Live now
Live now
Masquer
jemima-kirke-avortement
Actu mondiale

Jemima Kirke (Jessa dans « Girls ») se confie sur son avortement

15 avr 2015 4
L’actrice Jemima Kirke a avorté quand elle avait 22 ans. Elle se confie en vidéo pour le « New York Times » sur un sujet encore très tabou aux États-Unis.

S’il y a quelques jours à peine, notre Parlement votait la suppression de la « période de réflexion » de sept jours avant l’avortement, tous les pays ne sont pas aussi ouverts à la discussion.

L’IVG est légale aux États-Unis depuis 1973 (1975 en France). Pourtant, de nombreux États ont encore des régulations très contraignantes qui tentent de dissuader de cette procédure, et la bataille « pro-choice » contre « anti-IVG » n’en a pas fini de faire parler d’elle. Le sujet est polémique, et c’est pourquoi Jemima Kirke (qui joue aux côtés de Lena Dunham dans Girls) a décidé de s’exprimer sur le sujet en vidéo, en faisant part de sa propre expérience.

Elle raconte qu’à 22 ans, alors qu’elle était encore étudiante, elle est tombée enceinte. Ne se voyant pas partager sa vie pour l’infini et au-delà avec son copain d’alors, et ne se sentant surtout pas prête à accueillir un enfant dans sa vie, elle décide d’avorter.

« Je ne pouvais pas dire à ma mère que j’étais enceinte, et j’ai donc dû sortir l’argent de ma poche. »

Kirke découvre alors qu’elle n’aura pas assez d’argent pour payer… l’anesthésie.

« On croit qu’on est libres, qu’on a le choix, mais en fait il y a tous ces obstacles pour y arriver… »

L’actrice explique également que si elle sait que ses filles de 4 et 8 ans auront un jour des complexes, des baisses de moral, des problèmes de confiance en elles, elle espère au moins que la conversation autour de l’avortement ne sera bientôt plus synonyme de honte et de gêne, comme elle l’est aujourd’hui.

« Je n’ai pas envie qu’à 20 ou 30 ans, elles aient elles aussi à se battre pour leurs libertés. »

Que l’on aime Girls ou pas, le fait qu’une de ses actrices profite de sa notoriété pour tenter de briser le tabou autour de la discussion sur l’avortement est certainement un pas en avant pour les États-Unis. La série a d’ailleurs abordé ce sujet dans sa dernière saison, dans un épisode qui fut salué par la critique.

Les Commentaires
4

Avatar de PetiteMenade
16 avril 2015 à 05h41
PetiteMenade
Ils étaient obligés de mettre des violons derrière ça ?! Grrr
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Polanski mars distribution
Actu mondiale

Roman Polanski : la date de son jugement pour diffamation a été annoncée 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
mariage-gay-eglise-ecosse
Actu mondiale

Aux États-Unis, le Congrès légifère pour protéger le mariage pour tous 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

musée londres
Actu mondiale

À Londres, une expo coloniale, raciste et sexiste ferme (enfin) ses portes

Maya Boukella

28 nov 2022

jon-tyson-WeK_Wc2b0Aw-unsplash
Actu mondiale

Grâce à une nouvelle loi, E. Jean Carroll relance sa plainte pour viol contre Donald Trump

Camille Lamblaut

25 nov 2022

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 18.12.16
Pop culture

Comment un concert de Taylor Swift a remis en question l’hégémonie de Ticketmaster aux États-Unis

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-23 à 15.10.28
Actu mondiale

Qui est Nasrin Sotoudeh, l’avocate iranienne lauréate du prix Robert-Badinter ?

Camille Lamblaut

23 nov 2022

mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

hana iran enquete cnn
Actu mondiale

En Iran, le viol est devenu une arme pour étouffer la mobilisation contre le régime

Maëlle Le Corre

23 nov 2022

1

La société s'écrit au féminin