Karl Lagerfeld : « personne ne veut voir de femmes rondes »

Karl Lagerfeld s’est récemment exprimé à propos de la polémique sur la maigreur dans le monde de la mode Selon le couturier, « personne ne veut y voir de femmes rondes », la mode étant une affaire de « rêves et illusions » ; il qualifie même d’absurde le débat sur la maigreur ajoutant « vous avez de grosses bonnes femmes […]

Karl Lagerfeld : « personne ne veut voir de femmes rondes »

Karl Lagerfeld s’est récemment exprimé à propos de la polémique sur la maigreur dans le monde de la mode

Selon le couturier, « personne ne veut y voir de femmes rondes », la mode étant une affaire de « rêves et illusions » ; il qualifie même d’absurde le débat sur la maigreur ajoutant « vous avez de grosses bonnes femmes assises avec leur paquet de chips devant la télévision qui disent que les mannequins minces sont hideux ». Ces déclarations dans le magazine en ligne allemand Focus font suite à la décision du magazine Brigitte (leader féminin allemand) de ne plus faire appel à des mannequins professionnels.

Le directeur artistique semble ne plus faire la différence entre un corps maigre et un corps mince, recalant les rondeurs féminines au rang de défaut et insultant au passage la majorité des femmes de ce monde. Certes, pour le tombé du vêtement et l’allure générale, une silhouette élancée vaut mieux qu’un tonneau mais n’y-a-t-il pas quelque chose entre les filles pré-pubères  taille 34 qu’il fait défiler et les « grosses femmes qui mangent des chips devant la télé » ? Le couturier semble se sentir attaqué par un lobby de grosses alors qu’il s’agit ici de rétablir un tout petit peu la réalité et encourager par exemple les maisons à faire défiler des tailles 38…

Je suis personnellement choquée par ces propos et je trouve triste qu’une fois de plus, il semble n’y avoir que deux camps dans le monde de la mode : les grosses et les maigres. Qu’en est-il des filles simplement minces ? Sveltes mais musclées ? Petites et avec des rondeurs bien placées ? Rondes mais ne souffrant pas d’obésité ? Qu’en est-il de toutes ces filles, représentant la majorité et que ce couturier est donc par définition censé habiller mais qu’il se plaît à, si ce n’est mépriser, au moins à ignorer ?

Karl Lagerfeld est connu pour être un ardent défenseur de la minceur. Le couturier a lui-même perdu de nombreux kilos pour pouvoir rentrer dans des vêtements qu’il aime, s’offrant aussi le bénéfice d’une silhouette plus jeune et d’une meilleure santé. Il a récemment choisi la chanteuse anciennement pulpeuse Lily Allen comme égérie d’une ligne de sacs (très) matelassés.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 173 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Marnie_aka_tcheshu
    Marnie_aka_tcheshu, Le 13 septembre 2012 à 16h40

    Moi je pense que si le milieu de la mode n'était pas si fermé, on en serait pas là. Si on voyait de tout, il n'y aurait pas de campagnes anti ou pro quelque chose.
    Il est vrai qu'il y a une surreprésentation de la nana sans un pezzu de graisse mal placé (mais pleine de cellulite, en contre partie), c'est bête de montrer une image si parfaite de la femme, quand on sait comment elles vivent, ces nanas là.. Et donc, si dans les magazines on voyait les tailles 34, 36, 38, 40, 42, 44 (..) ça nous paraîtrait normal, et il n'y aurait pas de régime dictatorial de l'apparence (limite).
    Après voilà, je suis bien dans ma peau, je ne fais pas un 36 mais un bon 40, et j'en suis fière j'assume, monsieur m'aime comme ça, et c'est plus important. C'est pas les autres qui devraient importer pour soi, mais justement, soi. Et c'est ce que certaines filles n'arrivent pas à assimiler, c'est bien dommage... :erf:

    Ca crée des débats tout à fait stériles en plus, vu certains commentaires de ce topic.

Lire l'intégralité des 173 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)