La Tate Triennal de Londres a commencé !

Pour cette quatrième édition de la Tate Triennal, Nicolas Bourriaud, ancien directeur du Palais de Tokyo, a conçu cette expo autour de la notion d’altermodern. Qu’est ce que c’est? Selon lui, il s’agit d’une nouvelle forme de modernité où les nouvelles technologies permettent des rencontres entre les cultures, de nouveaux voyages, de nouvelles façons de […]

La Tate Triennal de Londres a commencé !

Pour cette quatrième édition de la Tate Triennal, Nicolas Bourriaud, ancien directeur du Palais de Tokyo, a conçu cette expo autour de la notion d’altermodern.

Qu’est ce que c’est? Selon lui, il s’agit d’une nouvelle forme de modernité où les nouvelles technologies permettent des rencontres entre les cultures, de nouveaux voyages, de nouvelles façons de communiquer. Ce nouveau concept lui permet d’enterrer le post modernisme et de créer une nouvelle ère dans l’art. Sur le site, il y a même un manifeste qui explique la mort du post modernisme et des interviews pour comprendre ce concept, il s’agit vraiment de la naissance d’une nouvelle dimension.

Et pour cela, environ 30 artistes issus du monde entier mais résidant en Grande Bretagne ont été invités à essayer de répondre à la question: Qu’est ce qu’être moderne aujourd’hui?. Parmis eux, il y a Spartacus Chetwynd, Charles Avery, Marcus Coates… De nombreux travaux seront présentés pour la première fois.

Et toi, si tu passais par Londres, y irais-tu?  Ce nouveau concept te parle-t-il ou t’est-il totalement étranger?

Altermodern Tate Triennal à la Tate Britain du 3 février au 26 avril 2009.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moossye
    Moossye, Le 23 février 2009 à 13h13

    "L'altermoderne s'intéresse au parcours, il se demande où il va et non, comme le postmoderne, d'où il vient"

    (Encore faut il être d'accord sur sa définition du postmodernisme.)


    Il est dit qu'il faut voir l'oeuvre d'art comme faisant partie de l'histoire de l'Art, et l'artiste comme reflet de l'histoire contemporaine... Mais pour moi altermoderne, postmoderne ou autre, c'est toujours le cas, pour n'importe quelle création, non ?

    "l'invention d'une identité globale", recréer une histoire fictive qui utilise des brides d'histoire de différents pays pour les mélanger et créer une histoire globale, fictive, gros "melting pot" de différentes cultures.

    L'idée de déplacement est elle aussi très présente.

    Ah tiens, y a Loris Gréaud.

    Mué.... jsuis pas très convaincue pour le coup.

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)