« Game of Thrones » et ses douces (non) leçons sur la famille

Avec les séries, on peut facilement s'enrichir sur la nature de l'être humain et de ses rapports sociaux. Chloé P. te fait un florilège des leçons sur la famille à tirer de Game of Thrones...

« Game of Thrones » et ses douces (non) leçons sur la famille

Game of Thrones est un vivier de belles leçons de vie et de bons conseils. Et notamment, sur la famille, rapport qu’il n’y a pas deux smalas qui se ressemblent, dans cette série. Oui, je te cause de la série, j’ai pas lu les livres. Juge-moi si tu veux, j’assume !

Spoiler Alert : cet article est au maximum spoiler free, il n’y a pas de noms cités donc en théorie tu peux y aller même si tu n’es pas complètement à la page. Mais d’une, fais gaffe aux commentaires sous l’article, et de deux, sois un peu raisonnable quand même et regarde tes épisodes en retard. Bisou.

La famille c’est celle qu’on choisit (et potentiellement celle qu’on nique)

lecons-famille-game-of-thrones-pecho

Si ta famille est cool, n’oublie pas de l’aimer et d’en profiter parce qu’après t’en auras plus du tout. Même s’il y a du rififi entre tes frères et soeurs et toi, ce n’est rien par rapport à une armée de morts-vivants nordiques.

Dans Game of Thrones, ça passe l’arme à gauche à tours de bras (surtout quand on a plus de main droite héhé) (je me fatigue), et ça larmoie tant qu’il y aurait de quoi fonder l’empire Kleenex une seconde fois !

Mais si tu aimes tes proches, c’est la fête du slip et plutôt au sens littéral : no limits quand on aime. Tu peux même pratiquer la bagatelle avec ta soeur, ton frère et ton cousin, no problemo…

La vraie leçon : on ne profite jamais assez de ses proches pendant qu’on les a sous la main. Quand j’y repense il y a tant de vaisselles et de repassages que j’aurais pu leur confier…

À lire aussi : « On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime », l’émouvant clip de la famille Chedid

Les parents attendent beaucoup plus de nous qu’on ne le croit

lecons-famille-game-of-thrones-attentes

Si tu as des questions qui te trottent dans la tête, n’attends pas trop longtemps avant de les poser à tes parents. Car ils pourraient mourir à la fin de la saison 1 à tout moment. La vie est un cadeau.

S’ils ne meurent pas, il est probable qu’ils entretiendront des espoirs un peu fous à ton sujet. Il faut dire qu’ils veulent que tu places la barre très haut, que ce soit en épousant une personne riche et célèbre, ou en trahissant et tuant tes anciens amis à la moindre occasion !

Et sois en sûr•e, l’amour qu’ils te portent est proportionnel à ton degré de réussite. D’ailleurs, si tes parents t’abandonnent, ce n’est pas en revenant vers eux qu’ils vont se mettre soudainement à t’aimer davantage.

Ce n’est pas pour rien qu’ils t’avaient laissé au milieu des bois la nuit, ou dans le foyer de leur ennemi juré. Méfie-toi ou tu pourrais finir sur un bûcher si tu insistes trop.

La vraie leçon : tes parents ont peut-être beaucoup d’attentes à ton égard… souvent parce qu’ils te croient capable des plus grandes choses. Ceci dit, tu ne leur dois rien, à part la vie — et encore on t’a pas demandé ton avis.

Tout conflit peut se résoudre, de préférence par un bain de sang

lecons-famille-game-of-thrones-conflit

Ton frère menace de te frapper ou de rentrer dans ta chambre sans autorisation ? Tu pourrais aller te plaindre à tes parents ou à ton mari brun, barbu et baraqué, mais comme nous l’a prouvé à maintes reprises Game of Thrones, les choses ne sont jamais mieux faites que par soi-même.

La bonne solution est donc de l’ensevelir sous 10 litres d’or fondu, histoire qu’il arrête de te casser les tétons.

Ton père ne t’écoute pas et cette fois il y en a ras la couronne ? Attends qu’il soit sur le trône (de porcelaine, hein, pas de fer), dans une position de faiblesse ultime, et braque-le avec un yoyo. Ou une arbalète.

À lire aussi : Pourquoi je préfère fêter Noël entre amis, plutôt qu’en famille

Cette leçon vaut aussi pour les parents qui auraient envie de se moquer de leur enfant sous prétexte qu’il est extrêmement petit. Les gens petits ont de très bonnes oreilles et ils vous écoutent…

La vraie leçon : Dans la vie, quand tu es face à un désaccord, plusieurs choix sont possibles. Le choix de la diplomatie est le plus raisonnable, mais pas toujours efficace. N’hésite pas à te faire entendre clairement.

La question des héritiers mâles

lecons-famille-game-of-thrones-heritier

Tu envisages de procréer et tu as un bon petit magot que tu as volé récolté auprès de personnes âgées en leur faisant souscrire à une assurance maladie exclusivement réservée à la peste noire ? Quelques bons conseils au cas où tu te retrouverais avec un marmot à qui refiler le jackpot :

  • Ne fais pas d’autre enfant mâle, surtout si le premier a un grain sévère
  • Tu as peut-être l’impression d’avoir touché le gros lot. Mais si le mâle te paraît plus pratique, le taux de mortalité des mecs est plutôt très très élevé. Notamment quand ils ne savent pas se battre contre des sangliers, des ombres maléfiques ou des chevalières (pas la bague, nan) particulièrement swag de deux mètres de haut.
  • Si ton gosse est de très petite taille, n’essaie pas de le discriminer, de te moquer de lui ou de laisser ses frères et soeurs le maltraiter. Tu pourrais te retrouver avec une flèche dans le cul tôt ou tard, s’il est un peu rancunier.

En guise de bonus, n’oublie pas que la maternité ce n’est pas seulement une question d’humains : tu peux aussi t’épanouir avec des dragons, des ombres dégueu démoniaques, des chiens-loups gigantesques… bref, la diversité c’est la vie !

À lire aussi : La famille, ce n’est (toujours) pas très important pour moi — Témoignage et mise à jour

La vraie leçon : si tu fais des enfants, éduque-les bien, sinon ça va te revenir dans la gueule.

Et toi, quelles sont les leçons sur la famille que t’inspire Game of Thrones ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Allitché
    Allitché, Le 4 mai 2016 à 21h41

    Haha, copine de lecture @helvira ! D'ailleurs, le pire, c'est que j'adooooore les romans policiers mais je tiens pas le suspense. Alors je finis toujours par sauter des bouts par impatience avant de revenir savourer tranquillement le reste... c'est pour ça que je déteste les films. Mais littéralement. Il faut attendre la fin pour comprendre l'intrigue et mon impatience est tout horripilée... le nombre de films où en cours de visionnage je parle à voix haute pour énumérer toutes les fins d'intrigues possibles, je pose des questions, ou pire, je le lève et tourne en rond... M. Allitché met toujours le film en pause quand je vais aux toilettes, me lève ou autre et moi à chaque fois je suis là "nooooooon surtout pas!" et dans ma tête "ouais allez tourne les pages enfin avance le film!"

    Edit: ah d'ailleurs la chose rigolote, c'est qu'en fait, ma mère fait pareil... mais je m'en suis rendue compte que récemment XD
    (par contre, devant un film, elle est beaucoup mais beaucoup plus patiente...)

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)