Les nouvelles boss de Rockie et madmoiZelle répondent à vos questions !


En juillet 2020, madmoiZelle et Rockie ont été rachetées par le groupe de presse Humanoid. Nous avons proposé à nos lectrices de poser des questions à Mélanie Wanga et Marine Normand, le nouveau duo à la tête des deux magazines. Voici leurs réponses.

Les nouvelles boss de Rockie et madmoiZelle répondent à vos questions !

Sur les réseaux sociaux et le forum, vous avez été nombreuses et nombreux à envoyer vos questions à Mélanie Wanga et Marine Normand, les deux boss qui dirigent madmoiZelle et Rockie depuis juillet 2020, suite au départ de Fab et à la vente des magazines. Voici ce qu’elles vous répondent…

Que faisiez-vous avant ?

Marine : Alors, j’ai toujours travaillé sur internet. J’ai débuté je crois en 2011 chez Webedia, où je m’occupais du brand content, puis j’ai continué aux Inrocks, chez Stylist, où je m’occupais des réseaux sociaux, et j’ai même fait un passage à la Gaîté Lyrique, où je gérais la communication. En parallèle, j’avais un webzine avec plusieurs copines, Retard Magazine, et j’ai co-fondé avec une vingtaine de filles le festival féministe Comme Nous Brûlons. Pas trop le temps de dormir haha.

Mélanie : J’ai eu plusieurs vies… Étudiante en lettres modernes et histoire, vendeuse, animatrice en centre aéré, hôtesse d’accueil, puis j’ai commencé en 2010 une formation de journaliste-correctrice. J’ai débuté chez Rue89 et Trois Couleurs en stage, puis j’ai fait plein de domaines différents de la presse magazine : féminins, sport, mag télé… En 2017, j’ai cocréé la newsletter et le podcast féministes Quoi de meuf ainsi que le podcast de pop culture Le Tchip, et ça m’a donné la liberté de commencer à traiter des sujets qui me parlaient (racisme, sexisme) à travers les médias.

Mélanie Wanga (à gauche) et Marine Normand (à droite)

Les mag vont-ils prendre un tournant écolo ? Bof les partenariats avec Asos…

Marine : Nous essayons d’établir un équilibre entre nos valeurs, féministes, intersectionnelles, écologiques, et le fait d’arriver à faire vivre nos magazines. Nous tentons aussi de travailler avec des marques qui essaient d’améliorer leurs engagements. Personne n’est parfait mais nous encourageons toutes celles et tous ceux qui essaient de faire mieux, non ?

Mélanie : LA grande question. C’est effectivement compliqué : les lectrices sont souvent jeunes et étudiantes, donc on a envie de proposer des pièces abordables pour les budgets plus serrés. Et on ne va pas se mentir : ce sont souvent les marques de fast fashion qui sont les plus accessibles… C’est donc vrai un dilemme. C’est aussi pour ça qu’on a envie de développer les articles autour de la seconde main ou du DIY.

Des embauches de prévues ?

Marine : Oui, plein ! On essaie de solidifier les équipes pour qu’il y ait de plus en plus de contenus pertinents. Toutes les annonces sont disponibles sur le Welcome To The Jungle d’Humanoid. N’hésitez pas à faire un tour !

Mélanie : MadmoiZelle embauche à tour de bras en ce moment. Journaliste, community manager, UI/UX designer, spécialiste du brand content : si vous avez envie de nous rejoindre, c’est le moment !

Rockie va-t-elle se tourner vers la tranche d’âge +25 jeunes actifs mais sans enfant ?

Marine : Rockie va prendre un nouveau virage prochainement, assez éloigné de ce qu’il est pour le moment. Nous attendons que tout soit consolidé pour vous en parler !

Mélanie : On travaille actuellement avec l’équipe de Rockie qui a plein de supers idées pour en proposer une nouvelle version. Stay tuned !

Quelles sont vos ambitions pour les deux mag ? La ligne édito va-t-elle changer ?  Va-t-on voir une différence entre les deux mag ?

Marine : On a envie de créer un écosystème cohérent pour les deux magazines, qu’ils se complètent plus qu’ils ne se succèdent. Les lignes édito ne vont pas fondamentalement changer, elles vont juste s’imposer plus fortement, notamment sur les questions sociétales.

Mélanie : On veut s’éloigner de l’idée que madmoiZelle est pour les “jeunes” et Rockie pour les “vieilles”. Ça ne colle pas avec notre vision des choses. On va donc plutôt penser en termes de thématiques et de sujets. Et de formats aussi !

Est-ce que le podcast Histoire de Couples va continuer ?

Marine : Clémence, la rédac’ chef de Rockie sera plus à même de vous en parler, et je crois qu’elle a de nouveaux projets podcasts qui ne devraient pas tarder…

Les vlogs, c’est fini ? Quels vont être les projets vidéos ?

Marine : C’est à dire que les vlogs en confinement… c’est un peu compliqué ! On cherche à repimper ce format, c’est en cours de réflexion avec Romane, notre nouvelle et super responsable vidéo.

Mélanie : Nous avons envie de mettre en avant la vie de la rédac ! Mais le format s’est essoufflé (il suffit de voir les vues sur YouTube), nous réfléchissons donc à comment lui donner une nouvelle vie. L’arrivée de Romane est un vrai bol d’air frais, elle a plein d’idées et je pense qu’on va revenir encore plus fort.

Est-ce qu’il y aura des évènements de rencontre entre Rockies organisés IRL ?

Marine : On attendra la fin du confinement pour proposer peut-être de nouveaux formats, n’hésitez pas si vous avez des idées !

Mélanie : Alors pendant la pandémie : nope ! Si un jour cette situation s’estompe ou carrément, se finit, rien n’est impossible de ce côté-là…

Est-ce qu’il y aura des vidéos ?

Marine : Bien sûr, elles sont d’ailleurs déjà en ligne sur l’IGTV de Rockie :)

Pourquoi avoir choisi Rockie et madmoiZelle ?

Marine : Disons qu’on n’a pas choisi, mais que Rockie et madmoiZelle nous ont choisies. Personnellement, le projet m’a plu, j’ai trouvé que Rockie et madmoiZelle avaient déjà une belle histoire et pourtant plein de choses à inventer. J’étais et suis toujours ravie d’avoir intégré l’équipe, qui me surprend de jour en jour.

Mélanie : Ce n’est pas tous les jours qu’on vous propose une aventure comme celle-ci. Personnellement, j’adore concevoir des idées et les réaliser, et Rockie et madmoiZelle représentent un vrai challenge dans le sens où tout est à réinventer pour la nouvelle décennie qui s’ouvre !

Quels changements sont attendus pour cet automne ?

Marine : Préparez-vous plutôt pour cet hiver, on va vous en mettre plein la vue !

Mélanie : Des nouveaux formats vidéos. Vous avez vu ? On a lancé une interview qui s’appelle “Il était une fois…” sur IGTV où des personnalités racontent leur enfance !

Quels vont être les thèmes abordés et mis en avant ?

Marine : On va privilégier les questions sociétales, évidemment, mais aussi l’entreprenariat, la parentalité et la non-parentalité, bref, les meufs qui gèrent.

Mélanie : On veut faire de Rockie une vraie ressource autour des thématiques que Marine a citées, toujours avec un regard féministe et décalé. On va vraiment essayer de faire quelque chose qui n’est pas fait de la même façon ailleurs !

Je m’étonne de voir que le nombre d’articles publiés sur madmoiZelle a drastiquement fondu. Est-ce volontaire ? Avez-vous diminué le nombre de journalistes ?

Marine : Nous sommes en train de changer pas mal de choses en interne, et nous avons aussi décidé de concentrer les forces. On embauche des journalistes mais on va aller aussi vers des contenus plus fouillés, et qui demandent donc plus de temps. Nous sommes dans une période de transition, il faut nous laisser le temps, mais au final nous voulons continuer à publier plein d’articles qui vous intéressent !

Mélanie : Une transition, c’est jamais facile. On arrive avec de nouvelles idées, des gens partent, des gens arrivent, on tâtonne… Mais en vrai, ça ne fait même pas six mois que nous sommes arrivées ! On vous demande juste un peu de patience et de bienveillance. Promis, toute l’équipe travaille dur !

Connaissiez-vous Rockie (ou madmoiZelle) avant de reprendre la boîte (en tant que lectrice notamment) ?

Marine : Je connaissais évidemment madmoiZelle, moins Rockie. J’ai toujours été impressionnée par les communautés que Mad avait pu fédérer, et encore plus depuis que j’y travaille. Le côté défricheur de talents me parle aussi beaucoup, j’espère pouvoir prolonger cet axe là de Mad et Rockie !

Mélanie : Je connaissais madmoiZelle depuis ses débuts, vu qu’en 2005, j’avais 20 ans : j’étais pile dans la cible ! J’avais entendu parler de Rockie lors de son lancement, et je savais que c’était un autre mag à part. J’ai lu pas mal d’articles sur les deux médias au fil des ans.

Quelle est votre définition du féminisme ?

Marine : Je prône personnellement un féminisme intersectionnel, qui prend en compte toutes les personnes subissant des discriminations. Pour moi le féminisme c’est même pas une question, c’est une évidence. C’est l’égalité et puis c’est tout.

Mélanie : Pour moi, le féminisme est un outil politique destiné à changer le monde. Le féminisme combat les inégalités qu’elles soient de genre, de race, d’orientation sexuelle, de classe, face au handicap… Être féministe, ce n’est pas seulement suivre l’air du temps (on se rappelle encore quand ça n’était pas à la mode), mais c’est s’ouvrir aux expériences de vie et aux oppressions qu’on ne peut pas appréhender car on ne les vit pas, et en faire nos propres combats.

Comment définiriez-vous la communauté Rockie ? Comment pensez-vous votre rapport à cette communauté ?

Marine : Nous avons constaté une communauté très impliquée dans Rockie et madmoiZelle. Nous avons envie d’être à la hauteur de ses attentes, après nous avons besoin d’un peu de temps :) Nous mettons plein de choses en place qui ne sont pas visibles actuellement, mais faites-nous confiance, ça va être super.

Mélanie : Une communauté au taquet sur les sujets de société, plus mature maybe que celle de madmoiZelle sur certains aspects. Un point particulier qui a attiré mon attention, c’est la discussion et l’échange entre des parents et des personnes childfree, je trouve que c’est assez unique dans le paysage en France pour un média.

Comment pensez-vous vous impliquer, influencer ou participer au contenu du magazine et à sa ligne éditoriale ?

Marine : Nous trouvons que Clémence, Manon et Virginie font déjà un super travail. Tout ce que nous ferons, c’est de leur permettre de trouver le soutien nécessaire pour produire le meilleur contenu possible. Si elles ont besoin de nous, elles savent où nous trouver.

Mélanie : Nous allons notamment les aider sur la stratégie globale de Rockie, les thématiques à traiter, l’organisation du travail, etc.

Quelle place pour les témoignages dans la nouvelle ligne éditoriale ? J’ai trouvé qu’il y en avait moins depuis quelques temps…

Marine : Océane, notre responsable témoignages, est partie vers de nouvelles aventures. Dès que nous allons trouver la perle rare qui pourra assurer cette mission, ils seront de retour, plus forts que jamais !

Quelle place pour les podcasts ?

Marine : Une place prépondérante ! Le studio madmoiZelle fournit déjà de super contenus, Rockie aussi, on veut continuer à multiplier les formats et de proposer de nouvelles histoires à raconter !

Mélanie : Clémence travaille sur de nouveaux formats et on est à fond derrière elle. Bientôt…

Comment définiriez-vous la nouvelle ligne éditoriale ?

Marine : Sociétale, militante, audacieuse, drôle !

Mélanie : Décalée, décomplexée, investie.

J’aimerais savoir s’il va y avoir des articles un peu poussés sur des questions de société et des articles plus « pratiques » sur la vie des femmes trentenaires/quadras

Marine : Oui, c’est vers là que nous souhaitons aller ! Laissez-nous un peu de temps hahaha.

Mélanie : Toutafé. Encore une fois, le mot clé est “timing” : histoire de laisser le temps à nos moyens de rattraper nos ambitions.

J’aimerais aussi savoir si on pourrait avoir la bio des autrices, comme sur madmoiZelle d’ailleurs, au moins des salariées de Rockie

Marine : C’est dans nos projets !

Mélanie : Nous travaillons sur une refonte graphique, on note cette suggestion dans nos tablettes !

J’ai remarqué que depuis peu, tous les articles sont signés par les prénoms et noms des rédactrices, et plus uniquement leur prénom ou pseudo. Pourquoi cette décision ?

Marine : Pour nous, les rédactrices de madmoiZelle et Rockie sont des journalistes à part entière : pourquoi donc ne pas utiliser leur nom et leur prénom ?

Mélanie : On s’éloigne de l’aspect “blog” des débuts et on redonne leurs noms complets aux rédactrices ! On sait à quel point les noms sont importants pour la vie professionnelle, surtout quand on est une femme !

Et si vous avez encore des questions à la fin de cet article, rendez-vous dans les commentaires pour les poser…

La Rédaction

La Rédaction


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!