Giorgio Armani n’utilisera plus de fourrure dans ses prochaines collections

Le styliste Giorgio Armani l'a annoncé dans un communiqué de presse : sa marque n'utilisera plus de fourrure animale dans ses prochaines collections.

À l’heure où beaucoup de gens essayent d’avoir une consommation plus responsable et écologique, le secteur de la mode, et surtout du luxe, est toujours un peu à la ramasse.

À lire aussi : Pour une mode sans fourrure, la lutte continue

Que l’on soit végane ou non, on ne peut pas nier qu’il est désormais nécessaire de faire plus attention à sa façon de produire, surtout lorsque l’on est une multi-nationale !

À lire aussi : Sia et PETA luttent contre la fourrure dans une pub (pour une fois) plutôt sobre

C’est en partant de ce constat que le styliste et entrepreneur Giorgio Armani a décidé d’arrêter de ponctuer ses collections de fourrure animale.

La dernière collection Giorgio Armani, présentée à la Fahsion Week de Milan il y a quelques semaines

Cette décision, annoncée dans un communiqué de presse, est le résultat d’une envie de changer les choses et d’adopter une nouvelle vision de la mode de la part de la direction artistique de la maison de couture italienne.

À lire aussi : Karl Lagerfeld organise un défilé dédié à la fourrure qui fait polémique

Mais le créateur continue d’aimer le côté esthétique de la fourrure, et va donc en utiliser de la fausse :

« Le progrès technologique atteint ces dernières années nous permet d’avoir à disposition des alternatives valides qui rendent inutile le recours à ces pratiques cruelles envers les animaux. »

L’association Fur Free Alliance s’est montrée très enthousiaste à l’idée qu’une marque comme Giorgio Armani rejoigne les rangs des griffes qui ont renoncé à la fourrure.

Tommy Hilfiger, American Apparel, le groupe H&M, Ralph Lauren et d’autres encore ont déjà signé la charte de l’organisation internationale, disant non à ces pratiques pour la totalité de leurs collections. La seule grande marque végane du paysage mode reste Stella McCartney, qui n’utilise ni fourrure animale, ni « vrai » cuir.

Une bonne nouvelle pour le monde de la création, qui montre que l’on peut utiliser d’autres procédés, plus propres et moins cruels, tout en gardant une esthétique de luxe !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Jorda
    Jorda, Le 23 mars 2016 à 18h56

    D'un certain côté, on ne peut qu'approuver la décision évidemment.
    Mais d'un autre côté, j'ai comme un arrière goût d'hypocrisie dans les yeux... je veux dire, le problème est connu depuis longtemps, alors pourquoi agir seulement maintenant? Mieux vaut tard que jamais, certes, mais j'ai vraiment peur que ça soit une sorte de coup de pub pour s'attirer la clientèle végé/végane...

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)