Live now
Live now
Masquer
Source : Wikimedia
Actualités France

Vers un non-lieu pour Ary Abittan, accusé de viol

L’acteur, qui a été mis en examen pour viol en novembre 2021, a finalement été placé sous le statut de témoin assisté. Un statut qui allège les charges qui pèsent contre lui.

Le 2 novembre 2021, l’acteur Ary Abittan avait été mis en examen pour viol sur une femme de 23 ans. Ce mercredi 19 juillet, il a finalement été placé sous le statut de témoin assisté, a révélé Le Parisien. Un statut qui lui est beaucoup plus favorable, et qui met fin à sa mise en examen.

À lire aussi : Justice : les victimes de violences sexuelles continuent de payer le prix fort

Selon les juges d’instructions en charge de l’affaire, la plaignante subit un stress post-traumatique « indiscutable ». Mais ils estiment qu’il ne « ressortait pas de l’information judiciaire d’indices graves ou concordants en faveur d’acte de pénétration sexuelle imposée par violence, contrainte, menace ou surprise ».

La plaignante, qui fréquentait le comédien depuis deux mois au moment des faits, l’accuse de lui avoir imposé une sodomie sans son consentement, alors qu’ils passaient la soirée chez lui, le 30 octobre 2021. Elle avait porté plainte la nuit-même.

Selon les juges d’instruction, pas de « pulsions sexuelles agressives » de la part d’Ary Abittan

Cette plainte, décrite comme « précise et circonstanciée », a contribué à rendre « vraisemblable » les accusations. Des lésions vaginales et anales médicalement constatées, des messages adressés par la victime présumée à ses amies, du sang sur la serviette de bain saisie au domicile d’Ary Abittan, ce qui avait contribué à sa mise en examen.

Mais selon les juges, de nouveaux éléments « affaiblissent » la nature des accusations. À commencer par les témoignages des ex-compagnes d’Abittan qui ont décrit « un partenaire respectueux ». Mais également des expertises psychiatriques et psychologiques qui n’ont pas « relevé d’éléments de personnalité en faveur d’une sexualité déviante ou de pulsions sexuelles agressives ».

De plus, elles n’estiment « pas possible de conclure que les lésions traumatiques et saignements » de la plaignante « résultent d’un acte de pénétration sexuelle non consenti », car les deux partenaires ont raconté avoir eu un premier rapport sexuel consenti, et que les saignements « préexistaient, au moins pour partie, au second rapport litigieux ». C’est ainsi que les charges contre lui se sont allégées, et devrait aboutir à un non-lieu, selon Le Parisien.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Source : Georges Biard
Société

Sur le plateau de « TPMP », Alex Goude attrape les fesses de Valerie Benaïm sans son consentement

11
La footballeuse Kadidiatou Diani a déposé plainte pour agression sexuelle contre son ancien entraîneur au PSG // Source : Capture d'écran Instagram de @kady944
Actualités France

La footballeuse Kadidiatou Diani a déposé plainte pour agression sexuelle contre son ancien entraîneur au PSG

1
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

Stéphane Plaza : dans une tribune, des personnalités dénoncent « l’omerta » autour des puissants accusés de violences

Source : Charles Deluvio / Unsplash
Société

90% des vidéos publiées sur les sites pornographiques contiennent des violences physiques et sexuelles

8
metoo
Société

Contre les violences sexistes et sexuelles, la Fondation des Femmes veut multiplier par 15 le budget de l’État

inceste
Actualités France

« On ne peut cautionner une justice qui inverse les culpabilités » : dans une tribune, des personnalités demandent la libération de Priscilla Majani

Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

Stéphane Plaza dément les violences conjugales dont l’accusent 3 ex-compagnes : « Des accusations diffamatoires »

Marwan Berreni // Source : Capture écran Youtube
Actualités France

Ce que l’on sait de la disparition de l’acteur Marwan Berreni, soupçonné de délit de fuite

1990 : Gabriel Matzneff face à Denise Bombardier dans "Apostrophes" | Archive INA // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités France

Gabriel Matzneff (toujours sous enquêtes pour viols sur mineurs) s’incruste à une soirée Gallimard, révèle Mediapart

Une étudiante tenant des classeurs devant une université // Source : pexels-andrea-piacquadio
Actualités France

14 président·e·s d’université réclament une « allocation d’études » pour tou·te·s les étudiant·e·s

3

La société s'écrit au féminin