Eloge de la masturbation

Femelles, l'heure est grave : il existe toujours des gens, sur cette planète, qui indépendamment de l'avis de Benoît XVI ne se masturbent pas. Et peut-être que vous en faites partie. Maïa va donc devoir vous rééduquer afin que vous ouvriez votre coeur aux joies de l'amour solo.

Eloge de la masturbation

-> La masturbation est bonne pour la santé. Vous pouvez l’utiliser pour vous endormir, pour vous réveiller, pour faire passer une douleur, pour vous mettre de bonne humeur, par ennui, pour alimenter vos fantasmes, pour avoir l’excuse de traîner au lit encore un peu… Les endorphines balancées dans votre cerveau sont autant de good vibrations dont votre corps a besoin pour se sentir bien. Sans parler d’avoir un moral d’acier et une stabilité émotionnelle totale.

-> La masturbation est bonne pour le sexe relationnel. Une fois que vous connaissez votre corps, les relations sexuelles avec les garçons deviennent plus naturelles, vous savez comment les guider – et vous pouvez aussi utiliser la masturbation pour communiquer vos envies (« regarde, crétin, c’est comme ça que tu devrais t’y prendre »).

Pub JBS Mens Underwear, une marque de sous-vêtements masculins

-> La masturbation est un art. On peut faire les choses en cinq secondes ou prendre son temps, n’utiliser que ses doigts, ou un oreiller, ou au contraire aller chercher les derniers sextoys de la mort à multibranchements orgasmatiques (NDFab : Maïa recommande celui-ci en particulier). Avec le temps, la manière de se masturber évolue. On découvre de nouvelles manières de se faire plaisir : vous ne faites sans doute pas l’amour comme il y a cinq ans, alors pourquoi devriez-vous vous masturber toujours de la même manière ?

-> La masturbation est une super occasion de développer son imaginaire. Et de se reconnecter à ce mec dont on est tombée amoureuse mais qui a la malheureuse idée de vivre au Pérou. Qu’on utilise un support fantasmatique réel (le mec au Pérou) ou plus personnel (« je voudrais qu’on me troue comme une éponge à l’arrière d’une Volvo »), c’est le moment de réveiller la scénariste qui dort en vous. Lumières, décors, personnages : pour une fois, vous pouvez demander la Lune, tout est sous contrôle.

-> La masturbation est un temps pour soi. Même si vous pouvez aussi pratiquer devant votre partenaire, l’immense majorité des personnes préfèrent rester dans la solitude de leur baignoire/couette pour se faire plaisir. Ces moments-là vous appartiennent beaucoup plus que l’application d’un masque à l’avocat-fraise des bois, quoi qu’en disent les pros de la communication cosmétique. De plus, la masturbation est gratuite. Et égoïste. Et elle remplace avantageusement le blush.

On peut avoir des réserves sur la masturbation, surtout quand on n’a pas encore trouvé le « truc » (clitoris, les filles, clitoris). Se dire que ce n’est pas noble, pas beau, pas utile. Rien de plus faux. Vous êtes prêtes à passer une heure dans votre salle de bain tous les matins pour être belle pour vous et pour les autres, vous devez passer cinq minutes de temps en temps à vous masturber, pour prendre soin de vous, pour vous découvrir, et pour avoir une femme sexuellement mature à proposer au prochain Péruvien qui vous passera sous le nez. C’est comme ça. Masturbation. Now.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 76 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rock 'nd Roll
    Rock 'nd Roll, Le 7 juin 2012 à 12h04

    petpop;1970317
    En fait je suis musulmane. Enfin mes parents le sont, on va dire que pour l'instant je les ai un peu suivi et qu'au fur et à mesure j'accommode à me façon (je sais le mot religion même perd son sens quand je dis ça, mais c'est un autre débat).
    Le fait est que, comme dans toutes les religions, c'est pas nouveau "ma fille tu ne doigteras pas".
    Au début j'ai eu du mal à saisir, c'est un plaisir qu'on peut se faire facilement. et je ne voyais pas le mal que cela pouvait causer (aucun d'ailleurs). Mais je me suis juste posé la question de savoir si ça m'apportait vraiment quelque chose, la réponse était non, point.
    En réalité l'interdit religieux, était plus prétexte à me poser la question qu'autre chose et j'ai fait la même chose pour des tas de conneries que je n'aimais plus faire ( attention rien de grave là-dedans ça va des émissions de télés à la surconsommation de nutella, la masturbation était entre les deux voilà tout).

    J'espère avoir mieux complété ma réponse.

    Je le suis aussi (musulmane je veux dire lol) et c vrai k parfois il m'est arrivé de culpabiliser en me disant que ce n'etait pas compatible...mais c vrai ke je l'accepte mieux avec le temps et maintes et maintes interrogations plus tard looll

Lire l'intégralité des 76 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)