Le département des Arts de l’Islam ouvre au Louvre

Le Musée du Louvre accueille cette semaine son dernier-né : le département des Arts de l'Islam. 3000 mètres carrés recouverts d'une magnifique verrière dorée, tel sera l'écrin qui abritera les 3 000 oeuvres retraçant une partie de l'histoire de l'Islam.

Avant 2008, la collection des Arts Islamiques était exposée dans un petit espace au sein du département des Antiquités orientales. Dès 2002, Jacques Chirac porte le projet d’un département autonome. Six ans plus tard, c’est Nicolas Sarkozy qui lance le chantier, après que l’ensemble de la collection a été retirée du musée pour inventaire et restauration. Cette année, François Hollande inaugurera le département. Trois présidents pour une nouvelle aile du Louvre qui voit le jour au moment où l’actualité mondiale autour de l’Islam est très mouvementée.

Au programme de ce département : 3 000 oeuvres de toutes sortes (sculptures, céramiques, vaisselle, tapis, livres, éléments d’architecture…) originaires de trois continents du monde et englobant 1 300 ans d’histoire de l’Islam.

Deux architectes étaient en charge de rénover la Cour Visconti, qui abritera le département des Arts de l’Islam. Pour l’occasion, ils ont créé un plafond qui risque de vous étonner : une verrière ondulante et dorée appelée « aile de libellule ».

Hier dimanche 16 septembre, Jacques Chirac a été le premier à visiter le département en compagnie de la ministre de la culture Aurélie Fillipetti. De son côté, François Hollande l’inaugurera demain mardi 18 septembre 2012.

Le département des Arts de l’Islam ouvrira pour le grand public à partir du 22 septembre 2012.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Smeu
    Smeu, Le 17 septembre 2012 à 19h05

    l'islam dans son art peut tout représenter, la religion interdit la représentation du visage du Prophète Mohamed, c'est pour cela qu'on aperçoit souvent une flamme à la place d'un visage quand celui ci était représenté (les rares fois c'était une représentation faite par les Ottomans).

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)