Live now
Live now
Masquer
john-oliver-torture-etats-unis
Actualités

John Oliver fait un bilan glaçant de la pratique de la torture aux États-Unis

John Oliver explique dans Last Week Tonight les débats récents sur la torture, encore pratiquée et tolérée aux États-Unis, et très ancrée dans la mentalité des citoyen-ne-s américain-e-s.

John Oliver est une belle personne : dans son émission Last Week Tonight diffusée sur HBO, l’acteur et humoriste britannique revient chaque semaine sur l’actualité aux États-Unis et dans le monde avec humour et pédagogie. Cette semaine, John Oliver a consacré son émission à la torture, un sujet pas simple dont il est pourtant important de parler.

À lire aussi : Grèves de la faim et tortures à Guantanamo : explications

À l’origine de ce sujet : un rapport du Sénat, publié en 2014, qui rappelle que la torture est encore aujourd’hui pratiquée aux États-Unis, principalement dans le cadre d’interrogatoires avec des prisonniers de guerre ou des terroristes présumés. C’est de notoriété publique et Obama lui-même reconnaît, entre autres, l’usage de la torture par l’eau et de la réhydratation rectale (qui consiste à faire manger par… le rectum).

Le problème, c’est la conception de la torture par le peuple américain, trompé par les œuvres audiovisuelles qui affirment qu’elle est efficace, et donc justifiable voire nécessaire (à l’image de 24 Heures Chrono

et de nombreux films de guerre) et les personnalités politiques et militaires allant dans le même sens. En témoigne un récent sondage établissant des chiffres assez terrifiants : si 69% des interrogé-e-s considèrent le « waterboarding » comme de la torture, presque la moitié estiment cette pratique justifiée et plus de la moitié pensent que la torture peut permettre d’obtenir des informations visant à réduire les attaques terroristes. 

Si John Oliver cherche d’abord à éveiller les consciences sur l’inefficacité de la torture, il tient aussi à alarmer sur le fait que malgré les avancées relatives du Président Obama en 2009, celles-ci ne sont pas définitives ni intouchables, car la prochaine personne en mandat pourrait revenir sur ses décisions. Surtout en sachant que sur quatorze des candidat-e-s déclaré-e-s à la présidentielle, seul-e-s quatre ont exprimé clairement leur désir de conserver les mesures d’Obama contre la torture…

À lire aussi : John Oliver s’attaque à l’écart salarial entre hommes et femmes


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

5
Avatar de Crazy
18 juin 2015 à 09h06
Crazy
Surtout que n'importe quel professionnel le dira : la torture, ça ne marche pas.
La victime dira n'importe quoi pour que ça s'arrête.
1
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actualités

Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

Humanoid Native
Reproductive Health Supplies Coalition – unsplash pilule contraception
Actualités mondiales

États-Unis : dans l’Oklahoma, la contraception d’urgence bientôt interdite ?

Trans Rights / Droits des personnes trans
Actualités mondiales

Népal : l’ONG Human Rights Watch dénonce les examens médicaux « invasifs » sur les personnes transgenres

Ian Taylor / unsplash
Actualités mondiales

En Grèce, les couples de même sexe vont (enfin) pouvoir se marier et adopter

Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
films-sexy-netflix-saint-valentin
Actualités mondiales

En Russie, l’Église orthodoxe veut interdire la Saint-Valentin

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Source : Wikimedia Commons
Actualités mondiales

L’ancien Premier ministre des Pays-Bas a recours à une « euthanasie en duo » avec sa femme

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

1
Rokhaya Diallo  // Source : Capture écran YouTube
Société

Le « harcèlement » subit par Rokhaya Diallo depuis des années inquiète l’ONU

4

La société s'écrit au féminin