Je travaille au théâtre (et je ne suis pas artiste) : Marie vous présente son métier

Par  |  | 1 Commentaire

Marie est passionnée de théâtre depuis longtemps. Et elle en a fait son métier ! Pourtant, ce n'est pas exactement sur les planches qu'elle passe sa vie.

Je travaille au théâtre (et je ne suis pas artiste) : Marie vous présente son métier

Le théâtre, ça semble souvent être un milieu peu accessible pour les non-connaisseurs. C’est aussi réputé relativement précaire lorsqu’on souhaite en faire son métier.

Mais en réalité, on connaît assez mal les nombreux jobs différents qu’on peut y trouver, outre le fait d’être soi-même comédien·ne, de mettre en scène, d’être technicien·ne…

Marie ne s’est pas arrêtée à ces « on dit » et vit aujourd’hui au rythme des représentations.

Faire de sa passion du théâtre un métier

Pour Marie, le théâtre c’est une passion depuis longtemps.

« Mes parents me « forçaient » à avoir une activité extra-scolaire pour mieux découvrir le monde (ce que je trouve extra !).

Grâce à cela j’ai fais tous les sports possibles et imaginables : patinage artistique, danse classique, équitation, escalade… Et puis une année je me suis dit : « Tiens je ferais bien du théâtre », et c’est là que tout a commencé. »

C’était au collège. Depuis, son intérêt pour le théâtre ne l’a jamais lâchée ! Et c’est comme ça qu’elle est aujourd’hui « chargée de l’accueil des artistes et du public » dans un théâtre à Montluçon.

Chargée de l’accueil des artistes et du public, ça ressemble à quoi ?

Le titre semble plutôt explicite. Mais c’est un métier diversifié, dans lequel il faut être très polyvalent•e !

« Je suis chargée d’accueillir les spectateurs dans le théâtre, de les informer, de leur vendre des billets, et d’animer le hall du théâtre pour qu’il soit convivial.

A côté de cela, je m’occupe également des artistes : je leur trouve un logement, je les aide à arriver dans la ville, et je m’occupe un peu aussi de leurs contrats. »

Cette activité comprend aussi son lot d’avantages très chouettes comme l’explique Marie :

« Mes petits kifs au boulot, ce sont les rencontres avec le public et les artistes, mais aussi les invitations pour les spectacles ! »

Comment devenir chargée de l’accueil des artistes et du public ?

Pour Marie, ce n’était pas forcément évident de se lancer dans le milieu du théâtre.

« Au lycée, quand il a fallu choisir son orientation, j’ai réfléchi pendant près d’un an, avec l’aide d’un conseiller d’orientation, pour savoir si je voulais me lancer dans cette passion où je ne connaissais rien à part le métier de comédien.

D’autant plus que mes parents ne sont pas du tout issu du milieu artistique, alors ça été une véritable bataille. »

À lire aussi : Huit conseils sur l’orientation scolaire si tu es en perdition

Mais finalement, elle a trouvé une première formation qui lui a permis de découvrir l’envers du décor, avant de se spécialiser :

« Mon conseiller d’orientation m’a proposé de suivre une licence « Arts de la scène ». C’est une licence qui permet de découvrir tous les métiers du domaine artistique. C’est un peu comme la série Un dos tres : on chante, on danse, on joue… Mais on voit aussi le côté théorique : l’administration, la médiation, la régie…

Après deux ans dans cette formation, je me suis réorientée plus précisément dans une licence professionnelle « Médiation culturelle et valorisation des expressions artistiques ». »

Le théâtre, c’est fait pour tout le monde

Cette décision de bifurquer légèrement a été motivée par l’attrait particulier de Marie pour la sociologie :

« Je voulais une formation qui alliait plus mon envie d’approfondir la sociologie des publics, et la médiation qui permet de montrer que le théâtre est fait pour tous. »

Elle a d’ailleurs retranscrit cette conviction dans les choix professionnels qui ont suivi :

« J’ai décidé de m’investir dans des théâtres qui me ressemblent : petits, familiaux, et qui cherche réellement à expliquer que le théâtre est accessible à tout le monde. »

Juste avant de trouver ce poste à Montluçon, Marie était chargée de billetterie dans un théâtre parisien. Elle vient donc d’élargir son panel de compétences, mais selon elle ce qui prime dans ce type de métier, c’est de toutes façons « le sens du contact » !

La rémunération d’une chargée d’accueil des artistes et du public

Si ce métier-passion a suscité ton intérêt, sache qu’en termes financiers, Marie gagne 1750 euros brut par mois – même si c’est variable selon les théâtres !

Et toi, tu fais quoi maintenant que tu es grande ?

Je me suis longtemps interrogée sur ce que je voulais faire plus tard (et je me questionne toujours). Alors, je pars à la rencontre des madmoiZelles qui kiffent leur vie, pour savoir ce qu’elles font et comment elles en sont arrivées là.

Raconte-moi !

  1. Qui es-tu et d’où viens-tu ?
  2. Avant d’attaquer sur ton travail, est-ce que tu as une passion ou un kif dans la vie (parce que c’est important de faire aussi autre chose) ?
  3. Et ton job alors, c’est quoi ?
  4. Comment tu l’expliquerais à ta petite sœur hypothétique en quelques mots ?
  5. Pourquoi tu aimes ce que tu fais ? / Pourquoi tu as choisi de faire ce travail ?
  6. Est-ce que c’est le domaine que tu avais choisi dès le départ ou tu t’es retrouvée ici après une ou des réorientations ?
  7. Est-ce que tu as dû arbitrer entre deux visions du travail, « liberté, je fais ce qu’il me plaît et tant pis pour la précarité » VS « sécurité, je préfère m’assurer un salaire stable même si ce n’est pas le job de mes rêves » ?
  8. C’est le fruit d’un parcours longuement réfléchi ou du hasard ?
  9. Qu’est-ce que tu as eu comme formation ?
  10. Est-ce que tu as une journée type ?
  11. Ton petit bonheur qui fait que tu kiffes ton boulot ?
  12. La qualité indispensable pour s’épanouir dans ce job ?
  13. Et pour finir, en commençant, tu gagnais combien ? (parce que c’est important de savoir à quoi s’attendre !)

Envoie-moi un mail à jaifaitca[at]madmoizelle.com avec en objet « Maintenant que je suis grande, je suis [le nom de ton métier] ».

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Minachka
    Minachka, Le 13 novembre 2017 à 22h08

    Très sympa ce petit article! Cela permet de donner des idées de métiers dont on ne parle pas ou peu et d'études!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?