Osez le clito : une bonne idée, une com pas terrible

Osez le clito, la dernière campagne d'Osez le Féminisme, ou comment transformer une bonne idée en grosse blague. C'est bien dommage.

Osez le clito : une bonne idée, une com pas terrible

Osez le Féminisme, en pleine période électorale, a choisi d’occuper le terrain médiatique. Quelques semaines après sa sortie sur la misogynie ordinaire dans les médias, sa nouvelle campagne, Osez le Clito, est néanmoins un triste exemple d’une bonne idée servie par une communication TOO MUCH. Dommage.

Sur le fond, l’idée d’Osez le Clito est intéressante : remettre au premier rang le clitoris et ses 8 000 terminaisons nerveuses, grand délaissé de la sexualité féminine (et de la sexualité tout court, la bite à papa préférant largement une bonne pénétration qu’un titillage de bouton).

Sur la forme, c’est bien plus tendu : en voulant frapper fort (était-ce bien compatible avec le clito ?), Osez le féminisme a sorti l’artillerie lourde de la provoc et associe une –certes jolie– vidéo à une affiche… comment dire…

Voilà voilà. Quel est le message exact ? On ne sait guère.

Même au sein de la rédac en voyant l’affiche ce matin, les filles — qui ne sont pourtant pas ce qu’on pourrait appeler des prudes — ont fait un « wow » d’étonnement et de WTF. Josiane, 37 ans, me disait même ce matin « elle me fait trop peur, je verrai plus jamais mon clito de la même façon », avant d’ajouter « qu’est-ce que c’est ? une campagne pour des escalopes ? ». Sacrée Josiane.

Résultat : au lieu de sensibiliser, d’éduquer, la campagne est tournée en dérision sur Twitter et Facebook (on suppose que la page Facebook, très propre, est filtrée, vu comme l’affiche est raillée sur Twitter).

C’est bien dommage, parce que 1/ il y a des tas de trucs à dire sur le clito 2/ le mec de base va se dire « tiens, v’là un truc sur lequel j’peux m’exciter comme je tire sur ma tige » (et pourtant, non) 3/ le site est vraiment bien fourni en informations, mais ça, bien sûr, personne n’en parle 4/ ça donne un argument de plus aux mecs pour tourner la sexualité féminine en blague (alors qu’elle n’a VRAIMENT pas besoin de ça).

Je préfère laisser la parole à Nicole Daedone, qui explique lors de cette conférence TEDx, son rapport à l’orgasme, qu’elle a beaucoup étudié.

Il paraît même qu’il y a une RECETTE qui marche : image que ton clito est une horloge, tout se passe apparemment aux alentours de 1h (genre en haut, légèrement à droite, quand on regarde son clitoris en face – donc pour la masturbation, ça serait plutôt aux alentours de 7h) – désolé pour celles d’entre vous qui ne parlent pas anglais, cette vidéo MÉRITE DES SOUS-TITRES !

Chargement du lecteur...

Enfin, faites donc connaissance avec La revanche du clitoris de Maïa Mazaurette (mais non, pas le sien en particulier… *pouet*), une vraie petite encyclopédie sur le sujet. Interview.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 48 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • EllaFitz
    EllaFitz, Le 5 juillet 2011 à 19h39

    et de la sexualité tout court, la bite à papa préférant largement une bonne pénétration qu’un titillage de bouton
    Haaarg, ne pas évoquer ce qui pourrait concerner ma sexualité/ mon clito et "la bite à papa" dans la même phrase :sick:

    (Ceci dit, je lis l'article et je reviendrai dire des trucs plus constructifs)

Lire l'intégralité des 48 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)