Live now
Live now
Masquer
peng_shuai_interview_lequipe
Actu mondiale

« Je n’ai jamais disparu » : l’étrange interview de la joueuse de tennis chinoise Peng Shuai à L’Équipe

07 fév 2022 5
Après avoir accusé un haut dirigeant chinois de viol, la joueuse de tennis Peng Shuai a disparu quelques temps, avant de réapparaître et de retirer ses accusations. Aujourd’hui, elle prend la parole dans L’Équipe et dément toute disparition, invoquant un malentendu.

Elle avait été portée disparue en novembre 2021, après avoir accusé Zhang Gaoli, un ancien vice-Premier ministre chinois, de viol. Après une mobilisation en ligne du tennis international et des interrogations médiatiques, Peng Shuai était réapparue aux yeux du monde quelques semaines plus tard, pour nier ses dernières prises de paroles et évoquer un « énorme malentendu ».

Une intervention qui avait soulevé autant de questions que sa disparition, tant elle semblait orchestrée. La Women Tennis Association avait ainsi répondu :

« Ces apparitions [publiques] n’apaisent pas les inquiétudes de la WTA quant à son bien-être et sa capacité à communiquer sans censure ni coercition. »

Aujourd’hui, Peng Shuai fait une réapparition dans le journal L’Équipe, célèbre quotidien sportif hexagonal, dans un article titré de ses mots : « Ma vie est comme elle doit être : rien de spécial ».

where_is_peng_shuai
Visuel #whereispengshuai / Capture d’écran Youtube (France 24)

Une interview sous conditions

C’est à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de Pékin que les journalistes de L’Équipe ont pu rencontrer l’athlète, bien conscients des limites de sa liberté d’expression. Dans un encadré avant l’interview, ils précisent avoir demandé à prendre contact avec elle via le Comité olympique chinois, qui leur aurait répondu par la positive à quelques conditions : « qu’elle s’exprime en chinois, qu’on lui soumette les questions en amont, et que l’interview soit publiée sans commentaires. » Rien que ça.

L’Équipe exprimen par ailleurs ses doutes sur la spontanéité des réponses :

Demande [d’interview] effectuée sans grande illusion, en pensant que même si l’entretien avait lieu, chaque mot serait soupesé au gramme près.

L’interview a miraculeusement eu lieu, en présence du directeur de cabinet du Comité olympique chinois. Depuis le début de l’affaire qui porte son nom, c’était la première fois que Peng Shuai s’exprimait dans un média international et indépendant.

« Pourquoi une telle inquiétude ? »

Revenant sur le #WhereisPengShuai, l’athlète dément purement et simplement toute accusation de sa part, et semble exprimer une incompréhension face à l’emballement médiatique qui a suivi sa disparition (disparition qu’elle semble démentir aussi).

« Tout d’abord, je tiens à remercier tous les joueurs […] tous les sportifs et toutes les personnalités qui se sont préoccupés de moi. Mais je ne pensais pas qu’il y aurait une telle inquiétude et je voudrais savoir : pourquoi autant d’inquiétude ? »

Peng Shuai interviewée par L’Équipe

Une manière, en sous-texte, d’affirmer qu’il ne s’est rien passé d’anormal autour d’elle, et que l’opinion internationale aurait mal interprété toute l’affaire. Circulez, il n’y a rien à voir.

Pourtant, d’autres stars chinoises ont fait l’expérience de disparaître pendant plusieurs mois, comme Fan Bingbing, célèbre actrice qui avait été accusée de fraude fiscale. Elle aussi était réapparue plusieurs mois plus tard, niant tout problème. Mais le secteur du cinéma en est resté traumatisé.

Revenant sur son post Weibo du 2 novembre, Peng Shuai évoque un « énorme malentendu de la part du monde extérieur » et explique ne plus vouloir en parler. Quand les journalistes l’interrogent sur l’accusation d’agression sexuelle, également portée par le texte, elle répond :

« Agression sexuelle ? Je n’ai jamais dit que quiconque m’avait fait subir une quelconque agression sexuelle. »

Avant de poursuivre, questionnée sur sa disparition :

« Je n’ai jamais disparu. Tout le monde a pu me voir. »

Peng Shuai annonce sa retraite

Au long de l’interview, Peng Shuai semble appuyer le fait qu’elle est une « femme normale », avec une « vie normale ». Dans un discours qui paraît taillé sur mesure, elle appelle à « Ne pas politiser le sport » en ces termes :

« Les sentiments, le sport et la politique sont trois choses bien distinctes. Mes problèmes sentimentaux, ma vie privée ne doivent pas être mêlés au sport et à la politique. Et le sport ne doit pas être politisé […] »

Elle annonce aussi sa retraite du tennis, lors de cette interview, invoquant des raisons de santé pour expliquer qu’elle ne jouera plus.

La journaliste Virginie Phulpin parlait ce matin d’une « opération de communication rondement menée par Pékin » dans l’édito sport d’Europe 1, appelant à lire entre les lignes « plutôt que les lignes elles-mêmes ». Une manière, selon certains analystes, de clore le sujet pour le régime chinois, et qui laisse place à de nombreux questionnements quant à la liberté d’expression et de déplacement de l’athlète.

À lire aussi : La tenniswoman Peng Shuai nie son accusation de viol dans une vidéo douteuse

Crédit photo : Par Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons – cc-by-sa-3.0, CC BY-SA 3.0

Les Commentaires
5

Avatar de Nancy Drew
8 février 2022 à 19h28
Nancy Drew
Et c'est bien pour ça que je n'ai pas regardé les JO de Pékin en 2008... Et plus aucuns JO d'ailleurs, celui-ci inclus. Ca me soûle parce que j'adorais les Jeux d'hiver. Mais bon. Entre la Chine, la Russie, le Brésil, re-la Chine... (Je regarderai pas Paris non plus, tant qu'à faire, autant rester droite dans mes principes.) Ceci dit, je suis assez grande pour me souvenir des JO sympa de mon enfance donc j'ai encore cette nostalgie-là. Et je regarde les championnats internationaux d'hiver hors JO.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

solen-feyissa-UWVJaDvXW_c-unsplash
Société

Comment Google ralentit l’accès à l’IVG aux États-Unis

Elisa Covo

07 fév 2023

Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
GGNZ_Swearing_of_new_Cabinet_-_Jacinda_Ardern_2
Actu mondiale

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise, démissionne, à la stupeur générale

Anthony Vincent

19 jan 2023

5
trans rights terfs fuck off flickr mat hrkac
Actu mondiale

Pourquoi une loi pour les personnes trans en Écosse a été retoquée par le Royaume-Uni

Maëlle Le Corre

17 jan 2023

Un drapeau chinois qui flotte au vent © glaborde7 de la part de pixabay via Canva
Actu mondiale

En Chine, la population décroit pour la première fois en 60 ans

Anthony Vincent

17 jan 2023

Femme dépitée
Psychologie

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

Emilie Laystary

16 jan 2023

25
Le footballeur français Benjamin Mendy a été reconnu non-coupable de six viols
Actu mondiale

Le footballeur français Benjamin Mendy reconnu non-coupable de six viols

Anthony Vincent

13 jan 2023

11
lisa marie presley
Pop culture

Lisa Marie Presley, fille unique du King est morte à 54 ans

Maya Boukella

13 jan 2023

libraire jaredd craig unsplash
Actu mondiale

Filippo Bernardini, l’éditeur qui volait des livres très attendus avant leur publication

Maya Boukella

10 jan 2023

Le palais de Westminster, chambre des députés britanniques © NenonJellyfish de la part de Getty Images Signature
Actu mondiale

Sept députées dénoncent le sexisme toxique au Parlement britannique

Anthony Vincent

10 jan 2023

golden-globes-2021
Pop culture

Enlisés dans les scandales, les Golden Globes misent sur des mesures inclusives (et des stars) en 2023

Maya Boukella

09 jan 2023

La société s'écrit au féminin