Les réchauffe-zizis en tricot, cette belle invention

Amis Zizis, venez vous réchauffer sur madmoiZelle grâce à nos petites laines tricotées avec soin ! Si tu as la goutte-au-gland, dépêche-toi d'enfiler ton réchauffe-pénis !

Les réchauffe-zizis en tricot, cette belle invention

Tout ce qui dépasse se refroidit plus vite, c’est bien connu.

Le nez – c’est pour ça qu’il existe des cache-nez , les oreilles – c’est pour ça qu’il existe des cache-oreilles, les mains et les pieds – c’est pour ça qu’il existe des gants et des chaussettes.

Les bonnets pour zizis, une évidence

Mais personne ne pense aux pauvres petits pénis de nos amis masculins. Personne, sauf un village d’irréductibles Croates. Une dame plus précisément, qui en a fait son bizness : Radmila Kus.

Et ça cartonne paraît-il. On achète désormais des chauffe-zizi pour faire une private joke à ses amis, comme certains achèteraient des cadeaux rangés sous la bannière « Humour sexy » : le traditionnel tablier seins-nus un peu beauf, ou les sucettes foufounes par exemple (je n’invente rien).

« Coucou, tu veux voir ma b… Ah bah non. »

Un cache-zizi pour se réchauffer le péni

Mais arrêtez de rire bêtement, le chauffe-zizi trouve bel et bien une utilité fondée.

Dans le temps (Mère Castor va vous raconter une histoire), les montagnards croates s’en servaient pour tenir au chaud leurs bijoux de famille afin d’éviter les engelures (notez que ça se dit frostbite en anglais, c’est rigolo).

Les températures étaient tellement basses en hiver qu’un simple slipounet de l’époque ne suffisait pas à tenir tout ce petit monde au chaud.

via fashionista.com

Mais Radmila n’est pas la seule à avoir développé son fond de commerce autour du pochon de pénis. Je ne vous encourage pas à taper « penis puppets » dans Google Images, mais voilà un échantillon de ce qu’on peut trouver sur une boutique Etsy (ou sur Amazon.fr). Je vous laisse découvrir le bestiaire…

C’est indiqué lézard mais je penche personnellement pour le goa’uld

Le lion : y’a comme un air de famille avec Simba, non ?

Un éléphant qui se baladait, sur une toile-toile-toile, toile d’araignée…

Alors, est-ce que ça donne des idées à quelques tricoteuses parmi vous ?

Qui aimerait bien conserver les spermatozoïdes de son cher et tendre au chaud comme les croates ?

À lire aussi : Un cache-zizi serpent, l’idée cadeau très pourrie pour Noël

Commentaires

Annaïck

Attention, cependant, à ne pas réchauffer les testicules. La température influe sur la spermatogénèse (la création de spermatozoïdes). Une augmentation de la température à cet endroit = baisse de la production de spermatozoïdes.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!