Le Festival international de la BD d’Angoulême 2017, c’est parti !

Par  |  | Aucun Commentaire

Le Festival international de la BD est de retour ! Comme chaque année, le neuvième art sera à l'honneur : le gratin du monde de la bande dessinée se donnera rendez-vous à Angoulême pour quatre jours sous le signe de l'art séquentiel.

Le Festival international de la BD d’Angoulême 2017, c’est parti !

C’est parti pour le Festival international de la bande dessinée ! Pendant quatre jours, les bédéistes, lecteurs, lectrices, éditeurs, éditrices… Enfin tout le monde se donnera rendez-vous dans la ville d’Angoulême.

De quoi en prendre plein les yeux !

Chaque année, le jury du festival désigne une liste de nominé•es pour le Grand Prix.

D’autres prix sont aussi remis tels que celui du patrimoine, du public, de la jeunesse… L’année dernière, Angoulême défrayait la chronique en se plantant magistralement dans ses choix pour le Grand Prix.

En effet, tous les albums choisis avaient été écrits et dessinés par… Des hommes. Sur une quarantaine de bandes dessinées, pas une seule femme était présente. Je suis revenue sur cette histoire en vidéo.

Le Festival International de la BD 2017, plus de mixité

Il semblerait que l’organisation du festival ait bien retenu la leçon cette année. Dans le grand jury, il y a quatre femmes sur sept membres, et la présidente du jury elle-même est une femme, Posy Simmonds.

À lire aussi : Le Festival d’Angoulême 2016… et les femmes

Résultat : parmi les 42 albums sélectionnés, plein de femmes sont présentes ! On retrouve par exemple Brigitte Findakly pour Coquelicots d’Irak, Kelly Sue DeConnick pour Bitch Planet, Catherine Meurisse pour La Légèreté

En plus de laisser la place aux femmes, la sélection est éclectique : on retrouve des albums français mais aussi coréens, japonais, américains… même la présidente du jury est britannique !

Voir une institution telle que le festival d’Angoulême se moderniser, ça fait beaucoup de bien !

Cosey, l’homme de la semaine

L’autre grand honneur du festival, c’est le Grand prix de la ville d’Angoulême.

Depuis plus de quarante ans, cette distinction récompense l’ensemble de l’œuvre d’un•e auteur•e, qui a marqué le paysage du neuvième art. Zep, Loisel, Trondheim ou encore Akira Toriyama ont été récompensés par le passé.

Cette année c’est Cosey, auteur de la série Jonathan ou encore de À la recherche de Peter Pan, qui a été mis à l’honneur.

peter-pan-cosey

Couverture d’À la recherche de Peter Pan

Je ne vous cache pas ma déception, sachant que Manu Larcenet, mon favori, était pressenti pour recevoir le prix. Il est l’auteur de séries extrêmement attachantes comme Le combat ordinaire et Retour à la terre, et d’œuvres plus sombres comme Blast.

J’ai vraiment beaucoup d’affection pour son travail !

Ajoutons d’ailleurs qu’il y a encore du chemin à parcourir, puisqu’en 43 ans seulement deux femmes (Claire Bretécher et Florence Cestac) ont été récompensées par ce prix. Aucune femme n’était dans la présélection cette année.

Il se passe quoi au festival de la BD d’Angoulême ?

Le jeudi soir sera organisée la remise des prix du festival. Parmi la liste restreinte de dix albums, l’un d’eux sera désigné Fauve d’Or 2017. Un sacré honneur !

fauve-dor-2017

Pour qui je voterais si j’étais membre du jury ? Pour Shangri-La de Mathieu Bablet !

Mathieu Bablet, c’est un auteur vraiment talentueux qui touche à tout : la mythologie, le post-apocalyptique et maintenant la science-fiction… Son trait est audacieux et généralement, il fait tout tout seul !

J’aime ces artistes qui travaillent en solo parce que souvent leurs albums portent vraiment leur empreinte.

Tout au long du festival, les visiteur•ses pourront accéder à plein de trucs cool : des séances de dédicaces pour rencontrer leurs auteur•es préféré•es, des expos et même des projections !

Le vendredi soir par exemple, l’intégrale de Lastman en dessin animé sera diffusée, pour six heures de pur plaisir. Les gens présents seront vraiment chanceux (je dis ça parce que j’y serai).

Le festival dure jusqu’au dimanche 29 janvier. Amateurs et amatrices de bandes dessinées, c’est votre moment !

À lire aussi : Sélection de bandes dessinées pour ceux et celles qui pensent ne pas aimer la BD


Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!