Cinq séries horrifiques à binger le soir d’Halloween

Tu ne sais pas quoi faire pour Halloween ? Pourquoi ne pas rester sous ta couette à frissonner devant une bonne série, voire plusieurs ?

Cinq séries horrifiques à binger le soir d’Halloween

C’est bientôt l’heure du grand frisson.

Halloween approche à grands pas

Celui qui vient te cueillir pendant que tu peaufines ton maquillage de zombie, quand tu places une bougie dans le ventre d’un potiron aux airs patibulaires ou tandis que tu déambules au milieu d’autres corps déguisés.

Bref, c’est bientôt l’heure de la sensation Halloween.

Et qui dit Halloween dit la Toussaint, et qui dit la Toussaint dit JOUR FÉRIÉ.

Alors que faire le soir d’Halloween ou bien le lendemain ? Glander, of course. 

Voilà donc trois séries qui devraient te faire passer un abominable moment devant ta télé, comme le veut la tradition.

L’Irréel : incroyables témoignages, le cauchemar signé Netflix

Netflix est bien foutu, et te fait des suggestions de séries et films à mater en fonction des goûts que tu as exprimé en cliquant sur tel ou tel produit.

C’est ainsi que j’ai découvert pas plus tard qu’avant-hier ce contenu tout à fait passionnant, après avoir maté Le bon Apôtre pour la seconde fois.

Si tu es fan d’histoires qui sont arrivées à « de vraies personnes », alors tu devrais laisser une chance à L’Irréel : incroyables témoignages

Dedans, des gens « ordinaires » racontent à leurs proches les démons et les récits qui les hantent.

Le tout est matérialisé à l’écran par des reconstitutions glaçantes.

Ça n’est pas le divertissement du siècle, mais ça vaut aisément quelques heures de ton temps, à grelotter avec tous ces gens qui ont vu l’invisible !

The Haunting of Hill House, ma série préférée

Chaque famille a ses démons.

Mais celle-ci en a plus que les autres.

Composé d’un père, d’une mère, de trois sœurs et de deux frères, ce joyeux clan s’installe alors que les enfants sont encore petits dans une demeure immense qu’ils ont pour mission de rénover.

Cette immense baraque enfoncée dans la brume n’est pas que le berceau de l’amour, et ça tout le monde va s’en rendre compte à son rythme.

Les enfants sont régulièrement visités par des présences fantomatiques, qui ne leur veulent peut-être pas que du bien.

Un soir, alors que les petits dorment, le père affolé vient les réveiller, court jusqu’à la voiture, et met les gaz.

Une seule chose compte : s’éloigner le plus possible de cette maison supposément « hantée ».

Les années passent alors, et la famille se disloque, rongée par cette nuit, et la perte de la matriarche.

Mais suite à un événement dramatique, tout le monde se réunit à nouveau…

The Haunting of Hill House est ma nouvelle série préférée. Du début à la fin, son écriture est minutieuse, à tel point que j’en ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Ça faisait en effet longtemps qu’on ne m’avait pas si bien conté une histoire de fantômes…

Into the Dark, la nouvelle anthologie d’Hulu

Les producteurs de Paranormal Activity ont décidé de donner dans l’originalité pour leur tout nouveau projet destiné à la plateforme Hulu.

Leur concept ?

Sortir 12 épisodes en rapport avec des événements calendaires comme Noël en décembre, la Saint-Valentin en février, Pâques en avril et bien sûr Halloween en octobre.

Cette anthologie a été lancée par l’épisode The Body, dont voici le synopsis : un tueur à gages doit transporter un corps en plein Halloween.

Seulement voilà, sa mission est altérée par la curiosité des passants, qui s’extasient tous sur la qualité de son costume et aimeraient savoir ce qui se cache dans le sac qu’il transporte…

Cet épisode est d’ores et déjà sorti (le 5 octobre dernier), et se prête à MERVEILLE à une soirée d’Halloween passée sous un plaid, à se réjouir de ne jamais avoir froissé de tueur à gages.

À ne pas regarder, la série de courts-métrages Netflix

Surtout ne te fie pas à l’intitulé de cette série, et mate là.

À ne pas regarder comptabilise plusieurs courts-métrages, nés d’une collaboration entre Netflix, Crypt TV, les producteurs de Haunted et les producteurs de Queer Eye.

Certains sont très efficaces, comme le premier épisode titré : Le bracelet de l’amitié, d’autres moins comme l’épisode 3 nommé Incommodum.

Mention spéciale pour l’épisode 5 intitulé Antoni Psychowsky, dont le personnage central est Antoni du show Queer Eye

Dans ces 2 petites minutes de court-métrage, le jeune homme s’emploie à s’étaler du yaourt sur le visage, à sculpter son corps et à se promener en slip, à la manière de Patrick Bateman, le psychopathe imaginé par Bret Easton Ellis dans American Psycho.

Un beau clin d’œil à un classique de la littérature, qui se déguste comme un bon vin le soir d’Halloween.

The Terror, la maitrise absolue du suspens

Je sais, je te case cette série PARTOUT. Et pour cause, elle mériterait d’être un milliard de fois plus connue.

Sortie en mai dernier, cette pépite co-produite par Ridley Scott n’a pas connu un succès transcendant, alors j’ai désormais à cœur de redorer son blason.

De quoi ça parle ?

1875, en plein Arctique.

Deux navires majestueux tentent de se frayer un chemin dans la glace, pour rejoindre le Canada. Leurs équipages ont été prévenus : la traversée est une idée quasi-suicidaire, qui risque de ne jamais aboutir. 

Ces deux bateaux britanniques portent le nom d’Erebus, et de Terror.

À leur bord, les hommes s’inventent des histoires, pour réchauffer leurs cœurs et rompre la glace qui s’étend entre eux, à force de vivoter ensemble, au bout du monde, dans un lieu sans vie. Ou presque…

Mais les hommes sont braves et travaillent avec acharnement. Personne ne baisse les bras ; au contraire, tout le monde redouble d’efforts quand les obstacles barrent le chemin.

Inspiré de la mystérieuse histoire vraie de l’expédition Franklin, une mission maritime polaire commandée par le capitaine John Franklin, un officier de la Royal Navy, The Terror fait froid dans le dos.

Je ne veux rien te spoiler de l’issue de cette expédition (bien qu’elle soit sur Wikipédia) et te conseille donc d’y jeter plus qu’un coup d’œil curieux pour la teneur effrayante de son récit.

Celui-ci a d’ailleurs des airs de The Thingle chef-d’oeuvre horrifique de John Carpenter. 

Bref, TOUT EST GÉNIAL.

Allez chère lectrice, laisse-la te glacer les sangs dès ce soir (elle est disponible dans son entièreté sur Amazon Prime Video) !

Voilà ma belle truite en sucre glace, il ne me reste plus qu’à te laisser flipper devant tout ça. Et joyeux Halloween !

À lire aussi : Les 10 meilleurs films d’horreur à voir sur Netflix pour Halloween !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Freehug
    Freehug, Le 1 novembre 2018 à 11h13

    Tiens, je connaissais pas The Terror, je vais tester !
    Je plussoie pour The Hauting of Hill House, ça faisait longtemps que j'étais un peu blasée des films/séries horreur parce qu'on trouve rarement des vraies bonnes pépites, mais celle-là en est une ! C'est vraiment très très bien.

    Par contre, j'ai pas du tout aimé A ne pas regarder. Je trouve ça cliché, pas original et pas très bien fait (l'épisode sur l'univers virtuel je l'ai trouvé super moche par exemple).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!