moha la squale clique
Actu en France

Accusé par 5 femmes, Moha la Squale a été mis en examen pour violences et agression sexuelle

Près de dix mois après les premières accusations, Moha la Squale vient d’être mis en examen et a fait part de sa volonté de se défendre face aux cinq plaignantes qui l’accusent de violences, menaces de mort et séquestration.

Placé en garde à vue lundi 14 juin, le rappeur Moha la Squale a été mis en examen pour « violences et agression sexuelle par conjoint, menaces de mort et séquestration ».

Petit rappel des faits : tout est parti de la story de Romy, une jeune femme de vingt ans qui a porté les premières accusations contre Moha la Squale, alors en pleine ascension et devenu incontournable au-delà même de la scène rap française. Dans cette story, elle affirmait ne pas être la seule à avoir subi des violences de sa part.

Aussitôt son témoignage publié, elle avait alors reçu plusieurs dizaines de messages d’autres femmes relatant avoir été elles aussi victimes du rappeur. Une enquête avait rapidement été ouverte suite à plusieurs plaintes. Au total, cinq plaignantes accusent Moha la Squale ; trois sont ses ex-compagnes.

La réaction de Moha la Squale

« Oh la menteusEe elle est amoureusEee… » Voilà la réaction du principal intéressé sur Instagram après les prises de parole publiques de plusieurs femmes à l’automne dernier. Jusqu’à récemment, le rappeur était resté plutôt discret tandis que la sortie de son album initialement prévu en 2020 a été repoussée.

Alors que Roméo Elvis avait joué la carte du mea culpa et de la repentance (l’accusation d’agression sexuelle dont il a fait l’objet avait été rendue publique au même moment), Moha la Squale a préféré jouer la carte de la fanfaronnade. On a vu défense mieux ficelée que celle-ci. Moha la Squale est défendu par Elisa Arfi qui, dans une interview au JDD, a évoqué une relation « explosive » entre l’accusé et une des plaignantes.

Toujours selon l’avocate, le rappeur conteste les faits et « a la ferme intention de se défendre ». Fin avril sur Twitter, il dénonçait des accusations mensongères destinées à lui porter préjudice et désignait l’une des plaignantes comme une « sociopathe et psychologiquement hystérique » :

Les plaignantes ont, elles, des récits concordants, selon leur avocat, qui a évoqué auprès du Monde une parole « fiable » et « constante ». Elles évoquent un homme violent, sur le plan physique comme psychologique, dangereux, instable, qui s’emporte facilement dans des crises.

Des violences dans le rap, mais comme dans tous les milieux artistiques

En réactions aux accusations contre Moha la Squale et Roméo Elvis, un mouvement s’était créé autour du hashtag #BalanceTonRappeur pour dénoncer. Dans une enquête de Mediapart, la journaliste Dolores Bakela avait souligné l’importance de ne pas désigner à travers ces affaires le rap comme seul milieu artistique et musical où aurait lieu ce type de violences :

« Accréditer ce mot-dièse, porté sur le rap, c’est oublier que l’ensemble des acteurs de l’industrie musicale est concerné. »

À lire aussi : D’Angèle à Audrey Pulvar, pourquoi demande-t-on des comptes aux femmes proches d’agresseurs ?

Les Commentaires
2

Avatar de ampw
17 juin 2021 à 21h09
ampw
Je suis un peu gênée de voir Roméo Elvis mentionné dans cet article. Oui, les faits sont sortis au même moment, mais on dirait qu'il s'agit de la même chose, alors que les deux histoires ne sont pas comparables.
Je ne cherche pas à défendre Roméo Elvis, ce qu'il a fait est inadmissible.
Mais là, on parle de violences à répétition, de séquestration, menaces de mort...

En fait je crois que ce qui me gêne c'est de mettre toute forme de violence dans un même panier, car on a bien plus de mal à saisir les différentes formes de ce même grand problème que sont les violences faites aux femmes ?
(Je ne sais pas si c'est tout à fait clair ce que je raconte, sorry...)

J'aimais beaucoup sa musique, et j'avais beaucoup de compassion au début pour ce jeune mec qui avait l'air un peu brûlé par la vie mais qui trouvait le moyen de s'en sortir. Je suis déçue qu'il ne se fasse pas aider, qu'il ne déconstruise pas ses propres schémas, et surtout qu'il ne reconnaisse pas ce qu'il a fait subir à ces femmes.
4
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Féminisme
middlefinger

Salut les mascus : Reddit bannit MGTOW, l’un de ses plus gros forums misogynes

Mymy Haegel

04 août 2021

Féminisme
police-francaise

Déjà 23.000 signatures en faveur du recensement des policiers et gendarmes mis en cause pour violences

Maëlle Benisty

04 août 2021

2
Actu en France
prison

Le Genepi, c’est fini : l’association anticarcérale se dissout

Maëlle Benisty

03 août 2021

12
Féminisme
Raven Saunders bras en X sur son podium aux JO

Pourquoi le geste politique de l’athlète Raven Saunders fait paniquer le CIO

Aïda Djoupa

03 août 2021

Actu en France
Emmanuel-Macron-mène-une-FAQ-sur-Insta-et-TikTok

Emmanuel Macron met un t-shirt pour mieux parler aux djeunz sur Insta et TikTok

Anthony Vincent

03 août 2021

5
Société
matt-damon-small

Bon, écoutez, Matt Damon jure qu’il n’a jamais dit « p*dé » au final

Mymy Haegel

03 août 2021

3
Actu sexe
porn

Les saucisses, c’est nein : l’Allemagne veut bannir des géants du porno

Maëlle Benisty

02 août 2021

9
Cinéma
femmes-cinephiles-small

Sur YouTube, en podcasts, à l’écrit, les meufs cinéphiles viennent renouveler le game

Pauline Le Gall

02 août 2021

2
Féminisme
festival_safer

C’est tristement indispensable : contre les violences sexuelles en festival, Marsatac lance Safer

Aïda Djoupa

02 août 2021

Féminisme
unplanned-vertical

Unplanned : C8 va diffuser un film anti-IVG dans le plus grand des calmes

Maëlle Benisty

02 août 2021

10

La société s'écrit au féminin