Live now
Live now
Masquer
avortement-maroc
Actualités

L’avortement légalisé au Maroc dans certains cas

L’avortement est légalisé au Maroc dans « quelques cas de force majeure ». Une avancée de la législation dans un pays où plus de 500 avortements clandestins seraient pratiqués quotidiennement.

Jusqu’à hier, l’avortement n’était autorisé au Maroc qu’à une condition, si la santé de la mère était mise en danger. Si une IVG était réalisée dans un cas contraire, la pratique était punie d’un à cinq ans de prison ferme. Pourtant, entre 600 et 800 avortements seraient réalisés chaque jour sur le territoire marocain, dans des conditions de clandestinité néfastes à la santé des femmes. 

Provoquant un débat dans le pays, l’avortement a fait l’objet d’un dossier de la part du roi Mohammed VI. Le résultat, une audience entre le Roi, les ministres de la Justice et des Affaires islamiques et le président du Conseil national des droits de l’Homme à la suite de laquelle a été publié un communiqué officiel du Palais Royal.

Celui-ci annonce l’autorisation de l’avortement dans « quelques cas de force majeure », parmi lesquels les « grossesses (qui) résultent d’un viol ou de l’inceste » ainsi que les « graves malformations et maladies incurables que le fœtus pourrait contracter ». Cependant, la législation de l’avortement restera limitée à ces cas puisque « l’écrasante majorité penche pour la criminalisation de l’avortement illégal

 », est-il écrit.

Rappelons que la législation de l’avortement n’est pas uniforme selon les pays du Maghreb. En Tunisie il est légal depuis 1973 et pratiqué à la demande de la femme, jusqu’à trois mois de grossesse, gratuitement : cela fait de la Tunisie, avec la Turquie et le Bahreïn, l’un des seuls pays à majorité musulmane où l’IVG est autorisé. Au contraire, en Algérie, il est interdit sauf pour des raisons thérapeutiques afin de sauver la vie de la femme, ou si le fœtus présente des risques de malformations graves. En cas de viol, l’interruption d’une grossesse n’est pas autorisée sauf s’il s’agit d’un viol commis dans le cadre d’un acte terroriste, comme pour l’avortement des femmes violées par le GIA.

À lire aussi : IVG : 92 sénateurs UMP affirment une position anti-choix [MAJ]


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

37
Avatar de Anera
17 mai 2015 à 19h05
Anera
@Fairies. Elle s'est excusée, je pense que c'est l'essentiel
0
Voir les 37 commentaires

Plus de contenus Actualités

Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

3
César 2024 que signifie le pin's rouge porté par des stars durant la cérémonie // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

César 2024 : que signifie le pin’s rouge porté par des stars durant la cérémonie ?

Source : Canva
Politique

Nikki Haley : « Le premier parti à mettre à la retraite son candidat de 80 ans gagnera cette élection »

Source : Canva
Politique

Marianne Williamson : « Vous ne savez pas ce qu’est la misogynie avant d’avoir été candidate à la présidentielle ! » 

Source : Creative Commons
Actualités mondiales

Daniel Alves, ex-footballeur du PSG et du Barça, condamné à 4 ans et demi de prison pour viol

1
Source : nevodka / Getty Images
Actualités mondiales

États-Unis : la Cour suprême de l’Alabama considère qu’un embryon congelé est un enfant

15
Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Reproductive Health Supplies Coalition – unsplash pilule contraception
Actualités mondiales

États-Unis : dans l’Oklahoma, la contraception d’urgence bientôt interdite ?

Trans Rights / Droits des personnes trans
Actualités mondiales

Népal : l’ONG Human Rights Watch dénonce les examens médicaux « invasifs » sur les personnes transgenres

1
Ian Taylor / unsplash
Actualités mondiales

En Grèce, les couples de même sexe vont (enfin) pouvoir se marier et adopter

La société s'écrit au féminin