Comment pécho Pascal de l’Amour est dans Le Pré ?

Il est l’un des agriculteurs/cœurs à prendre de la cinquième saison de l’Amour est dans le Pré et accessoirement le candidat le moins chanceux de l’année. Avec 10 lettres à sélectionner sur seulement 7 reçues, 2 femmes à inviter sur seulement 3 présentes, et 1 à choisir sur seulement 1 venue (…), il flotte au-dessus […]

Comment pécho Pascal de l’Amour est dans Le Pré ?

Il est l’un des agriculteurs/cœurs à prendre de la cinquième saison de l’Amour est dans le Pré et accessoirement le candidat le moins chanceux de l’année. Avec 10 lettres à sélectionner sur seulement 7 reçues, 2 femmes à inviter sur seulement 3 présentes, et 1 à choisir sur seulement 1 venue (…), il flotte au-dessus de son cas un lourd parfum de lose. Pascal est bourru, rond, rustre et moustachu. Avec Freddy, il est le bon client de la saison, celui dont on s’amuse plus qu’on s’inquiète, celui qui fleure vraiment trop le secteur primaire. Celui pour qui pourtant, mon cœur dit oui quand ma raison dit non.

Pascal, gros engin au coeur tendre.

Car oui – et à travers cet article j’espère trouver des filles avec qui partager mon trouble, Pascal c’est aussi mon coup de cœur. A la minute où je l’ai vu, j’ai senti qu’entre lui et moi c’était possible. La magie de l’amour ne s’explique pas, elle se vit. J’aurais eu une vie en rab, une vie à passer ailleurs qu’au bras d’un éphèbe cadre sup’ au costume bien coupé, j’aurais répondu à son appel télévisé.

Ah… si j’avais habité dans le 51

Pascal me touche et même si ce n’est pas physiquement, c’est déjà un début. Alors de lundi en lundi, je suis son idylle difficile avec Lucie et je croise les doigts pour que le bonheur le trouve, lui qui le mérite tant. Lui, qui aurait certainement fini par m’emballer si j’habitais dans le 51 et que j’usais quotidiennement d’un khol nacré blanc. Lui qui malgré tout ce que pense la France, se révèle être un sacré bon coup.

Most wanted Marne's bogoss

Pascal le VRAI bon coup de la saison ?

Avis à toutes les madmoizelles célibataires : Pascal, s’il ne se serre pas la petite Lucie d’ici la fin du mois, pourrait bien être le prince charmant que vous attendez. Dépassez vos certitudes et sachez voir le bon coup là où il est :

  1. Pascal est fin. Il aime la philosophie, les livres d’histoire, de géographie, il collectionne les pièces et les timbres, il est photographe amateur et part découvrir un peu plus le monde chaque année.
  2. Mais Pascal n’en est pas moins cool, car il est fan inconditionnel de rock et de hard métal en particulier, il est donc sensible à l’esthétisme goth et ne dit pas non aux t-shirts imprimés tête de mort.
  3. Pascal cache un cœur romantique. Il est d’ailleurs à la recherche d’une femme jamais mariée, pour s’unir à l’église et fonder une famille (grosse poitrine serait un plus) et repousse noblement les avances pourtant insistantes de sa jeune hôte défrisée.
  4. Pour séduire, Pascal sait se montrer généreux. Un mec qui emmène son date faire un tour d’hélico dès le 3 ème rencard, moi je dis beau gosse !
  5. Oui car, ceci ne gâche rien : Pascal est riche. Les récoltes sont ce qu’elles sont, il n’empêche que le paysan de la Marne a dans sa grange l’équivalent de 9 Hummer et 3 Royles en machines agricoles.

Comment pécho Pascal ? La panoplie !

1. Une chemise à carreaux en flanelle. 2. Des bottes de pluie, ici modèle Festival de Hunter. 3. Un jean. 4. Un sac banane en cuir. Pratique et sérieusement mode. 5. Un t-shirt Iron Maiden avec illustration bienveillante. 6. Une paire de seins au cas où la nature aurait été avec toi un peu pingre. 7. Un bijou goth. 8. Une chevelure « de préférance rousse mais brune ou blonde bienvenues ». 9. Une arme fatale, aux éditions Hachette.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Taciturna
    Taciturna, Le 21 juillet 2010 à 22h03

    LOL il me fait penser à un petit Obélix moi :Puppyeyes

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)