Live now
Live now
Masquer
soignants-fatigue-hopital
Politique

Oubliés par la campagne présidentielle, les soignants, à bout, appellent au secours

Emmanuel Macron, en pleine campagne de l’entre-deux-tours, ne laisse filtrer que peu d’informations sur ses mesures en matière de santé. Et pourtant, on sent bien qu’on va encore nous prendre pour des jambons.

Lors de la conférence de presse de lancement de sa campagne, le président candidat avait affirmé vouloir faire de la santé et de l’éducation ses deux chantiers prioritaires. Pourtant, il n’y a que peu de détails qui filtrent, à quelques jours seulement du deuxième tour.

La santé, grande oubliée de la présidentielle

D’après Les Échos, des mesures seraient tout de même envisagées sans être diffusées, pour ne pas donner d’idées qui pourraient être reprises par ses concurrents. Toujours selon nos confrères, Emmanuel Macron serait en train de prévoir une capitalisation du 100% santé sur l’orthodontie et les prothèses auditives ou dentaires, ainsi que les lunettes. C’est super hein, on ne va pas bouder ces mesures, mais concrètement, qu’a-t-il prévu pour absolument TOUT le reste ?

Qu’a-t-il prévu pour aider les soignants qui sont à bout de force ? Qu’a-t-il prévu pour que le hashtag #Jesuismaltraitante lancé par Anna Roy, sage-femme chroniqueuse dans l’émission La Maison des Maternelles et créatrice du podcast Sage-Meuf, ne soit plus qu’un mauvais souvenir ? Qu’a-t-il prévu pour que les maternités restent ouvertes et fonctionnelles, sans que les sages-femmes choisissent de s’installer en libéral ou de carrément changer de métier, plutôt que de continuer à faire un boulot qui les abime, elles et leurs patientes ?

Qu’a-t-il prévu comme réponse au sujet des échanges de mails des chefs de service de l’ap-Hp dans lesquels ces derniers demandaient « dans la mesure du possible, d’accélérer la sortie des patients hospitalisés, de réduire, dans ce contexte, les entrées programmées des patients prévus ce week-end /dimanche » ? Qu’a-t-il prévu comme réponse à la lettre de la Haute Autorité de Santé qui reconnaît les « difficultés des professionnels à délivrer aux patients et aux personnes accueillies une qualité des soins et des accompagnements à la hauteur de ce qu’ils souhaiteraient » ?

anna-roy-instagram
@_anna.roy / Instagram

Le ras le bol des soignants

À quelques jours du second tour, et à quelques jours de la nomination du nouveau ou de la nouvelle président.e de la République, nous partageons sur nos réseaux, en collaboration avec Anna Roy, un message afin d’interpeller et d’alarmer sur les conditions de travail — on ne peut plus terribles — des soignants des hôpitaux et plus particulièrement des sages-femmes, infirmières, médecins et aide-soignant.e.s, professions indispensables, et si bafouées et négligées.

Nous le voyons depuis des années, la santé est reléguée au second plan et la corde est toujours plus tirée. La population a directement fait les frais du manque de moyens et de budget alloué à l’hôpital avec la pandémie qui n’est toujours pas terminée.

Alors concrètement, quand est-ce que les choses vont changer ? Quand est-ce que la santé, et d’autant plus la santé des femmes, sera prise en compte ?

Les soignants sont à bout, épuisés, certains en burn-out, d’autres se reconvertissent carrément, tant on ne leur permet pas d’exercer leur métier dans le respect de leurs patients. Anna Roy elle-même nous disait qu’elle « était en train de s’abimer ». Celle qui lutte depuis des années, se bat sans relâche et qui est devenue une porte-parole de la cause des sages-femmes, amoureuse de son métier, est épuisée, elle aussi, et en colère.

Et cette colère, on ne peut que la partager et aider à la diffuser. Ce n’est pas trop tard, ce n’est pas encore joué. Croisons les doigts, et continuons d’espérer (et lutter).

À lire aussi : « Je suis venue pour mettre un enfant au monde et je crois que je vais mourir » : Christine raconte son accouchement

Crédit photo image de une : Jonathan Borba / Pexels

Les Commentaires
2

Avatar de Guerriere-75
14 avril 2022 à 22h12
Guerriere-75
Contenu caché du spoiler.
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Politique

Capture d’écran 2022-12-13 à 17.48.45
Politique

Marine Tondelier, le nouveau visage d’Europe Ecologie-Les Verts

Camille Lamblaut

14 déc 2022

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Capture d’écran 2022-12-12 à 14.59.25
Actu mondiale

À 18 ans, Jaylen Smith devient le plus jeune maire afro-américain de l’histoire des États-Unis

Camille Lamblaut

12 déc 2022

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Capture d’écran 2022-11-28 à 12.01.10
Politique

Affaire Quatennens : Clémentine Autain propose la création d’une charte au sein de la Nupes

Camille Lamblaut

28 nov 2022

visuel vertical ca va bien se passer
Société

Et si on récompensait le sexisme des hommes politiques ? C’est le pari (ironique) de Ça va bien se passer*

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

6
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-18 à 22.55.07
Actu mondiale

Figure importante de la politique américaine, Nancy Pelosi laisse place à la « nouvelle génération »

Camille Lamblaut

18 nov 2022

1
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu
Actu en France

Un proche d’Emmanuel Macron comparaît devant la justice pour avoir drogué une ancienne collaboratrice

Camille Lamblaut

10 nov 2022

Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43
Politique

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Capture d’écran 2022-09-19 à 12.57.22
Politique

Après les justifications d’Adrien Quatennens, les féministes s’indignent contre les réactions de LFI

La société s'écrit au féminin