Pourquoi les hommes continuent à être plus riches que les femmes ?


Entre 1998 et 2015 en France, la différence de capital entre les hommes et les femmes est passée de 9% à 16%. Comment est-ce possible ?

Pourquoi les hommes continuent à être plus riches que les femmes ?

En 2020, et alors que l’on n’a jamais autant parlé des droits et de l’indépendance des femmes, un drôle d’écart de richesse se creuse insidieusement.

Dans un reportage d’une dizaine de minutes diffusé sur Le Monde, la journaliste Clémence Duneau explique :

« Entre 1998 et 2015 en France, la différence de capital entre les hommes et les femmes est passée de 9% à 16%. »

Les hommes sont en moyenne plus riches que les femmes

Si ces données tendent à confirmer ce que l’on peut observer autour de nous, elles sont frappantes. Pourquoi l’écart continue-t-il se creuser, dans une société qui se veut de plus en plus égalitaire ? 

Les journalistes du Monde sont allés interroger plusieurs chercheuses pour effleurer les réponses à cette question.

Clique sur l’image pour voir la vidéo sur le site du Monde

Céline Bessière, sociologue et co-autrice du livre « Le genre du capital », constate :

« On a l’impression que tout est en train de se résoudre parce que la norme égalitaire a gagné alors qu’en fait il y a des pratiques inégalitaires qui sont en train de se reproduire et voire même, de s’accentuer. »

En 1972, la loi relative à l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes a introduit le principe « à travail égal, salaire égal ».  Pourtant, 48 ans plus tard, l’écart ne se résorbe pas. 

Modèle familial, héritage, âge et biens communs

Pour incarner les données des enquêtes, le reportage présente une étude de cas avec un exemple de modèle familial reposant sur un couple et 3 enfants.

Les sources de ces inégalités reposent sur plusieurs piliers :

  • la répartition des tâches domestiques et l’écart entre le travail « gratuit » des femmes des hommes
  • l’écart d’âge dans les couples, de 2 ans et demi en faveur des hommes
  • les mécaniques d’héritages qui, bien qu’égalitaires sur le papier, sont plus prospères pour les hommes
  • les compensations insuffisantes pour les femmes à charge d’enfants après une séparation

Parce que les femmes sont sur le marché du travail et sont plus indépendantes qu’il y a quelques décennies, les prestations ont tendance à se réduire à peau de chagrin.

C’est donc tout un système que les chercheuses viennent questionner : sous couvert d’égalité, nous créons en réalité de nouveaux écarts. 

Et toi, qu’observes-tu autour de toi ? Parlons-en dans les commentaires.

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Marie Camier Théron

Marie Camier Théron

Marie est responsable des événements pour madmoiZelle et Rockie. Elle prend parfois le clavier pour écrire sur la société numérique et la culture japonaise.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!