The Mighty Boosh : l’humour anglais à son plus absurde

J’étais à Londres ce week-end et ma pote londonienne m’a fait découvrir quelques épisodes de ce qui s’apparenterait bien à la fusion de l’humour absurde des Monty Pythons et de la comédie anglaise contemporaine : The Mighty Boosh. Pour celles qui aiment Flight of the Conchords : The Mighty Boosh, c’est un peu le même […]

The Mighty Boosh : l’humour anglais à son plus absurde

J’étais à Londres ce week-end et ma pote londonienne m’a fait découvrir quelques épisodes de ce qui s’apparenterait bien à la fusion de l’humour absurde des Monty Pythons et de la comédie anglaise contemporaine : The Mighty Boosh. Pour celles qui aiment Flight of the Conchords : The Mighty Boosh, c’est un peu le même délire, sauf que les chansons arrivent toujours au moment où tu t’y attends le moins, et que l’univers de la série est un non-sens du début à la fin. Pour le plaisir de l’absurdité, d’un point de vue aussi bien visuel qu’auditif.

Qui ?

Julian Barratt et Noel Fielding. Les 2 gaillards ont commencé leur duo avec 3 spectacles sur les planches, puis 6 émissions radiodiffusées sur la BBC.

Quoi ?

La série raconte les aventures rocambolesques de 2 personnages très hauts en couleurs : Vince Noir (joué par Noel Fielding), un androgyne au look complètement décalé ; et Howard Moon (joué par Julian Barratt) un looser complet, dont le pathétisme est juste trop irréel pour faire pleurer.

Comment ?

Noel a rencontré Julian après son one-man show au Hellfire Comedy Club. Se trouvant des affinités humoristiques, ils se mettent tous 2 à jouer dans un bar à Londres, en avril 1998. C’est à cette époque qu’ils développent leurs personnages de gardiens de zoo, Howard Moon et Vince Noir. Leur succès les conduit alors à  jouer dans des épisodes télévisés sur la BBC Three.

5 raisons de regarder cette série

1. Parce que l’univers de The Mighty Boosh est complètement barré. L’humour y est absurde, et les prétextes les plus idiots pour introduire une chanson aux paroles toujours plus décalées, sont une grande source de fous rires.

2. Les héros sont aussi les scénaristes de la série, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils tiennent si bien leurs rôles.

3. The Mighty Boosh est une bonne introduction à ce qu’on appelle « l’humour anglais ».

4. Les acteurs principaux jouent aussi bon nombre des personnages secondaires. Gorille, shaman, lune qui parle … tout y passe.

5. Il n’y a pas vraiment de fil conducteur à l’histoire, puisque la seule limite de la narration fantaisiste est l’imagination des scénaristes. Ainsi, un personnage peut mourir dans un épisode, et ré-apparaître dans un autre.

Pourquoi absolument regarder cette série « plus de 2 minutes » ?

Parce que cette série, au premier abord, peut paraître indigeste. Il faut se laisser plonger progressivement dans l’univers particulier du « tout humour ». Le comique est partout, l’absurde est omniprésent.

Seul hic

Pour les non-anglophones, ça risque d’être un peu compliqué. Aucune version sous-titrée FR n’est actuellement trouvable.

Allez, sans plus attendre, rencontrez tout de suite les 2 personnages !

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Aube
    Aube, Le 10 mars 2011 à 20h54

    apparement on arrive a trouver des traductions ;)

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)