Qui est-ce qu’on aimerait voir cette année dans le concours Miss France ?


Le jury de miss France 2021 sera 100% féminin. Une bonne nouvelle, loin d'être suffisante... Voici ce qu'on aimerait VRAIMENT voir dans le concours cette année.

Qui est-ce qu’on aimerait voir cette année dans le concours Miss France ?

En 2020, les concours de beauté existent toujours. Ça peut paraître absurde, mais c’est le cas. Dans une société patriarcale où juger le physique des femmes semble être toujours toléré, est-ce qu’il ne pourrait pas y avoir une ouverture pour des profils dits plus « atypiques » ? Et par atypiques, on veut dire inclusifs en vrai. Oui je sais, on a le droit de rêver.

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Miss France 2021 : à quand une véritable inclusivité ?

Qu’on soit pour ou contre ces concours de beauté, ils existent et sont regardés chaque année. Par exemple, l’année dernière, le concours 2020 avait été suivi par près de 7 millions de téléspectateurs, dont près de 40% étaient des femmes de plus de 40 ans, selon Médiamétrie.

Mais puisque le concours rapporte une telle audience, les organisateurs ne pourraient-ils pas l’ouvrir à tous les profils ? En France, les candidates doivent toujours avoir moins de 25 ans pour se présenter, mais également ne pas être mariées, divorcées, pacsées, et ne pas avoir d’enfant. Et pourquoi pas prouver leur virginité pendant qu’on y est ? Pas très moderne tout ça.

Mais ces critères sont bien spécifiques à la France. En Allemagne par exemple, la limite d’âge de participation au concours s’est étendu de 18 à 39 ans, et celui-ci a été ouvert aux femmes ayant des enfants, mariées ou non. La dernière miss élue avait d’ailleurs 35 ans et était la mère d’un enfant.

Un profil un peu plus différent, même si, à l’image de la société actuelle, il est des plus banals.

Et si le concours pouvait s’ouvrir à réellement toutes les femmes de France ? Aux minces, aux grosses, aux valides, aux personnes handicapées, aux jeunes, aux plus âgées, à celles qui ont des enfants et celles qui n’en ont pas, à celles qui sont mariées, divorcées, célibataires, en couple libre, en trouple, bref à tout le monde ?

Pourquoi la beauté devrait se définir par des critères imposés par d’autres ? Alors oui, cette année, le jury ne sera pas composé d’hommes, et on peut voir cela comme une avancée. Mais est-ce vraiment le cas ?

Des femmes qui en jugent d’autres, est-ce vraiment un pas en avant ?

Pour cette nouvelle édition, et comme cela avait déjà été le cas en 2018, le jury du concours sera composé à 100% de femmes, mais tout en gardant Jean-Pierre Foucault en présentateur (il ne faudrait pas non plus faire de changements trop radicaux pour le public).

La cérémonie se déroulera le 19 décembre au Puy-du-Fou, dans la grande salle des Mousquetaires pouvant accueillir 3000 personnes et assurer ainsi une bonne distanciation sociale – car le Covid-19 n’aura pas suffi à faire annuler le concours.

Cette année, le jury ne sera composé que d’anciennes représentantes du concours, comme notamment Iris Mittenaere (Miss France 2016), Sonia Rolland (Miss France 2000), ou encore Elodie Gossuin (Miss France 2001).

Peut-être que ce jury féminin permettra de diffuser un concours moins sexiste et rétrograde. Mais est-ce une bonne idée de demander à des femmes, dont le physique correspond parfaitement aux critères de beauté imposés, d’en juger d’autres ?

Est-ce qu’un jour, nous pourrons voir émerger des profils plus atypiques et mettre en lumière de multiples formes de beauté ? Ou est-ce qu’il faut carrément en finir avec ce genre de concours ?

Au-delà de la nouvelle d’un jury 100% féminin, ces questions méritent d’être débattues.

Manon Portanier

Manon Portanier


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!