Typologie des rivales sur Adopte un Mec

Tu t’es inscrite sur adopteunmec.com pour pécho du mâle ? Tu vas donc devoir te mettre au parfum du fléau de ce site web : tes rivales.

Typologie des rivales sur Adopte un Mec

— Article écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec Adopte un Mec.
Comme le précise notre Manifeste, on l’a écrit en toute indépendance éditoriale.

Sur Adopte un Mec, tu crois naïvement que les hommes sont tous là pour la même chose : attendre ton bienheureux choix. Malheureusement, une sous-espèce perfide tente de t’ôter le mâle de la bouche… Les rivales sont, comme leur nom le sous-entend, prêtes à tout pour te reléguer au rang de crapaud des bois. Pour se mettre dans le bain, écoutons-nous un bon tube des années 2000, toujours d’actualité en matière de putasserie.

Bon, ok, dans la vraie vie tu connais rarement cette rivale, mais n’empêche que : pas très dure à repérer, elle te fera bien comprendre illico que le produit, elle a déjà mis une option dessus. Pire : les rivales guettent dans l’ombre, en attendant de trouver la proie la plus alléchante possible. Problème : vous avez sans doute les mêmes goûts. Comment reconnaître ces êtres de faible moralité ? Comment s’abaisser à leur niveau (mais en faisant semblant de rester digne, le sang ça tâche les vêtements) ?

La chagasse vénéneuse

La chagasse ne se reconnaît pas forcément uniquement à la photo : être une chagasse, ce n’est pas vraiment un physique, mais tout un état d’esprit. La chagasse te fait comprendre dès l’intro du profil qu’elle te subtilisera le moindre mec un peu séduisant que tu croiseras. De toute façon, elle n’a même plus de panier, non : elle remplit directement un chenil tellement elle charme plus vite que son ombre. Tu peux facilement reconnaître une chagasse grâce à quelques points essentiels :

Elle fait un regard mystérieux. Pas le regard qui dit “j’ai des fêlures”, non. Le regard qui signifie aux hommes “je n’ai peut-être pas de culotte”. Si tu ne sais pas reconnaître ce placement si subtil de sourcil, voici un exemple criant grâce à une candidate à l’Eurovision, qui voulait manifestement ameuter tous les mâles des pays de l’est.

Chargement du lecteur...

– Elle écrit des choses stratégiques sur son profil : l’amour l’a trop déçue par le passé, mais se dit toujours ouverte à de nouvelles rencontres. N’en croyez pas un mot : elle est là pour dialoguer avec tout le monde, y compris votre cible.

– Elle a rempli de façon très explicite sa rubrique sexo sur son profil : vous savez, vous et le peuple XY de ce site, qu’elle aime la fessée et passer sur redtube le soir après le travail. Instantanément, le voyant « bonne bonne bonne » vient de s’allumer chez une grande majorité de mecs.

Pour la contrer ? Rien, elle en aura marre avant vous de ce site, puisqu’elle tombera malheureusement avant tout sur des crevards chauds du slop. Et vous évitera peut-être de ramasser tous les mecs qui ont faim.

La femme-enfant

La femme-enfant, cette fille de l’enfer hyper difficile à contrer. Bien entendu, elle a presque tout pour elle : généralement bourrée de charme, elle peut tout aussi bien faire un caprice pour un calendrier de l’avent Kinder que se lancer dans un strip-tease démentiel.

En gros, si l’une d’elle a décidé de s’attaquer à ta proie : tu es pratiquement foutue. Même si elle est pénible une fois qu’on l’a chopée IRL, elle reste sur le site une rivale de choix : elle aura la priorité dans le cœur des garçons. Une petite chose coquine à câliner, forcément ça émoustille. Tu peux la débusquer grâce aux critères suivants :

  • Une description associant tout et son contraire. Elle aime les choses simples (les knackis Herta) mais aussi les choses plus sophistiquées (les vernis OPI),
  • Sur l’une de ses photos de profil, elle fait la grimace (trop d’humour en elle)
  • Elle déclare ne pas croire au Prince Charmant mais attend celui qui allumera la petite étincelle dans ses yeux…

Comment la dégager fissa sans forcément l’étrangler avec la queue de Tigrou ? Elle finira par attirer les névrosés qui veulent se faire appeler Papa. Mauvais plan, en somme.

L’intellectuelle philosophe

D’ascendance Germanopratine, l’intellectuelle essaye tant bien que mal de trouver une solution à son paradoxe intérieur. D’un côté, elle sait que les impératifs de nos vies modernes supposent que toute rencontre amoureuse ne se fait pas forcément sur les bancs de la fac, et parfois encore moins dans les recoins sombres de la bibliothèque (cette odeur de vieux livres, ça ne donne pas forcément envie de frotti-frotta). Néanmoins, n’est-ce pas se trahir que d’aller s’exposer en public devant un si grand nombre de fats ?

Trop de questions qui trouveront réponse une fois que l’intellectuelle philosophe aura enfin trouvé quelque chose à se mettre sous la dent. Quelques pistes pour la repérer :

  • Elle se prend en photo devant une bibliothèque remplie de livres ou remplie de CD. Elle n’a pas l’air de réellement sourire à la vie (la photo d’inspiration un peu artistique est évidemment un gros gros plus).
  • Elle met des noms d’auteurs compliqués dans ses goûts : Nabokov, Jean-Pierre Duprey, Tristan Tzara. Toi-même tu sais quoi.
  • Elle refuse en bloc les charmes : elle n’est pas là pour pécho n’importe qui, tout de même.

Comment lui claquer le baigneur sans Gaffiot ? Fais en sorte que tous les mecs te considèrent comme une humaine. Connaître les chants diphoniques mongols, c’est bien. Rigoler devant Picsou Mag, c’est mieux.

Après avoir observé tes rivales potentielles, il ne te reste plus qu’à te renseigner sur le type de mecs présents sur le site, puis comment remplir toi-même ton profil afin de récolter un max de prétendants.

Alors, niveau panier, c’est qui qu’a le plus gros maintenant ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lily Chantilly
    Lily Chantilly, Le 8 janvier 2012 à 19h12

    J'aurais bien ajouté le profil type de la Psychotique/Obsédée Compulsive qui n'est intéressée uniquement par ce qui lui résiste et ne lui appartient pas.
    Vous savez, le même genre de filles qui, le jour des soldes, va se jeter comme une furie et vous arracher des mains la magnifique petite robe que vous venez tout juste de trouver, alors qu'elle la trouvait absolument ignoble et importable quelques secondes auparavant.

    Et bien, se sera sans doute la même personne qui tentera par tous les moyens, de faire capoter votre jolie petite histoire naissante.

    Modus Operandi?
    Il s'agit forcément d'un profil que votre nouveau prince charmant à parcouru, peut être dans un moment d'ennui ou de désespoir, las de ne vous avoir pas encore rencontré.
    Ils ont peut être échangé quelques mots et/ou une adresse Msn, avant que la demoiselle lui fasse "subtilement" comprendre qu'il ne représentait pour elle autant d?intérêt qu'une tartine de pâté.

    Mais voila, un beau jour, notre se rends compte avec effroi, que ce fameux garçon qui ne l?intéressait pas, mais qu'elle adorait tout de même voir courir derrière elle, ne lui envoie plus un seul message.
    Intriguée et piquée au vif, elle se rendra sur son facebook afin de découvrir la raison d'un tel affront.
    Et elle le voit.
    Il est là. Il la nargue noir sur blanc.
    Le changement de Statut. De "Célibataire" à "En Couple".

    Gros coup à l'ego. Elle en pleurerait presque.
    Qui est donc l'infâme greluche qui ose lui ravir de la sorte l'un de ses prétendants?
    Telle une Hercule Poirot (mais sans la moustache et en slim), notre demoiselle se lancera alors dans une enquête précise et approfondie de votre profil personnel.
    Vos amis, vos goûts, vos photos parfois douteuses postées par des potes délicats...tout sera passé au crible.
    Elle vous invitera même à devenir son amie.
    Invitation que vous accepterez, surtout pour faire gonfler votre liste, qui tire un peu la tronche il faut l'avouer.

    La seconde partie de l'opération, et pas des moindres, peut alors être mise en place.
    Messages privés ou sur le mur de votre chéri du genre:
    "Alors mon Loulou! Plus de nouvelles? Je m'inquiète moi! Biz<3<3<3Love<3Kiss"
    Photo d'elle, tout duckface au vent agrémentée d'un charmant mais faux:
    "Tof de moi comme prévu. J'espère qu'elle te plaira <3<3"

    Bref, de quoi jeter un doute sur votre charmante relation naissante, vous laissant croire que votre amoureux n'est en fait qu'un goujat dégueulasse, courant plusieurs hazes à la fois.
    Vous tenterez donc de lui mettre les points sur les I (à défaut d'autre chose), mais elle en profitera pour vous répondre, en mentant bien sûr effrontément, qu'Elle et Lui avaient vécu quelque chose de formidable avant que vous ne veniez tout gâcher.
    Que ce n'est, pas votre faute, mais qu'elle ne peut être que déçue après les promesses qui lui furent faites et vous devriez sincèrement vous méfier.

    Chéri, lui, jure ses grands dieux qu'il connait à peine cette fille, qu'il s'agit là d'une folle et qu'il n'y est pour rien.
    Ce crétin, tout de même flatté, ne montrera même aucune fermeté (alors que vous reviez qu'il l'insulte de tous les noms dans un ultime message, tout en faisant l'apologie de votre divine beauté, bien sûr)
    De quoi jeter le doute dans votre esprit, et vous ne savez plus qui massacrer à la serpette: elle ou lui...peut être les deux, vous n'avez pas encore décidé.

    Certaines histoires naissantes n'y résistent pas.
    Chéri en aura marre de vos questions, de vos crises de parano et vous priera gentimment d'aller voir ailleurs.

    Parfois cela finit mieux.
    Même si vous connaissez votre homme depuis peu, vous avez envie de lu faire confiance et connaissait finalement assez bien le comportement de certaines nanas (vous faisiez pareil avant...mais ça, c'est une autre histoire).
    Se sera donc après un ultime message, de deux bonnes pages, où vous tentez, malgré votre folle envie de la torturer au bout d'une pique, de rester digne et courtoise tout en lui faisant comprendre de garder ses distances.
    Vous bloquez son profil sur toutes les plateformes imaginables et profitez enfin de votre idylle.

    Comment reconnaître et débusquer ce genre de psychopathes rongées par la jalousie?
    Il n'y a pas vraiment de moyen.
    Elle peut se cacher derrière un profil d'une banalité affligeante, ou celui d'une femme fatale, folle des fesses, j'en passe et des meilleures.

    Je vous conseille donc d'aiguiser piques et autres serpettes.
    Il n'existe hélas pas de prévention, seulement des réactions.

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)