Les « sex dolls » au cœur d’un reportage entre fascination et malaise

Le média Super Deluxe qui fournit au Net des vidéos hallucinantes a posé sa caméra dans une usine de sex dolls... et c'est fascinant.

Les « sex dolls » au cœur d’un reportage entre fascination et malaise

Dans la rubrique des questions que personne ne se pose jamais : comment sont fabriquées les « sex dolls », ces poupées aux orifices dédiés au plaisir ?

À lire aussi : REPLAY ! L’Émifion n°6 – Les sextoys, avec Amorelie.fr

Dit comme ça, ça ne vous fait peut-être pas rêver, mais regardez la vidéo et vous comprendrez que c’est simplement un parfait mélange de fascination et de malaise. Tout ça avec une petite musique légèrement hypnotique en fond.

Vous voyez ce que je veux dire ?

C’est quand même assez fou de voir tout le travail que ça demande, et surtout, ça m’a fait plaisir de voir des tas de formes, de couleurs et une vraie diversité. Même si le travail de minutie et l’étape du maquillage m’impressionnent, le résultat me semble malgré tout un peu flippant.

Vous en pensez quoi ? 

À lire aussi : Les « male dolls », ces poupées gonflables mâles en érection

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chapilou
    Chapilou, Le 14 juillet 2016 à 17h13

    Cette vidéo m'a vraiment fascinée ! La musique ne m'a pas parue "glauque" comme pour certaines mais plutôt intrigante..
    Je suis la seule "hétéro" a s'être demandée comment ça devait être au toucher ?
    Non, vraiment, j'aimerais bien faire un tour dans cet atelier (et pas en plein nuit) par curiosité...
    Je pense que même riche et célibataire je n'opterais pas pour une poupée masculine de ce genre mais
    pour ceux que ça intéresse, et pour quelle raison que ce soit, je trouve que c'est du très beau travail. (visuellement je préfère ça à un vieux sextoy en forme
    de phallus fluorescent de 30cm rempli de veines prêtes à éclater.. hum)

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)