Live now
Live now
Masquer
Oussekine
Mode

Le drame de Malik Oussekine, battu à mort par deux policiers, devient une série

Le 6 décembre 1986, Malik Oussekine, 22 ans, était frappé à mort par deux policiers français. Aujourd’hui, son histoire va être racontée dans une série sur Disney +.

Prévue pour 2022 sur Disney+ , la série Oussekine retrace les évènements tragique du 6 décembre 1986, quand le jeune Malik Oussekine a été frappé à mort par deux policiers. En 4 épisodes de 60 minutes, la série créée et réalisée par Antoine Chevrollier va raconter son histoire avec un casting qui mélange des nouvelles têtes à des personnalités plus connues.

La bande-annonce donne déjà des frissons et promet des scènes intenses et émouvantes dans la série Oussekine.

https://www.youtube.com/watch?v=zu14ghv3w-o

L’histoire poignante de Malik Oussekine

Malik Oussekine a été battu à mort dans la période des protestations étudiantes contre la réforme d’Alain Devaquet, concernant les universités et la volonté d’introduire une sélection à l’entrée de la faculté. À l’époque, il y avait eu une manifestation, le 6 décembre, qui rassemblait entre 150 000 et un million de manifestants.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, Malik Oussekine, étudiant de l’École supérieure des professions immobilières (ESPI), sort d’un concert de jazz dans le quartier de la Sorbonne. Il n’est pas impliqué dans la manifestation qui se déroule, et est en chemin pour rentrer chez lui dans le 17ème arrondissement de Paris.

Il se fait soudainement pourchasser par deux policiers jusqu’à un hall d’immeuble, toujours dans le quartier latin. C’est là qu’il est battu à mort par ces agents qui étaient supposés disperser la manifestation.

À l’époque, en 1986, le drame de la mort de Malik Oussekine avait provoqué des manifestations et des actions fortes pour dénoncer une tragédie qui n’était pas la première à endeuiller une famille : cette même année, un jeune homme nommée Abedel Benyahia avait également été tué par un policier.

Oussekine
Crédit photo : chaîne Youtube INA Société

Le brigadier-chef Jean Schmitt, le policier Christophe Garcia seront condamnés en 1990 à deux et cinq ans de prison avec sursis, pour « coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Oussekine, la proposition audacieuse de Disney+

Dans le rôle de Malik Oussekine, on retrouvera le jeune acteur Sayyid El Alami qui a notamment joué dans la série Messiah sur Netflix. Kad Merad incarnera l’avocat de la famille Oussekine, et Laurent Stocker de la Comédie-Française jouera son associé.

Du côté de la famille Oussekine, le rôle de la mère est incarnée par Hiam Abbass qui a notamment joué dans Succession. Celui du père sera joué par Slimane Dazi, vu entre autres dans Un prophète et Le Bureau des Légendes).

Une histoire qui change énormément de ce que l’on peut voir d’habitude sur Disney + et qui sera, on l’espère, un bel hommage à la victime de ce drame qui dit beaucoup de notre société française.

À lire aussi : Un archétype de femme qui fonctionne au cinéma ? C’est possible… chez Almodóvar

Crédit photo : chaîne Youtube Disney +


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

2
Avatar de MorganeGirly
13 juin 2022 à 19h06
MorganeGirly
Je reviens ici pour dire que j'ai vu la série ce weekend et je la recommande absolument (elle fait 4 épisodes), elle est vraiment très forte, surtout quand on ne connaissait pas tant que ça cette histoire (j'ai pas arrêté de pleurer en la regardant personnellement et je n'arrête pas d'y penser depuis).
J'ai lu que les scénaristes voulaient écrire la série, qui est centrée autour de la famille de Malik Oussekine avant tout, la bande-annonce donne l'impression qu'on va surtout le voir du point de vue de la société française mais c'est plus subtil que ça, de manière à ce qu'on ne se dise pas "c'est une histoire sur le traitement des arabes en France" ou "c'est l'histoire d'une famille arabe", mais "c'est un épisode de l'histoire de France", parce qu'apparemment, cette histoire est très très bien connue des militants anti-racistes non blancs mais beaucoup moins du grand public, pour lui, elle est beaucoup tombé dans l'oubli. Et c'est vrai que je n'avais entendu que vaguement parlé de cette histoire (alors que ma mère s'en souvenait). Hé bien avant de lire l'objectif des scénaristes, j'ai vraiment pensé tout le long "c'est ça, mon héritage en tant que Française". Alors je précise quand même que de très nombreux points font que je me sentais particulièrement concernée par la série, notamment le fait que je suis Parisienne et que donc les lieux de l'assassinat sont des lieux que j'ai largement fréquenté toute ma vie, que ma mère a frequenté étudiante, etc., donc ça s'est quasiment passé dans mon salon, et il y a d'autres éléments dans l'histoire qui font qui sont en lien direct avec ma vie (la période par exemple), donc j'imagine qu'il y avait un niveau d'identification assez fort pour moi particulièrement (en plus le fait que je suis à l'étranger et que la France me manque, ça renforce le côté violent de voir ces lieux chéris comme théâtre d'une telle histoire).
Bref, je dis tout ça pour dire que je trouve que l'objectif des scénaristes a été très bien réussi. En tout cas de mon côté, j'ai trouvé que ce n'était vraiment pas raconté comme l'histoire d'une minorité mais au contraire notre héritage à tous en tant que Français, alors même qu'on nous raconte surtout le point de vue d'une famille.
Les acteurs et l'écriture des personnages est vraiment très forte, les membres de la famille sont tous joués de manière hyper justes. Mais même les personnages secondaires réussissent à provoquer toutes sortes de sentiments comme l'avocat de la partie adverse qu'on hait profondément par exemple, ou surtout, c'est le témoin qui m'a beaucoup émue dans toute son ambiguité, parce qu'à la fois, on le présente un peu comme un personnage qui voudrait éviter de trop s'impliquer, peut-être un peu lâche dans son manque de soutien à la famille, il est vraiment secondaire, on ne sait rien de lui, et en même temps, l'acteur réussit à faire transparaitre sans du tout en faire trop la violence psychologique du moment.
Je n'ai pas lu beaucoup de critiques négatives à part une d'un auteur qui avait l'air d'être dans le camp "militant anti-racistes" (je ne me souviens plus où donc je dis ça vraiment de manière descriptive) qui trouvait la série pas assez politisée. Je n'ai pas très bien compris les arguments car ils me paraissaient un peu contradictoires, mais j'ai l'impression qu'il critique la manière dont était racontée l'histoire, trop mélodramatique à son goût, et aussi le fait que Malik Oussekine n'était pas une victime très controversée, donc c'est pas trop se mouiller que de le défendre. Moi justement, j'ai trouvé que cet aspect-là de la question était intéressant dans la série, surtout dans notre environnement actuel où on ne connait presque que des victimes de violences policières criminalisées. Là, on a une victime quasiment "parfaite" selon les critères de tous les racistes qui essayent de faire croire que leur problème n'est pas lié à des critères raciaux mais à des comportements, et la série montre bien que malgré tout, on a cherché à la salir par tous les moyens. Il n'y a quasiment pas de place au "oui mais..." avec Malik Oussekine, et pourtant on essaye de trouver des oui mais, et je trouve ça important parce qu'encore aujourd'hui, le profil "douteux" de telle ou telle victime est trop souvent mis en avant pour minimiser les crimes policiers. Ici, il n'y a pas l'excuse du profil douteux et on voit que malgré tout, ça ne suffit pas.
Je sais que beaucoup de gens sont déjà au courant de ça dans les milieux anti-racistes, mais je trouve ça important de le montrer avec une histoire vraie au public de Disney+ parce que beaucoup de gens ont du mal à y croire.
Aussi, je trouvais cette critique un peu illustrative de quelque chose qui est montré dans la série, qui est la tentative d'instrumentalisation du crime et de la famille Oussekine par différentes parties, même si ce n'était pas toujours hyper conscient (les étudiants par exemple), et le manque d'empathie qu'ils ont pu vivre par moment face à la dimension politique de l'affaire. Je trouve que c'est un aspect très important qui n'est pas toujours très questionné dans le militantisme. Même quand on dit "un peu de dignité pour la victime!", il y a parfois une sorte d'arrière-pensée politique où on ne pense pas à la victime en tant qu'individu mais à la victme en tant que représentante d'un groupe. Bref, je trouvais justement que c'était intéressant de raconter une histoire sur une famille en montrant comment cette famille pouvait parfois ne pas être écoutée sur son histoire au nom d'une cause, et ce malgré une convergence des luttes.
Donc voilà, je recommande vraiment cette série et je pense que ce serait important qu'un maximum de gens la voit.
3
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Mode

Ceinture-trop-grande-Problèmes-de-passants-TikTok-a-évidemment-la-solution
Conseils mode

Ceinture trop grande ? Problèmes de passants ? Voici l’astuce hyper simple pour y remédier (vidéo)

Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Humanoid Native
Source : URL
Daronne

« Mais pourquoi tu t’énerves si vite ?» Marre de se disputer à cause des enfants ?

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

La tendance mi-bas sur les podiums contemporains // Source : La tendance mi-bas sur les podiums Koché printemps-été 2021 ; Lanvin automne-hiver 2022 ; Christian Dior automne-hiver 2020 ; Jacquemus automne-hiver 2023 ; Vaillant printemps-été 2024
Tendances Mode

Pour ou contre les mi-bas semi-opaques, des chaussettes de mamie à hype ?

2
Autopsie du dressing de Louise Parent // Source : Louise Parent
Mode

« Je veux qu’on se souvienne de moi pour mon style plutôt que ma taille » : Louise Parent, journaliste mode

2
Comment chiner du Sézane de seconde main pas cher ? 4 conseils et astuces clés pour économiser // Source : Captures d'écran Vestiaire Collective / Sézane / Vinted
Mode

Comment acheter du Sézane de seconde main pas cher ? 4 conseils et astuces clés pour économiser

2
Une femme pose avec un panneau au logo de la marque Brandy Melville, au sein d'une boutique // Source : Capture d'écran YouTube de la bande-annonce du documentaire "Brandy Hellville & The Cult of Fast Fashion"
Actualité mode

Brandy Melville : la face cachée de cette marque star des années 2010 se révèle dans un docu choc HBO

femme-colère // Source : Pexels
Daronne

Vous aussi, vous en avez marre de crier sur vos enfants ?

[Image de une] Horizontale (2)
Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Voici la tendance chaussure la plus clivante du moment, entre la ballerine et la sneaker (Ballet Sneaker) // Source : Simone Rocha / Lazy Oaf / Ecco x Natacha Ramsay-Levi
Tendances Mode

Pour ou contre : la tendance chaussure la plus clivante mi-ballerine mi-sneaker

1

La vie s'écrit au féminin