Les socquettes à froufrou : Me Likey !

J’ai toujours eu un faible pour les tenues d’écolière : jupes plissées, cravate et chemisier, le look preppy à la Queen B. Je m’imagine souvent, sortant de chez moi dans mon petit uniforme scolaire dégainant mon sidequick (le fameux portable des Gossip Girls qui s’ouvre sur le côté) en clamant « Hello uppereast siders ! ». Mais […]

Les socquettes à froufrou : Me Likey !

J’ai toujours eu un faible pour les tenues d’écolière : jupes plissées, cravate et chemisier, le look preppy à la Queen B. Je m’imagine souvent, sortant de chez moi dans mon petit uniforme scolaire dégainant mon sidequick (le fameux portable des Gossip Girls qui s’ouvre sur le côté) en clamant « Hello uppereast siders ! ». Mais ce que je préfère dans cette fameuse tenue preppy c’est définitivement les socquettes à froufrou. Oui oui, les mêmes que celles que portent les gamines qui font leur première communion, et qui sont en général assorties à une raaaaavissante petite paire de gants en résille blanche du plus bel effet.

Toujours est-il que l’autre jour sur Lookbook -un site ou l’on peut poster des photos de ses looks et les autres membres votent en donnant des « hype »- je tombe sur la photo d’une petite nana qui nous avait ressorti les socquettes de communiante à froufrou portées avec un short sur un collant voile noir avec une paire de converses noires toutes simples. Je me suis donc non seulement pris un uppercut fashion en tombant sur ce look tellement simple, juste et bien composé, mais en plus de ça, je me suis mise à chercher fiévreusement voire obsessionnellement, les-dites socquettes froufroutantes qui s’étaient imprimées sur ma rétine de manière irréversible.

De Tati, à Monoprix en passant par les boutiques de fournitures de mariage de Barbès où j’étais pourtant pratiquement certaine d’en trouver, mes petons ont arpenté tout Paris pour ne faire qu’un avec coup de foudre socquettesque en vain. J’ai fini par tomber dessus le plus naturellement du monde lors de ma visite quotidienne sur Topshop.com (don’t call me fashion freak…). Nos amies les petites anglaises elles, appellent ça des « pelerin socks » va savoir pourquoi… Clic je commande. Le soir fière comme un pape, je fais part de mon acquisition du jour à ma coloc qui ouvre des yeux ronds à l’évocation de ma croisade à chaussettes et me balance « Nan mais Coline y’en a chez American Apparel depuis au moins 3 mois des socquettes comme ça, pourquoi tu t’es fais ch*** à les commander sur Topshop ? ». Ok, y’a un American Apparel à deux rues de chez moi, et je me sens tout à coup très, mais alors TRÈS très nouille…

N’empêche que depuis j’ai reçu mes socquettes, que je les likey de la mort qui tue, que entre elles et moi c’est à la vie à la mort jusqu’à ce que la mycose nous sépare.

retrouve Coline sur son blog !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Behind-Blue-Eyes
    Behind-Blue-Eyes, Le 1 juillet 2010 à 19h28

    J'en avais quand j'étais petite ,mais comment ma mère faisait pour me voir avec ça aux pieds c'est horrible ! >-<

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)