Comment la frange m’a réappris à me kiffer

Mymy a une frange, et ça n'a l'air de rien comme ça, mais ce petit changement lui a fait TELLEMENT de bien !

Comment la frange m’a réappris à me kiffer

Tu connais le cliché de la meuf qui, après une étape dans sa vie (déménagement, rupture…), fonce chez le coiffeur changer de tête ?

Je suis cette meuf. Enchantée.

Mes cheveux et moi, une longue histoire d’indécision

Au fil des années, de mes envies, de mon évolution, j’ai fait tout et n’importe quoi avec mes cheveux.

Je ne les ai pas eus vraiment longs depuis longtemps car ça me soule, mais j’ai eu des carrés, des coupes vraiment courtes, des entre-deux, des cheveux verts, roses, bleus, blonds.

View this post on Instagram

La vérité toute nue.

A post shared by Mymy Haegel (@mymyhgl) on

Je me suis calmée sur les couleurs après avoir constaté que ma tignasse hurlait au désespoir à chaque nouvelle décoloration. Il était temps de revenir à ce bon vieux châtain que je trouve si ennuyeux.

Et dans toutes ces expérimentations capillaires, je n’ai jamais, JAMAIS eu de frange.

Pourquoi (pas) la frange ?

Comment peut-on oser les cheveux verts et freiner des 4 fers à l’idée d’une bête frange ?

Eh bien écoute, je sais pas trop.

J’ai eu une frange il y a 10 ans, c’était pas ma passion, ma bonne bouille ronde avec mes grosses joues semblait encore plus sphérique une fois pourvue de ce rideau de veuch.

J’ai donc pris une décision comme on en prend quand on croit tout savoir de la vie : la frange, plus jamais ça.

Mdr.

Et puis l’autre jour, je me suis retrouvée à avoir envie de changer de tête. Pourtant y a pas eu de choc dans ma vie, donc je fais mentir le cliché. J’étais juste lassée.

Lassée de toutes ces fringues que j’aime pas, alors j’ai fait un gros tri et j’ai donné 90% du contenu de mon armoire.

Lassée de ma tête toujours pareille, alors j’ai essayé d’apprendre à mettre du rouge à lèvres et de l’eye-liner.

Lassée de ce carré un peu trop long, terne, mou, ennuyeux, ENNUYEUX PUTAIN !

Je ne voulais pas passer à la pixie cut au moment où les températures chutent.

Je n’avais pas la thune pour une coloration.

Que me restait-il pour changer de tête ?

La. Frange.

Une seule frange pour me changer la vie

Ça fait donc 8 jours qu’un sympathique coiffeur aux cheveux violets m’a taillé une frange.

Dans la foulée, j’ai fait du shopping et acheté deux pièces que j’adore et qui changent de mon look jean-pull ordinaire.

JE ME KIFFE TELLEMENT PUTAIN.

Tu peux en avoir un aperçu dans cette vidéo, où je te loue ma nouvelle dégaine à partir de 10 secondes :

Je souris quand je me croise dans le miroir, je marche la tête un peu plus haute, les épaules un peu plus droites.

Même sans maquillage, même avec ma vieille gueule du matin et ma frange en désordre qui s’inspire du look de Yu-Gi Oh, je me kiffe davantage.

J’ai envie de plaire, pas pour séduire au sens « azy on se pécho », juste pour plaire.

J’engrange les compliments comme autant de petites noisettes que je ressortirai précieusement au moment où mon estime de moi sera en berne (ça arrive régulièrement, c’est jamais bien grave).

Je sais pas comment tu vas prendre cet article, parce que c’est juste une frange, c’est pas dingue…

Je le remarque maintenant, y a TELLEMENT de meufs à frange, la moitié de la rédac a la même coupe que moi ! Ou plutôt j’ai la même coupe que mes collègues — dernière arrivée dans le frange-jeu.

Un petit changement pour de grands résultats

Je crois que j’écris cet article pour te dire que si t’es un peu froissée, un peu tristoune, si tu t’aimes bof en ce moment…

Peut-être qu’une frange, une nouvelle robe, un pantalon bordeaux, des baskets neuves, ou juste un trait d’eye-liner différent peuvent te requinquer.

Juste une façon de donner un coup de neuf à ton apparence, pour la redécouvrir et t’en émerveiller à nouveau.

C’est un peu comme inverser ton lit et ton bureau pendant un dimanche d’ennui : ça change pas ta vie ni tes meubles, mais d’un coup, tu dors mieux, satisfaite par cet air de nouveauté.

J’avais tort de dire « non » à la frange, et en même temps ce sont aussi ces 10 ans d’abstinence auto-infligée qui me permettent de kiffer !

J’ai si longtemps lutté contre le diktat de l’apparence parfaite infligé aux femmes que j’ai un peu perdu de vie l’essentiel : m’aimer, m’amuser.

Me sentir libre de faire ce que je veux, et de ne renier aucun choix, aussi « girly », aussi « futile » soit-il, tant que je le fais pour moi.

J’ai une frange, cadeau de moi à moi. Tu vas t’offrir quoi, toi ?

À lire aussi : Tu ne sais pas quoi faire de tes cheveux ? Ces 5 comptes Instagram vont t’aider !

L'essentiel de madmoiZelle

Cet article t’a parlé ? Tu aimerais en lire davantage ? Abonne-toi au chatbot de madmoiZelle, un gentil robot qui t’envoie sur Messenger, en fin de journée, l’essentiel du magazine à ne pas rater !

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Dana Scully
    Dana Scully, Le 6 novembre 2018 à 21h23

    VOILÀ J'AI AUSSI UNE FRANGE pour la première fois depuis mes 8 ans.
    Accurate picture de moi là depuis ce matin : :coiffe:.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!