Alors je vous le demande, par pitié, surtout si vous ne connaissez pas personnellement la fille à laquelle vous vous adressez, UN PEU DE TENDRESSE BORDEL. On n’a pas élevé les cochons ensemble, j’suis pas ta p’tite soeur, alors PARLE BIEN.

Si c’est votre trip entre copines, ça ne regarde que vous, mais faites attention à ne pas partir sur le principe que toutes les filles du monde sont dans le même délire. Si c’est être vieux jeu ou coincée, alors je le revendique, et je demande un peu de respect de la part de mes consoeurs.

J’aimerais aussi qu’on ose se dire quand un truc nous fait chier. Aujourd’hui j’en parle, mais j’ai beaucoup de mal à reprendre celles qui m’insultent « gentiment », de peur de passer pour un pitbull. Mais aujourd’hui, et que cela fasse office d’avertissement pour toutes celles qui m’adresseront la parole à l’avenir, je fais la promesse de taper du poing sur la table quand une fille se permettra de me traiter de pute pour me demander du sel.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 85 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Destiel Mok´
    Destiel Mok´, Le 13 novembre 2013 à 17h40

    jack-parker;4463886
    klifer;4463388
    Malheureusement même si le thème de l'article est intéressant je n'arrive pas avec le style de Jack Parker que je trouve légèrement agaçant car me paraissant très égocentrique. On dirait des articles de blog d'une fille qui raconte sa vie.

    Quel dommage car ce n'est qu'une question de style, les sujets traités sont intéressants parfois, comme ici, mais je crois que le "je ne suis pas une féministe intégriste voir parfois mysogine" ça m'a tué. Why la justification?
    Alors en fait, sur ce point, je tiens juste à rappeler que cet article a été écrit en 2011, et que j'ai beaucoup grandi, changé et évolué depuis, comme l'ont prouvé (du moins, je l'espère) certains de mes articles (qu'ils parlent directement de sujets féministes ou non, d'ailleurs).

    Après pour ce qui est du style, je ne pourrai rien changer au fait que tu n'aimes pas le mien, mais c'est pas très très grave.
    Ah mais alors du coup toutes mes excuses!
    J'ai pas vu best of et je sais plus ou me mettre (c'est vrai).
    J'étais, c'est vrai, extrêmement surprise de voir que tu disais justement n'être pas féministe intégriste quand il me semblait que tu l'étais (pas intégriste, féministe).

    Donc encore mes excuses pour ne pas avoir vu le best of. Le matin est dur en ces temps froids.

    Pour le style NON ce n'est pas très très grave ce n'est même pas grave du tout, et encore heureux. On ne peut pas plaire à tout le monde! Surtout à une bougresse d'ane comme moi (et finalement heureusement que les gens ne vivent pas pour me plaire ce serait très pénible pour eux).

Lire l'intégralité des 85 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)