Ça s’est passé aux JO – Le 50km marche, dans l’enfer de l’athlétisme

Chaque jour, Flo va revenir sur un fait marquant des Jeux Olympiques de Londres, en vous proposant la mise en avant d’un sport, d’un athlète ou d’un médaillé. Aujourd’hui, quelques explications autour de l'épreuve du 50km marche et la disqualification de Yohann Diniz.

Ça s’est passé aux JO – Le 50km marche, dans l’enfer de l’athlétisme

Ce matin s’est déroulée l’épreuve du 50km marche (uniquement réservée aux hommes, les femmes ont droit à un 20km), une épreuve d’endurance terrible qui a mis les organismes au tapis à cause d’une météo très (trop) ensoleillée.

Yohann Diniz, la double déception

Yohann Diniz est le marcheur français le plus médiatisé, après avoir été champion d’Europe du 50km marche en 2006 et en 2010, et médaillé d’argent aux championnats du monde de 2007. Pour ses premiers Jeux Olympiques à Pékin en 2008, Yohann Diniz est contraint d’abandonner à la moitié du parcours, pour cause de douleurs au ventre et aux cuisses. Cette année aux JO de Londres, Diniz partait clairement avec une idée de médaille derrière la tête. Mais après 35km de course, le français passe trop très d’une barrière et chute assez lourdement, retombant à la 8ème place, place à  laquelle il terminera à l’arrivée… Mais c’est à ce moment qu’il apprend qu’il est disqualifié pour ravitaillement hors zone. Il décide de porter réclamation, la décision finale n’est pas encore tombée…

Le 50km marche, une épreuve qui fait souffrir même à la télé

Le 50km marche est certainement, une des épreuves les plus éprouvantes des Jeux Olympiques. Avec leur démarche de canards bourrés, les marcheurs sont souvent victimes de moqueries faciles. Le principe de la marche athlétique est le suivant (je reprends la définition de Wikipédia, difficile de faire plus clair) : « un pied au moins doit être en permanence en contact avec le sol tandis que la jambe de soutien doit être droite (pas pliée au genou) depuis le moment où le pied touche le sol jusqu’à ce qu’elle passe au-dessous du corps ». Si ces deux conditions de marche ne sont pas respectées, les marcheurs peuvent se prendre des avertissements sous forme de cartons rouges ; au bout de 3 cartons rouges, c’est l’élimination pure et simple.

Pour revenir au motif de la disqualification de Yohann Diniz, il existe effectivement à un endroit du circuit une zone de ravitaillement où des membres des équipes nationales sont là pour tendre des bidons de boissons et des encas énergétiques à leurs marcheurs. Ces derniers n’ont donc le droit de se servir et de se nourrir qu’à cet endroit.

Avec la chaleur étouffante qui régnait ce matin à Londres, des « douches » déversaient de la pluie très fine à un endroit du circuit où les marcheurs pouvaient passer au travers pour se rafraichir. À cause de cette chaleur aussi, ils ont du boire énormément, ce qui a eu des conséquences sur leur système urinaire. La question qui brûle toutes les lèvres : comment font-ils pipi ? Deux tactiques courantes : celle à la sauvage qui consiste à sortir son pipou discrètement et à faire pipi à un endroit où il n’y a pas de spectateurs ; et celle qui consiste à se glisser une éponge dans le slip, faire pipi dessus et balancer l’éponge dans le caniveau (ou sur les concurrents de derrière, au choix).

Pour vous faire une idée de tout ceci, une vidéo du 50km marche de Pékin 2008, avec à 56″ les douches, à 1″08 un beau 3ème carton rouge et à 1″27 la zone de ravitaillement :

Chargement du lecteur...

Le 50km marche, au niveau international, c’est 3h35 d’effort continu pour les meilleurs, et jusqu’à 4h30 de souffrance pour les plus faibles de la course. Les organismes sont donc mis à très rude épreuve, et la ligne d’arrivée est souvent le théâtre de scènes de douleur extrêmes. Ce midi, bon nombre de marcheurs ont fini en pleurs de douleur, dans les fauteuils roulants, incapables de tendre les jambes et sous masque à oxygène. Le malaise vagal n’est jamais très loin et il leur faut de longues minutes pour récupérer correctement.

Quelques résultats des jours écoulés

> Renaud Lavillenie (FR) médaille d’or, athlétisme, épreuve su saut à la perche
> Julie Bresset (FR) médaille d’or, cyclisme, épreuve du cross-country
> Marlène Harnois (FR) médaille de bronze, taekwondo, catégorie des -57kg
> Sergey Kirdyapkin (RUS) médaille d’or, athlétisme, épreuve du 50km marche
> Équipe féminine des USA médaille d’or, athlétisme, relais 4x100m
> Équipe féminine des Pays-Bas médaille d’or, hockey sur gazon
> Équipe féminine de Russie médaille d’or, natation synchronisée
> Usain Bolt (JAM) médaille d’or, athlétisme, épreuve du 200m
> Équipe féminine des USA médaille d’or, football
> Équipe féminine des USA médaille d’or, water-polo

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Balto
    Balto, Le 14 août 2012 à 12h51

    Clemousse.;3469030
    Je suis peut-être totalement stupide, mais je ne comprends pas le motif de l'exclusion. Ok, il s'est ravitaillé hors de la zone, mais, si je comprends bien, ça veut dire qu'il y a des points de ravitaillement hors des zones admises!? Ça sert à quoi sérieusement à part disqualifier des gens de manière débile?
    Il a pris son ravitaillement au stand prévu mais a gardé sa bouteille plus loin que ce qui est autorisé.

    Clemousse.;3469030
    Et pour finir, c'est un peu hors-sujet mais chut, on le dira pas, je suis sceptique au sujet de Bolt. J'ai des soupçons quant à ses performances. Je ne peux pas l'affirmer et j'espère pour lui que je me trompe mais je pense vraiment qu'il se dope. Il bat quand même tous les records et temps d'athlètes dopés... Et puis la Jamaïque n'est pas très adepte des contrôles (qui ont, de toute façon, vingt ans de retard par rapport aux nouvelles techniques de dopage)
    J'entend bien les doutes que l'on peut avoir mais je ne comprend pas la critique contre la Jamaïque puisque de toute façon les contrôles sont opérés par des agences indépendantes et vu le nombre de compétitions internationales auxquels il participe, c'est rarement la Jamaïque qui doit le contrôler...

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)