Le cast de Jane The Virgin fait ses adieux à la série

Ça y est, Jane The Virgin c'est terminé. Si tu veux faire durer le plaisir (et la tristesse), tu vas être servie avec la vidéo des adieux du cast à la série...

Jane The Virgin, dernier épisode

Mis à jour le 6 août —

Comme si l’épisode final de Jane The Virgin n’avait pas réussi à me faire pleurer toutes les larmes de mon corps, il a fallu que la CBS en dévoile le tour de table.

Les yeux gonflés et le nez rougi Gina Rodriguez (Jane) et Justin Baldoni (Rafael) y lisent leurs dernières répliques, étouffées par leurs sanglots.

Gina Rodriguez et Justin Baldoni lisent leur dernières scènes de Jane The Virgin

À cette histoire. À toutes ces personnes. À Jane the Virgin : merci pour ces 5 saisons de larmes de joie, de larmes de tristesse, d’amour et de lumière.

Avec toute l’équipe réunie comme ça, la vidéo me fait l’effet d’un shot de nostalgie, de tristesse et de tendresse. Ah… Jane The Virgin et ses acteurs vont me manquer.

Publié le 1er août 2019 —

C’est l’œil humide et la morve au nez que j’écris ces quelques lignes : Jane The Virgin c’est fini.

La telenovela qui a occupé 5 ans de ma vie vient de marquer son point final, jeudi soir aux États-Unis. En vraies fans, Lucie et moi avons regardé le dernier épisode dès le lendemain, et c’est le cœur tout gonflé que nous venons t’en parler.

ATTENTION SPOILERS

La suite contient des spoilers sur l’ultime saison de Jane The Virgin.

Pour reprendre les mots d’Alba, sur lesquels l’épisode final débute :

« Toutes les telenovelas ont une fin. Mais cette fin est joyeuse. »

Pas de drama dans cet épisode, promis. Mais beaucoup d’amour, de rires et de larmes.

Si tu n’as pas suivi la dernière saison mais que ton petit cœur tendre souhaite tout de même savoir ce qu’il advient de tes personnages, ou bien si, comme ma sœur, tu aimes lire la dernière page d’un livre avant de t’y plonger : voici comment se finit l’histoire de Jane.

Jane et Rafael : une fin heureuse pour Jane The Virgin

Et voilà, on y est. 5 saisons de triangle amoureux, de hauts et de bas, de DRAMA et de cœurs qui battent à l’unisson nous ont mené à cet instant : le mariage de Jane et Rafael.

Au plus grand désarroi de la #teamMichael, mais au plus grand bonheur de la #teamRafael, dont je suis. Sorry, not sorry.

D’incarnation du fuckboy, l’ancien propriétaire du Marbella est devenu le good guy par excellence. Attentionné, amoureux et enfin épanoui (le pauvre en a aussi vu de toutes les couleurs), Rafael peut épouser celle qu’il aime l’esprit léger, entouré de sa famille.

Dans cet ultime épisode il apprend d’ailleurs qui sont, ou plutôt étaient, ses vrais parents : un couple de boulangers, tout ce qu’il y a de plus normal, hélas morts dans un accident de voiture. Le mystère sur les origines de Rafael est enfin levé.

Plutôt que d’être anéanti par cette nouvelle, Rafael réalise que même sans ses parents il n’est pas seul.

Pour Jane, la série se finit de la meilleure des façons : son deuxième roman est sur le point d’être publié et Isabel Allende, l’autrice qui l’a tant inspirée, a accepté de le relire.

Enfin, aucun événement inattendu ne saura l’empêcher d’épouser son âme sœur.

Michael écrit sa propre histoire dans Jane The Virgin

Seul absent du mariage : Michael. Ce qui paraît plutôt logique.

Après l’avoir tué puis fait revenir (amnésique, hein, because : le drama) en début de saison 5, les scénaristes ont décidé de lui rendre sa liberté.

Premier vrai amour, confident, mari pendant un temps (avant qu’il meure M.D.R), puis étranger : Michael aura été bien des choses pour Jane. Mais parfois la vie prend des chemins inattendus, et l’ancien policier écrit aujourd’hui sa propre histoire.

Pour sa dernière apparition dans Jane The Virgin, Michael annonce à son ex-femme qu’il est fiancé à une jeune femme nommée Charlie et qu’ils attendent un enfant ensemble.

Un choc pour Jane et pour les fans, mais l’assurance d’une fin heureuse pour Michael.

Jane The Virgin : Rogelio et Xiomara déménagent

Quand je dis qu’il n’y a pas de drama dans le dernier épisode de Jane The Virgin, je mens un peu. Parce qu’après tout c’est Jane The Virgin. Et qu’est-ce que serait la telenovela sans un soupçon de drama ?

L’un des derniers sursauts scénaristiques arrive donc avec Rogelio et Xiomara. Lorsque sa série est délocalisée à New-York, Rogelio est obligé de déménager à la Big Apple, et si Xiomara accepte dans un premier temps de le suivre, elle revient ensuite sur sa décision.

Elle qui pendant 46 ans a vécu chez ou proche de chez sa mère, conseillée par cette dernière et par sa propre fille, est soudainement paralysée par la peur.

Mais Alba et Jane connaissent bien Xiomara et l’encouragent à dépasser cette peur pour suivre Rogelio et ses propres rêves.

Alors forcément les scénaristes nous offre sur un plateau, une dernière fois, une scène avec les trois Villanueva assises sur le porche de la maison qui les a accueillies.

Oui, j’ai chialé.

À New-York Xiomara compte bien continuer ses études pour devenir infirmière.

Et côté carrière, celle de Rogelio explose ! Avec la diffusion sur les chaînes américaines de sa série son nombre d’abonnés augmentent, les gens le reconnaissent dans la rue, et surtout son rêve se réalise.

Après tant d’années à se battre pour y arriver, Rogelio devient une « vraie » star américaine.

Petra, reine des glaces au grand cœur de Jane The Virgin

Petra. Oh Petra.

Petra c’est à la fois ma guide spirituelle et l’amour de ma vie. Celle qui se présentait dans la saison 1 comme manipulatrice et sans cœur a depuis parcouru tellement de chemin.

Dans les épisodes précédents, Petra se débarrassait enfin de l’emprise de sa mère (recluse en Sibérie) et annonçait sa volonté d’étendre le réseau d’hôtels du Marbella à l’international.

Femme de pouvoir, surprenante et attendrissante, Petra a elle aussi le droit à son happy ending.

Alors qu’elle occupe les invités en attendant que Jane et Rafael arrivent à leur mariage, Petra est surprise de voir surgir Jane.

L’autre Jane. Jane Ramos. LA Jane dont elle est tombée amoureuse. Cette Jane là, oui oui.

Et puisque la vie a décidé d’être clémente avec moi aujourd’hui, Petra et Jane se tombent dans les bras, avouant être encore amoureuses l’une de l’autre. 

I’M HERE FOR THIS.

Bref, j’aime la vie et voir Yael Grobglas embrasser des femmes à la télé.

Mateo, dernière surprise de Jane The Virgin

Certains fans l’avaient deviné (franchement bravo) et l’ultime épisode de Jane The Virgin l’a confirmé : le narrateur de la telenovela n’est nul autre que… Mateo. Boom.

Mic drop, mind blown et compagnie, c’est LE twist qui fait sens et qui va te faire voir la série d’une toute autre façon.

Cette révélation a lieu durant le mariage, quand Elsa, Anna et Mateo ouvrent la cérémonie en lisant des passages de Love is you and me, un livre pour enfant. Un moment fort, surtout pour Mateo dont les difficultés scolaires avaient retardé son apprentissage de la lecture.

Quand Jane le félicite, Mateo lui explique :

« Je me suis entraîné avec Glam’ma. Elle dit que je ferais un bon doubleur. »

Le narrateur ajoute alors :

« Et pour info, je suis en effet un bon doubleur. »

Dévoilant ainsi son identité : Mateo.

Bref, de la telenovela et un dernier épisode comme on les aime !

C’est tout pour moi douce lectrice, mais je te laisse avec Lucie qui va te dire ce qu’elle a pensé de cette dernière saison.

Jane the Virgin, dernière saison : on fait le bilan ?

J’ai suivi les aventures de Jane et des toute sa grande famille depuis la première saison, et je dois dire que ça me fait un gros pincement au cœur de me dire que ça y est, c’est terminé.

Après toutes ces péripéties straight out of a telenovela, Jane a enfin pu avoir son happy ending avec Rafael. La boucle est bouclée.

Il est temps désormais de revenir sur cette dernière saison et de faire le bilan. Alors, qu’est-ce que j’en ai pensé ?

Comme souvent dans les dernières saisons de série, j’ai été un peu déçue par cette saison dans sa globalité. J’aime tellement Jane The Virgin que je rêvais d’une dernière saison explosive, à l’image de la première qui m’avait tant plu.

Le retour de Michael : la mi-molle de la saison

Après l’annonce du retour de Michael, j’étais incertaine concernant mes propres attentes vis-à-vis de la suite.

J’étais à la fois ravie de voir revenir le véritable amour de Jane (j’ai longtemps été #TeamMichael, oopsie), et dégoûtée qu’il repointe son nez à un moment où elle venait de retrouver sa stabilité avec Rafael.

Mais ce qu’ils ont fait de son personnage… Je crois que ç’a été ma plus grosse déception de la saison. Certes, lui faire changer complètement de personnalité en raison de son amnésie permettait de rompre le triangle amoureux une bonne fois pour toutes.

Mais est-ce que c’était bien la peine de le faire revenir pour ça ? Est-ce que garder un souvenir du Michael doux et aimant qui avait épousé Jane n’aurait pas été suffisant ?

Bien sûr, je comprends l’idée de rajouter des rebondissements à la série qui est bel et bien une telenovela. Mais je crois que je ne suis pas vraiment satisfaite de la façon dont ça a été fait pour Michael. HE DESERVED BETTER.

Des dénouements un peu bâclés

Un autre aspect qui m’a déçue dans cette saison, c’est toute l’histoire avec Rose et Luisa.

La série était tellement focalisée sur la présence de Michael que le fil rouge de la méchante a été complètement perdu. Il y a même eu plusieurs épisodes où Rose et Luisa n’étaient même pas évoquées !

Même le dénouement du grand projet maléfique de Sin Rostro était finalement un pétard mouillé réglé en un épisode, à tel point que je n’ai même pas vraiment compris pourquoi Rose était aussi N-R-V à la base.

Est-ce qu’elle voulait juste reconquérir Luisa ? Je veux bien qu’elle soit psychopathe, mais est-ce là une raison valable pour menacer de tuer un enfant simplement parce que l’amour de sa vie a coupé les ponts avec elle ?

C’est en ça que j’ai eu un léger sentiment de saison bâclée : on dirait qu’ils ont eu à faire des sacrifices parce qu’ils n’avaient pas le temps d’approfondir toutes les histoires individuelles. Et c’est bien dommage, parce que Rose faisait une formidable méchante de série.

Alors que selon moi, étirer une fois de plus les tergiversations de Rafael en mode « oui mais Jane je sais pas si je peux te faire confiance naninana » était loin d’être nécessaire et aurait largement pu être raccourci, sinon zappé.

De même pour les retournements de situations de Rogelio et sa série This is Mars, ça n’en finissait plus !

D’ailleurs, on est d’accord que ça n’a aucun sens que Darci et Esteban aient accepté de déménager à fucking New York ?

Des personnages qui évoluent enfin, et en bien

Par contre, j’étais contente du dénouement de l’histoire de Xiomara. J’avais peur qu’après son cancer, elle continue en permanence à douter de sa véritable vocation et de ses chances de devenir danseuse.

Mais non, il faut croire que voir sa fille s’épanouir lui a permis à son tour de grandir et de choisir une voie (un peu surprenante, certes, mais une voie tout de même) !

Concernant ce qui m’a également plu dans cette saison, je reviendrai sur Petra. Bordel, qu’est-ce que j’aime ce personnage.

Je trouve que la saison 5 marque un véritable tournant dans la relation qu’elle entretient avec Jane et Rafael. Elle a réellement un rôle de sœur avec eux deux, et elle se montre à la fois beaucoup plus vulnérable, mais aussi plus franche.

C’est ça qui me plaît dans son personnage : Petra, c’est la meuf qui ose dire à Jane quand elle est chiante et à Rafael quand il doit se reprendre en main.

C’est dans cette saison qu’elle devient un membre à part entière de leur famille, un membre qui contribue à son équilibre.

Et quand je vois son évolution depuis le début de Jane The Virgin, je me dis que c’est sans doute le personnage qui a le plus gagné en profondeur et en complexité dans la série, et qui aura réussi à conquérir mon cœur jusqu’au bout.

Rien que dans sa relation avec sa mère, c’est évident qu’elle n’est plus la même Petra qu’à la saison 1.

Bref, j’aime cette meuf et je suis ravie qu’elle finisse par avoir son happy ending elle aussi.

Je résumerais cette dernière saison de Jane The Virgin de la façon suivante : des passages longs qui auraient mérité moins d’attardement, des histoires raccourcies qui auraient mérité plus d’approfondissement.

Mais ce que je retiens de cette saison malgré tout, c’est son dernier épisode qui m’a offert la conclusion dont j’avais besoin.

Le dernier épisode de Jane The Virgin : la fin dont je rêvais

Je pense que tu ne seras pas surprise si je te dis que j’ai BEAUCOUP chialé. Pourtant, cet épisode n’était pas franchement riche en action ni en suspense. Mais il était parfait.

La certitude d’un happy ending

Pour moi, ce qui fait sa force, c’est justement cette absence de doute.

Avec tout ce qui s’est passé, les drames, les enlèvements, les crimes, les accidents, les séparations, plus rien ne peut empêcher ce dernier épisode de bien se finir.

Et ce que j’ai trouvé très beau, c’est que les personnages semblaient eux aussi le savoir.

J’ai adoré le parallèle entre la scène du bus lors du premier mariage de Jane et celle lors du dernier épisode. La sérénité de Jane, le sourire qu’elle arbore de A à Z même lorsqu’elle apprend que Rafael s’est fait arrêter, le chill total avec lequel elle appréhende l’intégralité de sa journée, sont pour moi le reflet de cette certitude.

Elle mérite cette fin, et quoi qui puisse arriver, quels que soient les obstacles à cette journée, elle l’obtiendra car c’est ainsi qu’une telenovela doit s’achever.

Une conclusion qui marque la fin d’une ère

J’ai adoré également les flashbacks d’Alba, le soir de sa dernière nuit avec sa fille et sa petite fille. En même temps les flashbacks c’est mon point faible, alors autant te dire que c’était la chialance totale !

Revoir tous les moments de vie de ces trois femmes qui ont partagé et surmonté tant de choses, et surtout se dire que c’est la fin d’une ère, ça m’a bouleversée.

Ça m’a également fait plaisir que Rafael obtienne le fin mot de l’histoire concernant ses parents biologiques. Pour moi, ça met un terme au côté sombre et un peu traumatisé de son personnage qui peut repartir sur des bases saines maintenant que son passé s’est éclairci.

Le voir avec Jane et ses trois enfants dans le lit m’a fait verser une petite grosse larme.

D’ailleurs, en parlant des enfants… Je ne peux même pas t’exprimer à quel point je suis à la fois choquée et comblée d’apprendre que le narrateur de la série, personnage à part entière qui fait toute l’originalité de Jane The Virgin et qui m’y a fait adhérer dès le premier épisode, était en fait Mateo !

Selon moi, c’est vraiment la cerise sur le gâteau de cet épisode final qui conclut à merveille le récit de cette série qui aura fait battre mon cœur pendant 5 saisons.

Viens nous dire dans les commentaires ce que tu penses toi aussi de cette conclusion !

The end.

À lire aussi : Comment se finit Orange is The New Black ?

LouiselleD

LouiselleD


Tous ses articles

Commentaires

melaura9

Tellement triste que cette série se termine... C'est de loin ma série préférée !! Les personnages sont attachants, il y a de l'amour, des crimes, des larmes... Les femmes sont mises en avant.
Chaque épisode était bien. Beaucoup n'ont pas aimé la dernière saison mais je l'ai appréciée, le retour de Michael était inattendu et son histoire ne pouvait pas être la même qu'il y a 5 ans, il a changé (contre son gré) et Jane était destinée à Rafael...
La preuve car c'est Mateo qui raconte l'histoire ! Jane, Xo et Alba vont me manquer :crying::crying:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!