5 signes qui m’ont fait comprendre que j’étais amoureuse

Par  |  | 28 Commentaires

Comment savoir si on est vraiment amoureuse ? Il y a des petits signes qui ne trompent pas. En voici 5 qui ont fait comprendre à Mymy que ce n'était pas qu'un simple béguin.

5 signes qui m’ont fait comprendre que j’étais amoureuse

Depuis quelques temps dans ma vie, il y a un garçon. Un amoureux que j’appelle « mon amoureux !! » quand j’ai un peu bu, auquel je dis qu’il est beau et qu’il sent bon mille fois par jour environ. Un qui est là, et avec lequel c’est simple.

J’ai toujours un peu de mal à y croire, mais oui : je suis amoureuse. D’un garçon qui m’aime aussi.

Et on est niais et on se fait des bisous sur le nez

Ça fait longtemps que j’ai pas été amoureuse, alors j’avais des petites peurs débiles en me lançant dans le grand bain. Notamment celle de… ne pas être sûre d’être amoureuse.

Après tout entre l’amour, le désir, l’affection, l’amitié, les nuances sont parfois floues.

À lire aussi : Plan cul et sentiments : que faire quand tout bascule ?

Mais quand le garçon m’a dit « Je t’aime », une nuit, avec ses mains sur ma nuque et ses yeux dans les miens, j’ai pas hésité à lui répondre la même chose. J’étais sûre.

Voici les petites choses qui m’ont fait comprendre que j’étais en mode guimauve.

Je suis amoureuse parce que je préfère voir mon mec que d’être toute seule

Dans la vie, je suis plutôt introvertie.

Ça ne veut pas forcément dire que je suis timide, plutôt que mon mode de fonctionnement fait que voir des gens me fatigue, et être seule me permet de recharger mes batteries.

À lire aussi : « Introversion », la très jolie BD de Luchie

Comme je vois des gens toute la journée au bureau et que je sors deux ou trois fois par semaine, mes moments de solitude sont rares et précieux. J’essaie de les bloquer dans mon agenda et d’en profiter, car je sais que sinon je serai émotionnellement fatiguée.

Je me suis rendue compte que j’étais amoureuse parce que je proposais à mon mec de venir chez moi même pendant mes soirées solo.

Parfois, on ne fait rien, on se repose ou on est chacun•e de son côté, à jouer aux jeux vidéo, à faire notre vie. Simplement, sa présence ne compte pas comme « il y a quelqu’un chez moi », ne me prend pas d’énergie.

C’est pas quelqu’un, c’est lui.

Je suis amoureuse parce que je regarde mon mec faire n’importe quoi et je le trouve beau

C’est le grand classique des papillons dans le bide !

Mon mec n’a pas tous les critères que je considère d’habitude comme « attirants » chez un homme. Il n’est ni brun, ni barbu, déjà (et pourtant je les aime les bruns barbus).

À lire aussi : La barbe, ma passion ma bataille

Ça ne m’empêche pas de le trouver très beau. Et parfois, ça vient n’importe quand, n’importe comment.

Il est là, à ne rien faire de spécial, un dimanche, les cheveux en vrac et un t-shirt confortable sur le dos, plongé dans sa lecture, endormi ou concentré sur un problème à résoudre, je le regarde et je le trouve beau.

Tellement beau. De ses taches de rousseur à ses chevilles croisées sur ma table basse.

C’est tellement fort que ça me fait des trucs. Des trucs comme…

Je suis amoureuse parce que ça me serre la poitrine et le bide pour rien

…une chaleur intense dans la poitrine, dans le ventre, au creux du sternum.

À ne pas confondre avec le désir : le désir, je connais, j’en ressens beaucoup. Mais l’amour, c’est pas pareil. C’est moins au creux des reins, plus haut, quelque part sous les seins.

Ça me fait vibrer et ça m’accélère un peu le rythme cardiaque, le souffle, ça me suffoque un petit peu de ressentir tout cet amour envers une personne. Et d’avoir la chance qu’elle m’aime aussi.

Je suis amoureuse parce que mon mec m’apaise en trois secondes

Je sais pas ce qu’il se passe, il doit y avoir une histoire de phéromones qui se répandent, de compatibilité au niveau génétique, mais ce garçon m’apaise comme peu de gens m’ont apaisée dans ma vie.

Quand je suis agacée, nerveuse, fatiguée, stressée, apeurée, quand je fais un cauchemar ou que je sors d’un coup de fil désagréable, il suffit d’un rien.

Il m’embrasse le front, et je respire son odeur, et bam. La tension redescend. Mes épaules se détendent, mon souffle ralentit, mes tempes se décrispent.

Plus rapide qu’une tisane pour s’endormir.

Je suis amoureuse parce qu’avec lui je suis la meuf que je veux être

Je suis une vive partisane de l’adage « sois heureux avec toi-même pour être heureux en couple ». C’est d’ailleurs l’objet d’un charmant témoignage publié sur madmoiZelle : J’ai pris confiance en moi et ça m’a aidée à trouver l’amour.

Je m’aime donc bien, et si j’en avais marre d’être célibataire, je ne ressentais pas l’absence d’un compagnon comme une plaie béante. C’était simplement un truc « en plus » qui commençait à me manquer.

Mais ce garçon-là, il fait de moi une Mymy… un peu différente. Un peu plus proche de celle que j’aimerais être.

Voilà sauf que je suis pas Présidente.

Je m’adonne moins à mes vices et davantage à mes vertus. Ce n’est pas par peur de lui déplaire ou parce qu’il me l’a demandé, c’est simplement le réflexe qu’il génère chez moi.

Je dors mieux, je mange mieux, je fume moins, je bois moins de pintes. Je traîne moins à faire mes lessives et à ranger la vaisselle propre dans le placard au lieu de surcharger l’égouttoir.

Et je crois que c’est ça, finalement, l’amour : quand l’autre t’aime comme tu es, mais t’aide aussi à devenir la personne que tu veux être.

À lire aussi : L’amoureux inattendu qui m’a aimée… pour celle que j’étais — Témoignage

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (28) Facebook ()
  • Hackergirl
    Hackergirl, Le 9 octobre 2017 à 18h34

    Je pense pas avoir des papillons dans le ventre, mais clairement je le trouve beau - et je lui dit - très souvent, on se donne plein de petits noms, on est très niais.
    Je pense qu'au début de notre relation c'était très fort, parfois ça me bloquait la poitrine, difficile de respirer, tout ça, mais maintenant c'est quand même super rare que ça soit à ce point - sauf parfois quand il joue de la musique (ça fait presque deux ans, c'est pas non plus 8 ou 9).

    Aujourd'hui, je vois que je suis amoureuse plus à des petits trucs, comme le fait que j'ai envie de rentrer pour le voir le soir, je pense à lui à chaque fois que je fais ou que je vois un truc chouette (en mode j'aimerais bien partager ça avec lui), je parle vachement de lui à mes ami-e-s, ça me fait plaisir de faire des trucs pour lui parce que j'ai l'impression d'apporter des choses à notre couple (il fait aussi carrément plein de trucs pour moi), tout ça.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!