L’ordinateur portable à la fac, est-ce vraiment une bonne idée ?

Par  |  | 44 Commentaires

L'ordinateur portable est devenu un incontournable des cours à la fac. Mais aide-t-il vraiment à mieux étudier ? De nouvelles études semblent suggérer le contraire...

L’ordinateur portable à la fac, est-ce vraiment une bonne idée ?

Quand j’étais à la fac, il y a déjà HUIT ANS BON SANG JE SUIS VIEILLE, une belle proportion d’étudiants avaient des ordinateurs portables.

Pas tout le monde, car il n’existait pas autant d’offres accessibles et d’aides à l’achat qu’aujourd’hui, mais tout de même : une majorité de tables, dans les amphis, ronronnaient au rythme des ventilateurs et des écrans rétroéclairés.

Aujourd’hui, ordinateurs portables et tablettes sont encore plus présents dans les salles de cours. Et ça se comprend : il s’agit d’outils multi-usages sur lesquels on peut taper bien plus vite qu’on n’écrit avec un Bic.

Si on me posait la question « Penses-tu qu’il est plus simple d’étudier avec un PC qu’en prenant des notes à la main ? », je répondrais probablement oui.

Pourtant, des études relayées par l’article d’une prof paru dans le New York Times m’ont fait réfléchir.

« Pas d’outils électroniques dans mes cours à la fac »

Cette prof à l’université explique qu’elle a décidé de bannir tout outil électronique de ses cours, sauf pour les élèves en situation de handicap qui ne peuvent pas étudier correctement sans ordinateur, tablette ou smartphone.

À lire aussi : Comment éviter la surchauffe de votre ordinateur portable ?

Elle comprend que cette résolution peut sembler drastique, et qu’il peut paraître absurde d’imposer une telle règle à des jeunes le plus souvent en âge de voter, de conduire, de s’enrôler dans l’armée et de boire de l’alcool.

Après tout, ses élèves sont assez grands et grandes pour savoir quel outil leur convient le mieux, non ?

Eh bien, la prof en question cite plusieurs études qui tendent à suggérer que les ordinateurs portables, qui semblent si pratiques, pourraient ne pas être les meilleurs alliés des étudiants.

Avec un ordinateur portable, on tape plus vite mais on apprend moins

L’auteure de l’article cite tout d’abord une étude réalisée par Pam Mueller, de l’université de Princeton, et Daniel Oppenheimer, de l’université de Californie.

Ces deux chercheurs ont bossé avec 67 étudiants et étudiantes. La tâche était simple : regarder cinq conférences TED durant environ 15 minutes et prendre des notes.

La moitié des sujets avaient un ordinateur portable (non connecté à Internet), l’autre du papier et un stylo.

À lire aussi : 5 bénéfices méconnus de l’écriture, cette saine activité

Environ 30 minutes après la fin des conférences, suivies de petites activités, il leur fallait répondre à des questions (certaines précises, d’autres de compréhension voire d’interprétation) portant sur les thèmes abordés.

Les personnes ayant pris des notes sur ordinateur ont écrit beaucoup plus, et souvent ont tapé des phrases mot-à-mot. Celles ayant utilisé du papier et un stylo ont moins écrit, mais aussi moins « copié-collé » le texte de la conférence.

Les deux groupes ont eu à peu près les mêmes résultats lorsqu’il s’agissait de répondre à des questions factuelles… mais une disparité apparaît au moment des questions de compréhension. La #TeamManuscrite y répond mieux.

Et en plus de ça, les élèves ayant le moins retranscrit la conférence mot-à-mot (qui ont donc reformulé, paraphrasé le discours) ont les meilleures notes aux questions de compréhension.

The Verge suggère une explication : en ayant la capacité d’écrire plus vite, grâce au clavier, on a tendance à taper ce qu’on entend sans réfléchir, et donc sans comprendre. Alors que pour résumer une idée, il faut d’abord l’intégrer !

À lire aussi : ZType, le jeu qui met ta vitesse de frappe à l’épreuve

Les outils électroniques, à bannir des salles de classe ?

La femme ayant signé l’article du New York Times, Susan Dynarski, cite une autre étude menée par une équipe de professeurs à l’université militaire.

Le cours d’initiation à l’économie y était dispensé à de petites classes, avec trois règles en rotation : outils électroniques autorisés, bannis, ou tablettes autorisées mais seulement à plat sur le bureau (donc visibles par l’enseignant).

Et les élèves des classes ayant droit aux outils électroniques ont eu de moins bonnes notes que les autres…

Et si ton ordinateur portable dérangeait tes camarades ?

« Dérange ses petits camarades… »

C’est une phrase qui a orné bien des bulletins scolaires. Mais on y associe généralement l’idée d’un élève bruyant, turbulent, qui interrompt physiquement le cours.

Et si procrastiner sur un ordinateur portable, dans ton coin, était déjà une source de distraction pour les personnes autour de toi ?

L’article du New York Times donne l’exemple d’une troisième étude. Des chercheurs ont demandé à plusieurs élèves d’effectuer, en cours, des tâches n’ayant rien à voir avec ce qui se disait au tableau, comme acheter des places de ciné.

Bien sûr, ces élèves ont moins bien retenu la leçon… mais ce qui est intéressant, c’est que leurs voisins et voisines de classe aussi.

Susan Dynarski compare cet acte à une pollution, non pas aérienne, mais visuelle. Avoir vue sur une personne en train d’être « multitâches » perturberait notre propre concentration, car nous aurions tendance à porter nos yeux sur son écran.

À lire aussi : F.lux, pour le bien de vos yeux (et votre sommeil)

Réfléchir à notre utilisation de l’ordinateur portable à la fac

Ces études ne sont pas des « preuves » irréfutables. Et les avantages de l’ordinateur à la fac  — léger, maniable, multi-tâches, connecté à Internet, etc. — sont multiples.

Cependant, je sais qu’il est bien plus facile de procrastiner avec un PC connecté à Internet qu’avec une feuille et un stylo. Et je vois, par exemple dans les réunions chez madmoiZelle, qu’avec un écran sous le nez, on a tout le temps envie de le regarder.

Il n’y aura pas de conclusion définitive à cet article, donc, mais plutôt des questions !

Utilisez-vous un ordi à la fac ? Ou une tablette ? Est-ce que votre attention papillonne beaucoup ? Est-ce que vous pensez que vous apprenez mieux, ou juste que vous tapez plus vite ?

À lire aussi : Les écrans, le sommeil & vous — Témoignages

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
Forum (44) Facebook ()
  • Manea
    Manea, Le 3 décembre 2017 à 18h37

    #team ça dépend. Perso j'ai un mélange mémoire écrite et mémoire du geste donc ouais, écrire c'est pratique, mais sachant que je suis une feignasse pas foutue de reclasser mes cours après, l'ordi a au moins l'avantage de m'éviter de perdre les 3/4 de mes feuilles. Puis perso, ordi ou manuscrit, j'arrive quand même à écouter ce que j'écris donc dans les deux cas je retiens (et à l'ordi j'ai moins mal aux mains après 4h de cours).

    Puis le coup de facebook, sites et autres... Me dites pas que je suis la seule qui planquait des feuilles blanches sous mon cours pour dessiner sans salir mes notes ? Parce que faire un joli dessin ou un strip de BD ça me distrayait du cours au moins autant que facebook (en même temps une fenêtre, colorier les lettres de mes polys ou autres, c'était pareil...) donc cet argument me parait foireux. Si on est du genre à perdre le fil il y aura toujours un truc qui semblera plus intéressant que le cours, blâmer le manque de concentration sur les ordis me semble de mauvaise foi (en plus presque tout le monde a un smartphone de nos jours et donc pas besoin d'ordi pour accéder au net).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!