Latin lover VS. Viking venu du froid : le match

Je n’ai pas peur de le hurler à la face du monde : donnez-moi du grand blond. Voilà. Il était temps qu’une femme ait la rectitude morale nécessaire à la réhabilitation des vikings, face au monopole fantasmatique du latin lover. Je comprends bien les arguments du camp d’en face : ah les beaux Italiens / […]

Latin lover VS. Viking venu du froid : le match

Je n’ai pas peur de le hurler à la face du monde : donnez-moi du grand blond. Voilà. Il était temps qu’une femme ait la rectitude morale nécessaire à la réhabilitation des vikings, face au monopole fantasmatique du latin lover.

Je comprends bien les arguments du camp d’en face : ah les beaux Italiens / Espagnols / Brésiliens, ils ont le sang chaud et le sourire solaire, ils n’hésitent pas à faire le premier pas et à nous faire danser la samba tantrique dans l’ascenseur. Alors que les vikings, il faut aller les chercher, c’est même plutôt nous qui devons les violer dans l’ascenseur, ils sont froids comme des glaçons et ténébreux au point de sourire une fois seulement par mois. Des clichés, bien sûr, rien que des clichés. La plupart de ces clichés étant fondés :)

Mais afin de chanter les louanges des Nordiques (j’écris cet article depuis Copenhague où chaque minute offre une nouvelle fracture de l’oeil), je me permets de rappeler certaines dures réalités :

Les latin lovers ont souvent un pubis qui remonte jusqu’aux épaules. Y’en a qui aiment, hein, mais pour ma part je me sens obligée de mettre des limites à la grizzlitude. Problème qui ne se pose pas avec les vikings.
– Le tempérament méditerranéen, c’est génial. Quand on est soi-même dans l’ambiance caliente-bordélique. Pour peu que vous aimiez la ponctualité, les discussions coeur sur la table et le confort, votez viking.
– Certes, les Nordiques sont froids. Jusqu’à ce qu’on ait brisé la glace. Mais à l’arrivée, on n’est pas déçue du voyage ET on n’a pas le sentiment que le mec aurait terminé dans le lit de n’importe quelle fille consentante. Autant triompher avec gloire et forniquer avec mérite.
– Le blond, c’est bien, aussi. Et puis les yeux bleus comme l’océan infini azuré sous un vent de passion, quoi.
Les vikings font attention à leur corps et possèdent des plaquettes de chocolat parfaitement dessinées sous la lumière de la lune (je dis lune parce que quand il fait nuit vingt heures sur vingt-quatre, c’est plus pertinent). Pas question de se laisser pousser le ventre méditerranéen.
– Mais si, les vikings font la fête. Seulement les vendredi et samedi soir, certes, mais en se rattrapant sur les quantités d’alcool. En tout cas, on ne peut pas dire qu’ils soient à la ramasse pour danser et trinquer – ce qui aide grandement à les attraper comme des Pokémons.
– Alors que les plages du Sud sont envahies de frenchies prêtes à tout pour connaître le mythe latin lover, les villes du Nord gardent un énorme potentiel non exploité. Pour les aventurières qui n’ont pas peur de mettre des moufles.
– Quand le Scandinave est prêt à se mettre en couple (vers 30 ans), il est parti pour le mariage, la fidélité et les enfants, tout en faisant à peu près sa part des tâches ménagères. C’est pas glamour mais ça peut toujours servir.
Comment peut-on envisager une vie sexuelle dénuée de vikings bien massifs ? Je l’ignore et je vous rends les latin lovers.

J’ai bien conscience de vous avoir promis un match équitable et d’avoir menti. Ok, ok. Ceci était un article à charge. Mais je pense sincèrement que sur ce point fantasmatique, le monde a tort et j’ai raison. L’argument final étant que quand vous draguez un viking, la latin loveuse, c’est vous. Au lieu de subir le fantasme, incarner le fantasme : c’est pas trop la classe ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 43 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lyncis
    Lyncis, Le 19 février 2012 à 16h08

    Aaaaaaah !!!! (ceci est une manifestation de joie)

    Je n'ai jamais compris cette préférence généralisée pour les bruns de taille moyenne, ni les arguments du style "les blonds sont fades", patati, patata.

    Donc, pour moi ce sera un scandinave ou un russe d'1m90 minimum, avec les yeux clairs, des épaules immensément larges et de préférence, les cheveux longs et blonds... Celui-là, si je le rencontre je l'épouse direct ! :icon_4laugh:

    Ceux-là ne sont pas loin de mon fantasme :
    [​IMG][​IMG][​IMG][​IMG][​IMG][​IMG]

    Bon, et comme je vis dans la réalité et non dans le fantasme, mon vrai homme est un ténébreux aux cheveux et aux yeux noirs ! (mais il est très grand et bien bâti, na)

Lire l'intégralité des 43 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)