DIY – Fabrique tes propres disques à démaquiller !

Remplacez vos cotons à démaquiller par ces disques lavables fait maison !

DIY – Fabrique tes propres disques à démaquiller !

Il est rare que je publie ce genre de DIY, car j’ai tendance à préférer (à tort) les « jolis petites réalisations ». Aujourd’hui on ne fera donc pas dans l’ultra glamour mais plutôt dans le très utile, et si cela vous plaît, j’en suis tout autant ravie !

Tout est parti d’un simple calcul pendant que j’effectuais ma routine démaquillage ( Coucou, toi aussi révise tes tables dans la salle de bains )  : à raison de 3 cotons à démaquiller par jour, j’utiliserais donc plus de 1000 cotons par an. A moi toute seule. Je vous passerai le discours « c’est polluant, bourré de produits blanchissants et pas du tout économique », vous avez déjà compris où je voulais en venir.

D’ailleurs j’ose espérer que la grande majorité d’entre vous ne se démaquille pas au gel douche, mais si c’est le cas, arrêtez tout de suite le massacre, suivez vite les bons conseils de notre rubrique beauté et on passe au tuto !

À lire aussi : Les bases beauté — Le soin du visage

Le matériel

DIY_disques_demaquiller_matériel

  • Du tissu polaire ( j’ai amputé un plaid Ikea d’une bande de 10cm de large, ni vu, ni connu )
  • Un emporte-pièce ou un verre, bref, une forme ronde,
  • Des ciseaux,
  • Du fil et une aiguille.

Les étapes

Tracer le contour de deux ronds sur le tissu polaire à l’aide d’un crayon (ou d’un feutre à encre lavable utilisé pour la couture).

DIY_disques_demaquiller_2

Découpez-les, mettez-les l’un sur l’autre puis cousez-les ensemble avec un point de surfil.

DIY_disques_demaquiller_3

Faites un noeud pour finir, et voilà ! Vous n’avez plus qu’à vous mettre devant une bonne série pour en coudre un bon stock, et d’ailleurs vous pouvez en réaliser de tailles différentes selon vos besoins .

DIY_disques_demaquiller_4

Un dernier conseil : pensez à les mettre dans un filet ou une petite pochette pour les laver en machine afin de ne pas tacher vos vêtements de résidus de maquillage !

Retrouvez Marie sur son blog My Rainy Days, mais aussi sur FacebookInstagram et Pinterest !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 35 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Shinigamylle
    Shinigamylle, Le 9 décembre 2015 à 6h24

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah j'ai trouvé une vieille écharpe en polaire lilas que personne ne met à la maison, je sais quoi en faire du coup, et ma petite soeur qui se maquille pas mal utilise des KILOS TONNES de cotons démaquillants, ça revient cher à ma mère à force, et puis merci pour la planète et les animaux quoi. Puis c'est vachement pratique surtout, plus de "Ah merde !!! J'ai oublié de racheter un paquet de cotons :halp: !!".
    Je crois que je vais lui en coudre une quinzaine pendant mes heures perdues au boulot, ça m'occupera utilement, et que je vais lui filer ensuite, comme ça elle risquera pas de se retrouver à court parce qu'elle a oublié de les mettre à laver \o/
    Et je m'en ferais quelques uns, je me maquille presque jamais mais au cas où c'est toujours mieux !

    Et même si c'est beurk comme matière la polaire, au moins c'est du recyclage et c'est cool, j'aime pas quand des choses restent à dormir dans les placards inutilement. Et comme c'est chiant à couper, je crois que je ferais des carrés démaquillants plutôt haha :cretin:
    Et si jamais j'ai besoin de commander un tissu un jour, grâce à @myrainydays je sais que la polaire de coton existe et c'est trop cool :supermad:!

    Et sinon dans le même esprit, je vais me choper des vieux T-shit en coton qui servent plus et je vais m'en faire des mouchoirs lavables, j'ai toujours détesté le fait d'utiliser 50 mouchoirs en papier par jour pendant une semaine quand j'ai un rhume, c'est insupportable, en plus c'est plein de chlore ces conneries, j'en ai marre des produits. Et utiliser les vieux chiffons de cuisine ça fait mal au piff à la longue :yawn:

Lire l'intégralité des 35 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)