Trois films à voir cette semaine, entre duo iconique et histoire d’amour impossible

Voici trois films qui sortent cette semaine au cinéma, qui t'emmèneront au Sénégal, te feront chanter du Céline ou t'introduiront à la politique.

Trois films à voir cette semaine, entre duo iconique et histoire d’amour impossible

Cette semaine, je te présente trois films très différents mais avec un point commun : des meufs qui défoncent tout.

J’irai où tu iras annonce le grand retour de Nakache et Bekhti

Tout ce qui brille est une des références principales de mon adolescence, c’est donc tout naturellement que j’ai adoré retrouver le duo génial de Leïla Bekhti et Géraldine Nakache, et sur l’air de Céline Dion en plus ! Un vrai régal.

Mina et Vali sont deux sœurs que tout oppose, et qui ont plus ou moins perdu contact au fil des ans.

Mais leur père (Patrick Timsit), apprenant qu’il est malade, tente le tout pour le tout pour les rapprocher, et les envoie ensemble à l’audition de Vali pour devenir choriste de Céline Dion.

J’ai trouvé J’irai où tu iras à la fois drôle et émouvant, notamment grâce à la présence très touchante de Patrick Timsit, tout simplement excellent de bout en bout.

J’émets cependant une petite réserve sur la seconde moitié du film, qui tire un peu trop sur les cordes sensibles et humoristiques pour rester crédible.

Malgré ça, si tu es fan de ce duo iconique, n’hésite pas à foncer au ciné pour les regarder s’aimer sous la caméra de Géraldine Nakache.

Alice et le maire de Nicolas Pariser ébranle les certitudes de la vieille politique

Le maire de Lyon, Paul Théraneau, est en manque d’idées. Pour remédier à ça, il fait appel à une philosophe brillante du nom d’Alice Heimann.

Alice et Paul vont nouer une relation professionnelle très forte, et ainsi donner un film qui revient à la base de ce qu’est la politique.

J’ai vu ce film accompagnée de Kalindi et Fab au Festival de Cannes, où il était sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, et j’ai été agréablement surprise, moi qui aime me tenir le plus loin possible des histoires de politique.

Mais très loin des intrigues de pouvoir et des scandales financiers, le film donne un coup de jeune au film politique en revenant aux origines de celle-ci : comment écouter le peuple et diriger pour et avec lui.

Anaïs Demoustier amène une figure fraîche qui rappelle qu’avant d’être une course au pouvoir, la politique est intrinsèquement liée à la philosophie.

En face d’elle, un partenaire idéal : l’éloquent Fabrice Luchini, qui interprète un maire de Lyon qui cherche à se poser les bonnes questions.

Atlantique, le « Roméo et Juliette noir » de Mati Diop

Je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de voir Atlantique, mais je compte bien régler ce problème cette semaine.

La bande-annonce envoûtante qui chatouille le fantastique me donne vraiment très envie.

L’histoire est loin d’être commune : Ada est promise à Omar, mais elle est folle amoureuse de Souleiman.

Quand ce dernier part en Espagne à la recherche d’une vie meilleure, Ada est dévastée.

Un incendie ravage son mariage, et Souleiman, pourtant disparu en mer depuis plusieurs jours, est le premier suspect…

Outre cette intrigue alléchante, la réalisatrice du film, Mati Diop, est la première femme noire à avoir vu son film entrer en Compétition Officielle du Festival de Cannes.

Son Atlantique a d’ailleurs raflé le Grand Prix.

Alors, quel(s) film(s) iras-tu vois cette semaine, lectrice ? 

À lire aussi : Découvre la bande-annonce de Birds of Prey, le film sur Harley Quinn

Alix Martino

Alix Martino

Alix Martino, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et Lidl.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!