Soutien à Zineb el Rhazoui, menacée de mort après ses propos sur l’islam

Soutien à Zineb el Rhazoui, anciennement journaliste chez Charlie Hebdo, qui fait l'objet d'une violence inouïe à cause de ses propos pleins de bon sens sur l'islam.

Soutien à Zineb el Rhazoui, menacée de mort après ses propos sur l’islam

« Il faut que l’islam se soumette à la critique, qu’il se soumette à l’humour, qu’il se soumette aux lois de la République, qu’il se soumette au droit français. »

Dans ces propos, tenus le 14 décembre par Zineb el Rhazoui sur la chaîne CNews, rien ne me choque. Pourtant, ils ont fait d’elle la cible d’une incroyable violence.

Zineb el Rhazoui parle de l’islam, reçoit des menaces de mort

Zineb el Rhazoui est une journaliste franco-marocaine de 36 ans qui a auparavant fait partie de la rédaction de Charlie Hebdo. Selon Wikipédia, c’est « l’une des femmes les plus protégées de France ».

Avec conviction et énergie, elle a déclaré sur CNews les mots qui ouvrent cet article, et ont fait d’elle la cible d’une nouvelle campagne de haine. Pas la première de sa vie, malheureusement.

Zineb el Rhazoui n’est pas femme à se laisser impressionner. Quelques jours plus tard, elle réitère ses propos qu’elle qualifie d’« anodins, de bon sens », avec toujours autant de fermeté.

« De bon sens », oui : la France est un pays laïque, l’islam comme le catholicisme, comme le protestantisme, comme le judaïsme, comme tout autre religion est soumise à ses lois, à sa justice.

L’islam, il est possible d’en rire, de remettre en question ses codes, de l’interroger.

L’islam n’est pas, ne doit pas être intouchable. Toute personne devrait pouvoir réfléchir au sujet d’une religion sans craindre pour sa vie.

De nombreux soutiens pour Zineb el Rhazoui

Audrey Pulvar, Laurence Rossignol, Raphaël Glucksmann, Françoise Laborde… autant de personnalités, mais aussi beaucoup d’anonymes, qui soutiennent publiquement la courageuse essayiste.

À ces voix, j’ajoute la mienne : d’une franco-marocaine à une autre, d’une femme menacée à une autre, d’une journaliste à une autre, je suis avec toi, Zineb el Rhazoui.

Zineb el Rhazoui, menacée de mort, porte plainte

De son côté, l’intéressée annonce avoir saisi la justice :

Sur Internet, les femmes sont victimes de violences

Plusieurs hommes ayant harcelé et menacé de mort la journaliste Nadia Daam ont été condamnés par la justice. Plus récemment, c’est Marie Laguerre, victime d’agression sexiste dans la rue, qui a annoncé avoir porté plainte.

Hasard du calendrier, Amnesty International vient de rendre des conclusions au sujet de la misogynie omniprésente sur Twitter, réseau social qualifié de « cyber-environnement hostile pour les femmes ».

En février, le Haut Conseil à l’Égalité alertait déjà sur « l’impunité des violences faites aux femmes en ligne ».

Et encore avant ça, en novembre 2016, madmoiZelle publiait 295 commentaires haineux, insultants, menaçants publiés à l’encontre de Marion Séclin.

La comédienne a également donné une conférence TEDx pour sensibiliser au cyberharcèlement.

Zineb el Rhazoui s’ajoute à la longue liste des femmes victimes de violences en ligne qui refusent de se taire.

Bravo à elle, et à toutes les autres, pour son courage face à la misogynie, l’obscurantisme et la haine.

À lire aussi : La meilleure solution contre le cyberharcèlement ? C’est toi

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

LadyOscar

Déjà bonne année. Sinon je souhaiterais revenirau debat initial mais pas sur la question du soutien à Zineb el R. car j ose espérer, et je n ai rien vu qui va à l encontre de ça ici, qu il n'y a pas de débat sur ce point et que nous sommes toutes d accord pour condamner les menaces qu elle a reçues et la soutenir par rapport à ça. J ai enfin pris le temps de regarder l émission dans laquelle elle tient initialement ses propos sur l Islam (l heure des pros du 14 décembre) histoire d avoir le contexte exact. Elle parle en fait du discours qu il faut tenir à des individus radicalises. On peut évidemment être d accord avec elle ou non mais il est évident dans ce contexte qu elle ne parle pas des musulmans en général. Donc une grande partie des critiques qui lui sont faites ici pour ses propos n ont pas lieu d être à mon sens.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!