Live now
Live now
Masquer
sterilisation-contraceptive-tabou
Actualités

« En France, le tabou de la stérilisation contraceptive », à lire sur Le Monde et TV5 Monde

La stérilisation contraceptive, qui permet de ne plus avoir d’enfants sans recourir aux méthodes de contraception traditionnelle, est autorisée en France depuis 2001. Mais très peu de femmes y ont recours, et elles se heurtent à l’incompréhension du corps médical.

La stérilisation contraceptive, comme son nom l’indique, est une méthode de stérilisation qui consiste en la ligature des trompes, pour les femmes, et en la vasectomie pour les hommes, et a pour but de te rendre définitivement stérile, afin que tu n’aies plus besoin de contraception pour ne pas avoir d’enfant (NB : elle ne protège pas des MST).

En France, depuis la loi Aubry de 2001, toute personne majeure saine d’esprit non placée sous tutelle est autorisée à avoir recours à la contraception définitive, quel que soit son âge et qu’elle ait déjà eu des enfants ou non. Voilà pour la théorie. Mais dans la pratique, bénéficier de cette opération s’avère plus compliqué que dans le texte.

TV5 Monde a retracé le parcours de plusieurs femmes qui ont voulu avoir recours à cette stérilisation contraceptive. Sophie, 33 ans et trois enfants,

ne tolère plus les méthodes « classiques » de contraception. Avant de bénéficier de la stérilisation, elle a fait face aux nombreuses questions et doutes du personnel médical, et a dû être orientée vers une maternité qui accepte de pratiquer l’opération. Marie, 25 ans, elle, n’a jamais eu d’enfants, n’en veut pas, et son corps ne supporte pas la contraception traditionnelle. Elle s’est sentie infantilisée :

« Si un homme ne veut pas d’enfant, on dit que c’est un choix. Si c’est une femme, on lui répète qu’elle changera d’avis. »

La société accepte encore mal l’idée qu’une femme puisse ne pas ou ne plus vouloir d’enfant. Risque de regret, impression qu’il faut absolument procréer pour s’accomplir, sont quelques-unes des raisons plus ou moins conscientes avancées par les praticiens frileux et l’entourage.

TV5 Monde a interrogé des médecins, qui invoquent la clause de conscience pour refuser de pratiquer la stérilisation contraceptive, ou redirigent les patientes vers d’autres méthodes. Les femmes qui témoignent notent ainsi l’impression que leur gynécologue ne les comprend pas.

À lire aussi : Gynéco & consentement : mon corps, mon choix !

Pourtant, aujourd’hui, les méthodes de stérilisation contraceptive se sont simplifiées. Pour les femmes, il existe une opération moins longue que la ligature, la méthode Essure, qui dure dix minutes et consiste à poser un ressort sur les trompes de Fallope. Elle est prise en charge par la sécurité sociale, et coûte environ 700 euros, rapporte Le Monde.

À lire aussi : La contraception 1/2 (pilule, capote et stérilets) – Marion & Sophie

Si la stérilisation contraceptive est permise et pratiquée en Europe ou à travers le monde, elle est encore peu employée en France. Depuis l’entrée en vigueur de la loi :

« 3,9% des femmes et 0,3% des hommes y ont fait appel, soient 35 000 stérilisations féminines et 2000 masculines chaque année, selon une enquête de l’Inserm et de l’Ined. En revanche, une Française sur deux en âge de procréer prend la pilule. »

Et toi, qu’en penses-tu ? As-tu déjà songé à cette méthode définitive ? As-tu sauté le pas ? Viens en parler dans les commentaires !

En France, le tabou de la stérilisation contraceptive, à lire sur Le Monde

La stérilisation contraceptive : un choix encore méconnu et parfois incompris, à lire sur TV5 Monde


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

90
Avatar de Fille anormale
12 février 2017 à 02h02
Fille anormale
J'ajoute moi aussi une mise en garde sur la méthode Essure citée dans l'article, Bayer ayant -à l'époque de sa mise sur le marché- caché des milliers de réclamations et mené une campagne marketing malhonnête (en gros ils l'ont opposée à la ligature en disant que c'était une simple procédure donc beaucoup plus sûre qu'une opération or, non, une méthode qui présente 20% de dangerosité n'est pas “sûre“, et certainement moins que la ligature des trompes qui présente un faible risque de complications).
De plus ce n'est pas la seule méthode tubaire, je ne peux que vous inviter -pour celles qui sont intéressées et décidées- à chercher une méthode avec des effets secondaires moins graves.

Je profite de la présence d'internes et médecins sur ce topic pour poser une question qui me turlupine: si je vais voir un.e médecin pour lui demander de participer à une intervention (ligature, IVG, etc.) et qu'iel refuse, est-ce que je dois payer la “consultation“ ?
Autre question à destination des patientes ou clientes: comment couper court à un discours moralisateur de la part d'un.e professionnel.le de la santé ? C'est-à-dire comment faire comprendre très rapidement que je ne suis pas là pour discuter, que je respecte son droit à la clause de conscience mais que je ne le.la paie pas pour écouter son avis et encore moins son prosélytisme ?
2
Voir les 90 commentaires

Plus de contenus Actualités

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

2
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10
Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Sora Shimazaki / Pexels
Actualités

Un pédocriminel interdit d’IA pour les 5 prochaines années par la justice britannique, une première

5
Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

16

La société s'écrit au féminin