SugarSugar, l’application qui va faciliter la cyber-prostitution

SugarSugar est un site qui propose de mettre en contact des hommes riches et seuls avec des jeunes filles jolies, fraîches et innocentes qui cherchent à se faire entretenir.

SugarSugar, l’application qui va faciliter la cyber-prostitution

Et bientôt, leurs services vont s’étendre aux smartphones, permettant ainsi aux hommes de « commander » des femmes via une application.

Alors certes, de prime abord, ça peut paraître excessif de parler de prostitution. Le principe du Sugar Daddy, c’est de prendre soin de sa jolie poupée (sa Sugar Baby — vous apprécierez au passage le sous-entendu incestueux) en la couvrant de cadeaux, en l’emmenant au bout du monde, en lui faisant l’amour sur des plages tropicales alors qu’elle ne porte qu’un merveilleux collier de diamants… bref, c’est particulier comme style de vie, mais les deux protagonistes se choisissent, contrairement à une prostituée « standard » qui ne peut se permettre de choisir la gueule du client. Les Sugar Babies sont également appelées « croqueuses de diamants », selon la façon dont on tourne le problème.

Le site SugarSugar nous présente ça presque comme un conte de fées, avec des exemples de couples qui ont l’air merveilleusement heureux. Matthew est riche et seul, et cherche à se détendre avec une jeune femme aimante, et Cindy est une masseuse qui cherche de l’amour et des weekends de rêve. Scott cherche à gâter une femme qui adore voyager, et Alisa est une mère célibataire qui a besoin d’aide pour payer sa voiture et ses factures. Jonathan est un banquier généreux qui cherche des moments privilégiés avec quelqu’un de spécial, et Meghan a besoin d’argent pour payer ses études et ses factures… Bref, ça vend du rêve, c’est clair.

Là où ça commence à déranger un peu, c’est que le 1er juin 2011, le site compte lancer son application. Et entre aller sur un site pour se trouver une jeune fille à gâter, et en commander une directement de son téléphone, il y a une certaine différence. L’application sera disponible, entre autres, via l’Apple Store, qui est pourtant connu pour ses règles strictes en matière d’admission. Tout ce qui est pornographie, érotisme, contenu explicite ou qui encourage un comportement irresponsable ou criminel n’a pas sa place dans le Store. Mais si SugarSugar a pu s’y faire une place – bien qu’on soit quand même loin, officiellement, du service de prostitution à proprement parler – c’est qu’il est possible de contourner les règles, sous réserve qu’on trouve un moyen de se faire passer pour plus soft que l’on est.

Alors voilà, grâce à votre smartphone (iPhone, Android, BlackBerry mais également iPod Touch et iPad) vous pourrez bientôt vous mettre en contact, où que vous soyez, avec un riche PDG lassé de sa solitude qui cherche à bien dépenser son argent en vous dorlotant et en payant vos factures. Le service de localisation vous facilitera même la tâche en vous indiquant où se trouvent les personnes disponibles les plus proches.

Et pour l’instant, le service ne propose pas de Sugar Mummy et ne fonctionne que dans un sens : l’homme riche paye pour la jeune femme belle et pauvre, et la promène à son bras pour faire joli au restaurant.

Venez débattre de la banalisation de la prostitution sur ce sujet !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nasty Wasp
    Nasty Wasp, Le 22 mai 2011 à 23h18

    Ca me rassure, en te lisant je croyais que tu focalisais juste sur leur physique ! :d
    Mais c'est vrai qu'elle ne ressemblent pas toutes à Belle (Journal intime d'une call girl).

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)