4 idées reçues sur la Russie — Carte postale de Saint-Pétersbourg

Cette madmoiZelle - Lily Yon - est partie faire un stage en Russie. Elle a découvert, à Saint-Pétersbourg, que beaucoup des idées que l'on se fait sur ce pays et ses habitants sont fausses !

4 idées reçues sur la Russie — Carte postale de Saint-Pétersbourg

La Russie. Eh oui, c’est surprenant. Lorsque j’ai été acceptée pour y effectuer un stage, je n’y croyais pas. Mais j’étais très excitée à l’idée de partir à Saint Pétersbourg – mes proches, moins… Cela a suscité beaucoup de réactions autour de moi, comme : « La Russie c’est dangereux, et puis avec tout ce qu’il se passe en ce moment, tu n’as pas peur ? ».

Mais non, je n’ai pas eu peur.

Je tiens à préciser que je n’estime pas, par le biais de ce témoignage, donner une vision représentative de la Russie. Je souhaite juste transmettre le fruit de mon expérience pétersbourgeoise.

On a tou-te-s notre idée préconçue sur les Russes : vous savez, ceux qui ne boivent que de la vodka et dorment avec leur chapka ! C’est pourquoi en découvrant Saint-Pétersbourg, j’ai confronté ces préjugés à la réalité. En voici un petit tour d’horizon.

L’église du Sauveur-sur-le-sang, un des symboles de la ville

Les Russes ne boivent pas d’eau, que de la vodka

Alors oui, la vodka n’est vraiment pas chère ici, et c’est vrai qu’il s’agit d’une tradition de partager une bouteille à plusieurs lors de bons moments entre amis. Mais sinon, je vous assure qu’ils boivent de l’eau – et même que l’eau du robinet est potable !

Il fait toujours froid et les gens sont froids aussi

Il fait sans doute froid en hiver, beaucoup plus que chez nous, mais c’est évidemment à nuancer. Vous allez me dire que je triche puisque je n’y suis que depuis avril, mais bon, pour l’instant il n’a pas fait si mauvais.

Et les gens ,me direz-vous ? C’est vrai que je me suis parfois demandé ce que signifiaient leurs regards assassins ou le fait qu’ils ne sourient jamais… Eh bien, la réponse est simple : la barrière de la langue aidant, ils sont comme ça, c’est culturel. C’est peut-être un reliquat de l’époque soviétique où exprimer son opinion n’était pas très bienvenu. Cependant, je tiens à préciser qu’une fois que l’on apprend à les connaître, ils sont très accueillants, ouverts et pleins de surprises !

Par exemple, je me suis liée d’amitié avec une Russe, et lorsque j’ai voulu aller visiter Moscou, elle m’a tout de suite proposé que l’une de ses amies m’héberge et me montre la ville, ce qui était très sympa de sa part. Une autre Russe que j’ai rencontrée un peu par hasard m’a emmenée à un concert alors que l’on se connaissait à peine !

La Russie, c’est dangereux

Encore une fois, cela ne reflète que mon expérience à Saint Pétersbourg, mais je ne me suis jamais sentie menacée. Je n’ai jamais eu de problème ou subi d’arrestation arbitraire. Il est possible que cela existe, je ne le nie pas, j’ai entendu des histoires pas très drôles à ce sujet…

Il est par exemple communément admis qu’il ne faut pas avoir son passeport sur soi, parce que si jamais des policiers t’arrête, ils sont susceptibles de ne plus te le rendre que contre quelques roubles — des pots de vin, en somme. J’ai d’ailleurs remarqué qu’ils avaient tendance à arrêter les personnes provenant du Kazakhstan. On m’a aussi raconté que les policiers russes attendaient à la sortie des bars : s’ils voyaient que tu étais un étranger, ils t’arrêtaient.

On m’a raconté beaucoup d’histoires à ce sujet, mais il ne s’agit pas forcément de faits qui se sont passés à Saint-Pétersbourg, plutôt à Moscou ou dans d’autres villes plus au Sud. Je n’ai jamais eu de problème, d’aucune sorte. Comme dans toute grande ville, il y a des quartiers à éviter le soir, mais même seule je n’ai jamais été embêtée.

La Russie, c’est un peu arriéré

La magnifique cathédrale Saint Isaac surplombe la Moïka

Comment dire ? Pas à Saint-Pétersbourg en tout cas. Même s’il y a encore des métiers qui n’existent pas ou plus chez nous, comme une personne dans le bus en plus du chauffeur qui s’occupe de vous faire payer votre ticket, ou même s’il est normal de circuler en faisant du stop pour monter dans des taxis « non officiels » en arrêtant les voitures dans la rue, la Russie n’est pas arriérée.

Bien au contraire, sur certains points j’aurais même tendance à penser qu’il faudrait prendre exemple sur eux. Ici, pas un seul mégot de cigarette ne jonche le sol, par exemple : les Russes sont très disciplinés et jettent leurs mégots dans des poubelles spécialement prévues à cet effet qui sont disséminées un peu partout dans la ville. Le métro est propre, et même si les gens poussent et ne s’excusent pas, il existe une sorte de hiérarchie concernant la possibilité de s’asseoir : d’abord les personnes âgées, puis les femmes et les enfants, et enfin les hommes — et gare à qui qui ne la respecte pas !

En conclusion

Saint-Pétersbourg est une ville magnifique que je recommande vivement de visiter. Elle a gardé sa splendeur d’antan, et ça vaut le détour. La période estivale est sans doute la plus appropriée, notamment avec l’apparition des fameuses nuits blanches où la ville ne dort jamais, car le soleil ne se couche jamais vraiment. Les journées sont très longues et on oublie rapidement l’heure qu’il est. Je ne verrai pas l’hiver à Saint-Pétersbourg, mais il apporte sans doute un charme non négligeable.

Il y a énormément de choses à faire : se balader dans le centre ville pour admirer les bâtiments d’époque et remonter dans le temps en imaginant l’Empire russe, assister à un ballet ou à un Opéra pour un prix modeste dans le fameux théâtre Marinsky… J’ai personnellement opté pour le Lac des cygnes de Tchaïkovski, et c’était transcendant !

Et puis, il y a pas mal de musées, pour tous les goûts. Il y a d’abord l’incontournable Ermitage, qui conserve l’une des plus grandes collections d’art au monde (de l’Egypte Antique jusqu’au vingtième siècle). Les bâtiments du palais qui le constituent sont magnifiques et grandioses. On peut visiter les appartements et les salles de réception et d’apparat de la dynastie des Romanov. C’est vraiment époustouflant : les escaliers sont impressionnants, les parquets majestueux et les lustres en cristal – donc autant dire que cela ne laisse aucun visiteur indifférent !

L’Ermitage, incontournable

Il y a aussi le musée russe, le musée d’anthropologie et d’ethnographie, le musée d’art contemporain… Bref, ne passez pas à côté de toutes ces belles choses et allez visiter Saint-Pétersbourg !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Madame Sexy
    Madame Sexy, Le 2 juillet 2014 à 19h58

    Toutes ces Madz qui ont vécu en Russie ou pays de l'Est!! Je me sens moins seule!

    Et pour les conducteurs de Marchroutkas qui font 15 trucs en même temps, je confirme^^. En voici la preuve :

    Spoiler

    On voit la clope au bec, le téléphone à l'oreille, la bière à la main et la monnaie pour le billet de l'autre... En sachant pour les néofites du Marchroutka que le chauffeur prend les sous en roulant. Il n'attend pas que les gens payent pour démarrer, ça lui fait perdre du temps^^. Heureusement il lui reste ses genoux pour tenir le volant^^

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)