4 révélations qu’on a eues sur nous-mêmes pendant le confinement


Par  |  | Aucun Commentaire

Doro, Mymy, Alix et Lucie te partagent les choses qu'elles ont réalisées sur elles-mêmes pendant le confinement.

Aaah rester enfermée seule et se retrouver en tête à tête avec soi-même. Mon enfer personnel, quel plaisir…

La vie confinée, que j’aime appeler la « Période Nationale d’Introspection Forcée », m’a fait réaliser quelques trucs sur mon fonctionnement auxquels je ne m’attendais pas.

J’ai donc fais appel au reste de la team pour poser un bilan sur cette première phase de confinement, de laquelle on sort un peu grandit (j’ai pas dit qu’on sortait beaucoup promis) !

Dans cette vidéo :

Rejoins-nous !

Pour ne manquer aucune vidéo et continuer à te taper des grandes barres avec nous,

Abonne-toi à Big Up

C’est gratuit et ça fait plaisir, et promis, tu ne le regretteras pas.

À lire aussi : Gentillesse, larmes et chiots dans le VlogMad #207

Dorothée Biechy

Dorothée Biechy


Tous ses articles

Commentaires

Margaux Simon

Et bien de mon côté, je me reconnais totalement dans le témoignage d'Alix !
Je suis de type très (trop?) extravertie doublée du syndrome de Yes Girl (Jim Carrey, c'est moi :P ). Habituellement je suis quasi continuellement par mont et par vaux pour voir des amis, faire un afterwork, voir d'autres amis, aller au cinéma, aller au resto, passer du temps avec mon chéri, aller au cinéma avec mon chéri et des amis pour finir au resto, ...
J'aime ce tourbillon même si j’apprécie également la tranquillité, mais ma vie sociale est très (trop?) bouillonnante pour me laisser le temps de réellement m'ennuyer.
Pour moi ce confinement a été l'opportunité de prendre mes distances avec toutes ces sollicitations quotidiennes et qu'est ce que ça fait du bien !
Je me sens toujours proches de ma famille et mes amis (merci le téléphone et les Skypéros!) et j'ai tout de même encore beaucoup de choses qui remplissent ma journée pour ne pas m'ennuyer (merci le télétravail et le bénévolat pour coudre des masques).

Bref j'ai de appréhension pour le retour 'à la vie d'avant'. J'apprécie ce nouveau rythme, plus calme.
LA fois où je suis sortie après le déconfinement, j'ai été gênée par tout ce monde, trop de bruit, trop de gens, trop de mouvement...
Je crois que ce confinement m'aura rendue plus sauvage...
Je ne sais pas si ça restera, si ça s'atténuera ou si je reprendrais mon rythme effréné, mais cette parenthèse m'a été particulièrement agréable.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!