Natalia Vodianova pour Etam

C’est l’un des mannequins les mieux payés de la planète. Elle est belle, elle est blonde, elle est mariée à un richissime rentier anglais et après 3 enfants, elle garde toujours une bouille mutine et un corps de rêve… D’origine russe et modeste, la belle trouve également le temps de se consacrer à divers projets […]

Natalia Vodianova pour Etam

C’est l’un des mannequins les mieux payés de la planète. Elle est belle, elle est blonde, elle est mariée à un richissime rentier anglais et après 3 enfants, elle garde toujours une bouille mutine et un corps de rêve… D’origine russe et modeste, la belle trouve également le temps de se consacrer à divers projets caritatifs. Pfff…

Natalia Vodianova fête ses 27 ans dans quelques jours et sa biographie me file plus de complexes qu’une retransmission de Miss Univers. Egérie Etam, elle signe aussi une petite collection de son nom. L’occasion pour moi de lui trouver – ou pas – enfin une faiblesse.

Etam s’associant à l’un des plus grands mannequins du moment, c’est un buzz assuré. Mais si celle qu’on surnomme « SuperNova » est sans conteste une égérie de qualité – Natalia pose pour la collection printemps/été d’Etam – qu’en sera-t-il de ses talents de créatrice ?


Natalia pose pour sa collection « Natalia pour Etam »

Etam a souhaité offrir une totale liberté à la jeune femme, préservant ainsi la spontanéité de cette « première fois ». Natalia propose alors une collection éventail, où à chaque modèle correspond une occasion, un style. Se côtoient ainsi une lingerie tout coton avec applications papillons, un imprimé 50’s, des froufrous et une dentelle plus séductrice. On retient en particulier la ligne « Nuit de Satin » avec ses très longues nuisettes hollywoodiennes, ses petits cardigans coordonnés et ses parures de lingerie sucrées. Côté bain, un style très femme fatale (tailles marquées, jeux de drapés et profonds décolletés V) s’oppose à un univers beaucoup plus lolita (imprimés pois, jupette et froufrous).


Collection « Natalia pour Etam »

Conclusion, pas un style mais des styles, pour cette mini-collection qui s’adresse aussi bien à l’adolescente qu’à la trentenaire. Natalia se chercherait-elle un peu ? De toute façon, elle prouve ici qu’elle ne sait pas que porter les vêtements et c’est à mon goût dans le rétro qu’elle exerce le mieux son talent. On regrette qu’elle ne soit pas allée plus loin dans cet esprit, en plus d’être tendance, l’influence vintage en maillot comme en lingerie se fait encore trop rare dans les boutiques.

La ligne « Natalie pour Etam » sera disponible à partir de début avril dans une sélection de points de vente français et internationaux. Alors la reconversion de Natalia en styliste est-elle sur la bonne voie ? Comment trouves-tu ce premier essai ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Madmoizelle Fée
    Madmoizelle Fée, Le 26 février 2009 à 20h21

    On dirai vraiment pas qu'elle a eu 3 enfants, c'est hallucinant :eek: et elle a 27 ans, elle fait super jeune.

    Sinon dans la sélection de lingerie, j'aime bien la petite culotte avec le papillon sur les fesses :happy: (c'est meugnonn)

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)