Le cauchemar des arachnophobes parfaitement illustré par Boulet

Par  |  | 14 Commentaires

Les arachnophobes connaissent ce moment de terreur qui les oppose au Sheitan à huit pattes (et autant d'yeux). Si ça vous parle, vous vous reconnaîtrez probablement dans cette petite note en BD signée Boulet !

Le cauchemar des arachnophobes parfaitement illustré par Boulet

Ah, l’arachnophobie.

Quelle douce terreur absolument illogique (car en Europe, on a peu de chances de se faire mordre par une araignée venimeuse) qui concerne tant de gens.

Quelle joie de sangloter, de hurler ou de partir en courant à la vue d’une bête araignée, surtout en ces temps estivaux où elles pullulent dans les jardins, les parcs, les plages et même les immeubles des grandes villes…

À lire aussi : Une araignée danse sur YMCA

L’arachnophobie illustrée par Boulet

Boulet, célèbre dessinateur BD, s’est fendu d’une petite note sur la peur des araignées.

Enfin, même pas la peur face à la bête en elle-même, mais ce moment horrible où tu vois une araignée chez toi, tu tournes la tête pour chercher de quoi la tuer, et quand tu reviens…

Elle. A. Disparu.

Qu’est-ce qui est pire que voir une araignée au-dessus de ton lit ? Ne PLUS voir une araignée au-dessus de ton lit.

Ce qui veut dire qu’elle peut être partout. Dans ton lit. Sous ton lit. Derrière ton lit. Dans ta baignoire. Dans ce placard qui te sert à stocker tes chaussettes préférées.

À lire aussi : Avale-t-on vraiment des araignées pendant notre sommeil ?

Une seule solution : le lance-flammes. Pleine puissance. RIP l’appartement, la demi-mesure ne compte plus en ces temps troublés.

Aux grandes pattes, les grands remèdes.

À lire aussi : Mon arachnophobie, de la terreur pure à l’équilibre


Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Adolora
    Adolora, Le 16 août 2017 à 15h30

    Ah mais c'est terrible de lire toutes ces anecdotes ! :non:
    En théorie, les araignées ont tout pour être appréciées ( signe d'une maison saine, tueuses de moustiques, ect ) mais perso dès qu'elles ont un gros abdomen j'ai beaucoup de mal (pas trop de problème avec les petites, j'en laisse même certaines chez moi si leur taille est passable). Par contre dès qu'il y en a une trop grosse, je commence à transpirer, à avoir des démangeaisons et me sentir vraiment mal... Je me demande d'où ça peut venir c'est quand même une phobie assez commune (d'ailleurs je me demande si elle est purement occidentale ? ). Le dilemme c'est que je ne veux pas les tuer, du coup si personne n'est là pour m'aider à les enlever, c'est l'enfer...

    Evidemment j'ai également mon lot d'histoires d'araignées (surtout où j'ai grandi à la campagne, il y en avait pas mal brrr).
    La dernière en date s'est passée l'été dernier à Paris. Un soir, j'étais assise avec mon copain, sur les bancs en bois devant le MK2 de bibliothèque François Mitterand et je regardais les gens danser. A un moment je regardais mon téléphone, et je vois en arrière plan, malgré l'obscurité, une grosse tache sombre montée sur mon jean clair. J'ai eu une seconde pour identifier une tégénaire et la voir grimper toujours plus haut en tournant autour de ma jambe. Je me suis levée en panique, j'ai jeter mon sac, téléphone (j'ai réussi à ne pas le casser) et j'ai commencé à gesticuler et à essayer d'articuler une phrase intelligible pour que mon copain me prête secours... Je ne voyais plus l'araignée, je savais qu'elle était sur moi, mais je ne savais pas où, quand mon copain l'a enfin repéré accompagné d'un petit "Ah oui ! Elle est sur ton dos" j'étais au bout de ma vie ah ah. Heureusement il l'a enlever d'une pichenette, je l'ai vu retomber 1 mètre plus loin et cette bonne grosse araignée est retourner vivre pépouze sa vie dans les petits arbustes derrière les bancs (et à peut-être continué à traumatiser d'autres humains ah ah).

    Sinon mon père (ce blagueur) qui n'a absolument pas peur des araignées, s'amusait à trouver les plus grosses possible, puis il les mettait dans une toute petite boite qu'il offrait à ses sœurs. Effet garantis il paraît ! L'araignée de peur, sortait de la boite en sautant :non:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!