L’Australie, le pays qui aura votre peau

Jack Parker a du mal avec l'Australie. Elle n'y est jamais allée mais elle a déjà lu beaucoup trop de trucs pour y mettre un jour les pieds. Passage en revue.

L’Australie, le pays qui aura votre peau

Publié initialement le 7 octobre 2010

Plus j’en apprends sur l’Australie, plus ma théorie se confirme : ce pays a été créé dans le seul but de nuire à l’être humain, il ne devrait pas être habité et ne devrait jamais, jamais être considéré comme une destination de rêve pour ses vacances. La faune de ce pays, quel que soit le milieu dans lequel elle évolue, a le pouvoir de tous nous anéantir, et je compte bien le prouver. Il va sans dire que si les photos de bêbêtes bien cheum vous filent des cauchemars, la lecture de cet article est déconseillée. Par exemple, là, je vais ouvrir le bal avec une grosse photo d’araignée bien dégueu.

1. Les araignées

En Europe, on peut dire qu’on est plutôt chanceux de ce côté-là. Rares sont les araignées qui peuvent réellement nous tuer. Rares sont celles qu’on ne peut anéantir d’un coup de tong. Au final, on se raccroche comme on peut à l’expression « elles ont plus peur de toi que toi d’elles ».

A ce jour, je n’ai encore jamais vu d’araignée hurler de terreur en me voyant avant de s’enfuir à toutes pattes (rappel : huit pattes. HUIT. J’appelle ça une anomalie). J’attends encore de voir débarquer le petit copain de l’araignée avec un journal roulé à la main pour me mettre un coup sur la gueule, mais soit.

On se console aussi avec des conneries de l’ordre de « araignée du soir, espoir », mais pour la majorité des gens c’est plutôt « araignée du soir, nuit blanche à passer la maison au crible et à sentir des démangeaisons sur tout le corps en hurlant dès qu’un cheveu nous frôle le visage ». Mais nous devrions nous réjouir de n’avoir que de « petites » inquiétudes lorsqu’il s’agit de nos amies les arachnides. Parce qu’en Australie, ça rigole carrément moins.

Laissez-moi vous présenter l’Atrax Robustus, spécialiste de l’attaque ninja.

Sérieux tu l’entends pas le cri du ninja là ?

Jusqu’à 7 cm de longueur pour la femelle, squatteuse de trous et crevasses en tous genres, cette bestiole-là n’a pas plus peur de vous. Elle est d’ailleurs bien connue pour charger et attaquer sans sommation, alors pas de « si tu bouges pas elle te fera rien », si elle aime pas ta gueule, tu peux faire tes adieux à ce monde.

Ses crochets sont si puissants qu’elle n’a pas besoin de faire le moindre effort pour transpercer peau, ongles, jeans ou chaussure (« j’ai mes rangers, je crains que dalle dans la cambrousse » pourraient être vos dernières paroles). Très agressive, elle s’en prend principalement aux primates et coup de bol ! aux Hommes aussi. Parce que les autres animaux sont immunisés contre ses toxines. Forcément. Bon ok, après tout ça je me sens un peu fourbe en vous avouant ceci : son venin n’est mortel « que » pour les enfants ou les adultes fragilisés. Mais j’y goûterais pas quand même.

2. Les serpents

Avec les serpents, on tape encore un peu plus loin que les araignées dans le côté « peur abstraite ». En France, il y a peu d’endroits où l’on peut croiser un serpent tous les matins. Même à la campagne, on croise bien une couleuvre par-ci, une vipère par-là, mais si tu tapes des pieds comme une forcenée depuis qu’on t’a dit que ça les éloignait, ça doit pas arriver souvent.

L’Australie, elle, est réputée pour abriter les serpents les plus dangereux du monde. Ai-je une preuve scientifique absolue ? Non, juste la conviction qui me pousse à écrire ce papier. Ça, et cette douce combinaison de mots : « serpent-tigre ». Associé à un requin, ça craint, à un moustique, ça donne le chikungunya alors je vois pas trop comment ça pourrait être bon signe pour un serpent.

serpent tigre australie

Avec une taille variant entre 90cm et 2,40 mètres, le serpent tigre est lui aussi très agressif quand on a le malheur de l’approcher. Il copie honteusement sur la position du cobra avant d’attaquer, alors autant vous dire que si l’envie vous prend de jouer au charmeur de serpents devant vos potes pour vous moquer du reptile, ça se payera cher. Et là, on sort les chiffres pour rigoler un peu : le venin d’un seul serpent tigre suffit à tuer 118 moutons. Non, j’ai pas trébuché sur mon pavé numérique, vous avez bien lu. 118 moutons.

Autre point important : il est capable de surmonter un obstacle en se redressant, et c’est l’un des seuls serpents à pouvoir le faire. Et là, vous vous doutez bien que sa morsure est mortelle pour l’homme. Si on ajoute à ça le fait qu’il aime bien se promener près des villes, et que c’est un excellent nageur, ça nous donne le super combo de la mort qui pique et qui tue fort.

3. Les Kangourous

« Heiiin ? Quoiii ? Mais n’importe quoi elle, c’est trop mignon les kangourous, c’est que dans les vieux cartoons qu’ils attaquent, pff ». Ah ouais ?! Bah j’ai un scoop pour vous : les kangourous sont des êtres profondément fourbes. Et alors là, vous pourrez pas me dire que j’ai pas de preuve.

Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...
Chargement du lecteur...

Et ce n’est qu’un échantillon, il vous faudrait des heures pour faire le tour des vidéos qui prouvent à quel point les kangourous sont des animaux violents. Mais pour appuyer ma théorie, je ne viens pas armée de faits scientifiques avérés mais d’une légende urbaine apparemment bien connue. Elle m’a été racontée sous la forme classique du « c’est des potes du cousins de la belle-mère de mon voisin de classe qui… » et je me suis faite avoir comme une bleue jusqu’à ce qu’on me révèle la supercherie. Quoiqu’il en soit, je pars du principe que toute légende urbaine part d’une histoire vraie que les gens ont trouvée tellement cool qu’ils ont voulu se l’approprier. Alors mettez-y un peu du vôtre et faisons comme si c’était pour du vrai.

Partis sur les routes du pays, une bande de copains fictifs ont malencontreusement percuté un kangourou. Il se trouve qu’ils n’étaient pas super nets, du coup au lieu de s’en inquiéter, ils en ont vite conclu que la bête était morte et que c’était l’occasion rêvée pour s’amuser un peu. Ils lui ont mis une casquette sur la tête, des lunettes de soleil, leur banane avec tous leurs papiers autour du cou, bref, ils ont mis une sale claque à leur karma, c’est rien de le dire. Que ce soit mérité ou non, là n’est pas la question. Après avoir pris une série de photos avec le fruit de leur… créativité, le kangourou a décidé de revenir à la vie et de s’enfuir dans la cambrousse. Avec toutes les affaires des mecs en question. Mais, preuve que cette histoire de karma, c’est peut-être que des conneries, quelques jours plus tard une autre voiture a percuté le même kangourou… qui portait encore la banane avec les précieux papiers. Je vois pas pourquoi certaines personnes auraient du mal à croire à cette histoire, tant elle me paraît réaliste. Kangourou = malfrat génétique.

La fourberie du kangourou n’est donc plus à prouver. Dans le prochain épisode je vous parlerai de pieuvres et de vers de terre, et d’ici là peut-être que j’aurais rallié quelques personnes à ma cause et que nous pourrons protester ensemble contre ce pays révoltant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 55 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • De.w
    De.w, Le 28 décembre 2013 à 1h42

    C'est vrai. Ce pays peut facilement avoir votre peau, mais certainement pas avec les animaux présentés ci dessus. Que l'on ne croisent pas en ville. Alors oui il faut faire attention quand on va faire un trec dans le désert mais pas plus qu'ailleurs. Il faudrait arrêter de faire peur. On voit plus souvent des kangourous morts au bord de la route, qu'attaquer des humains

    Ensuite, les loyers sont un peu élevés par ici et la vie est chère pour des gens comme nous. Les australiens recevant leur salaire (plus élevés) toutes les deux semaines, leur rapport à l'argent et à la dépense n'est pas le même.que le nôtre.

    et pour finir, oui il y a peutetre du travail, mais à quel prix? $8/$10 de l'heure à certains endroits. L'Ausralie devenant un pays extrêmement populaire, il devient difficile de trouver du travail.

    l'Australie reste un des pays les plus fascinants du globe. :) que je vous encourage vivement à découvrir.

Lire l'intégralité des 55 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)