Warpaint, le projet d’une artiste sur le genre et sa perception

L'artiste Coco Layne a réalisé Warpaint, une série de photos sur la représentation et la perception du genre, suite à un changement de coupe de cheveux.

Warpaint, le projet d’une artiste sur le genre et sa perception

Warpaint (« peinture de guerre » en anglais) est le projet photo d’une jeune artiste new-yorkaise, Coco Layne, traitant de l’impact que peuvent avoir les petits changements physiques (coiffure, maquillage, vêtements…) sur la représentation et la perception du genre.

La jeune femme a eu l’idée de ce projet après s’être aperçue qu’elle éprouvait des difficultés à trouver du travail depuis qu’elle s’était rasé les côtés du crâne. Elle ne s’était alors pas rendue compte que cette nouvelle coupe lui permettait d’être perçue différemment selon la coiffure (et les apparats) qu’elle décidait d’adopter. Homme ou femme ? Telle est la question.

Avec Warpaint, l’idée de Coco Layne était d’explorer comment une personne pouvait passer d’un extrême à un autre, du masculin au féminin, uniquement en modifiant son apparence.

L’apparence de Layne change tout au long de la série, passant d’un look estimé masculin à un style considéré comme féminin. Les changements entre chaque photo sont subtils mais la différence entre la première et la dernière est flagrante.

Pour Layne, qui se définit comme une personne queer préférant le « elle » au « lui », c’était fascinant de voir la corrélation entre l’apparence qu’elle donnait et la façon dont les gens la percevaient et la traitaient.

Voici une vidéo de la transformation :

[vimeo]http://vimeo.com/79231919[/vimeo]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 25 novembre 2013 à 1h02

    Je trouve que la série de photos, avec le jeu de lumières qui transforme vraiment son visage, illustre mieux son propos que la vidéo, où effectivement on voit bien que c'est une fille. Ce que je veux dire, c'est que dans les photos on a vraiment l'impression d'avoir un homme -> un(e) androgyne -> une femme, alors qu'il s'agit de la même personne, ce qui fait réfléchir sur les clichés vestimentaires (entre autres) liés au genre. Alors que dans la vidéo, c'est moins évident, le visuel fait un peu relooking quoi. Enfin travail très intéressant dans l'ensemble.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)