Customise tes baskets !

Si tu veux être branchouille et sans ampoule, les pieds au frais et colorés, les baskets, c’est le must have de l’été ! Oui mais voilà, c’est tellement parfait que tu retrouves des clones de tes pieds un peu partout dans la rue, le métro, au boulot… même ta traîtresse de petite soeur a copié. […]

Si tu veux être branchouille et sans ampoule, les pieds au frais et colorés, les baskets, c’est le must have de l’été ! Oui mais voilà, c’est tellement parfait que tu retrouves des clones de tes pieds un peu partout dans la rue, le métro, au boulot… même ta traîtresse de petite soeur a copié.

Mais n’oublie pas : tu n’es pas celle que vous croyez ! Il est grand temps de… customiser !
Je vais donc te présenter quelques exemples où tu pourras piocher des idées, pour faire de tes baskets les stars de tes pieds ! Premier cobaye, une basket rose qui va subir de l’acupuncture esthétique (ancestrale technique orientale)

Tout d’abord, le matos :

  • Paillettes à coudre, fil et aiguille
  • Crayon gras
  • Pince et dé à coudre, si tu comptes coudre dans le talon

Commence par choisir une phrase toute simple (ou un motif) et réalise ton motif sur un papier, en essayant d’avoir un espace régulier et pas trop grand entre les paillettes (voir photo) pour avoir une idée de la place qu’il prendra et de comment tu le placeras sur ta chaussure.


(Une phrase toute simple, on a dit… :))

Ensuite, place tes paillettes sur ta chaussure, le plus régulièrement possible, assez rapprochées (pour être précise, j’ai pris un espacement moyen de 0,74 cm entre les centres de deux paillettes)
Une fois tes paillettes bien placées, avec un crayon gras bien taillé, fais un point au travers du centre de chaque paillette, pour laisser une marque sur le tissu.

Ptit conseil : n’essaie pas de faire tout le message d’un coup, le début sera parti avant que tu aies fini de placer la fin, et évite les éternuements intempestifs (huhu)

Une fois tous tes repères placés, tu peux sortir les instruments de torture !

  • Sors ton aiguille à travers le premier point et enfile une paillette, puis pique sur la gauche (voir photo) et ressors ton aiguille sur la droite (donc entre deux repères)
  • Enfile une autre paillette, et repique dans le centre de la première.
  • Ressors à droite de la 2ème paillette (si tout se passe bien, ton aiguille doit ressortir par le 2ème repère) enfile un paillette, etc.
  • En fait, une paillette sur deux est sur un repère, et une sur deux est entre deux points, ce qui permet de les chevaucher et d’obtenir un résultat plus sympa

Après quelques heures de couture sage et appliquée, si tu as eu l’audace de prévoir une partie de ton motif dans le talon, il va falloir sortir l’artillerie lourde ! Parce que le talon est en plastique et pas décidé à se laisser faire !
Prévois un dé à coudre blindé, une aiguille en adamantium (coucou Wolverine de X-Men !), et une bonne pince de bricolage pour faire obéir tout ca.
Avant de coudre tes paillettes, commence par faire tous tes trous au bon endroit avec l’aiguille (tu auras besoin de la pince et du dé à coudre, crois-moi) ce qui laissera des traces à l’intérieur de la chaussure (au besoin, marque les endroits à piquer à l’intérieur avec le crayon)
Donc tu fais un « pré-trou » sur chaque repère, et n’oublie pas d’en faire un aussi entre chaque repère. Cela permet de ne pas tatonner pour trouver le bon endroit où piquer quand tu vas coudre (déjà que c’est galère)

Et c’est parti pour la couture du talon ! Fais vraiment attention, l’aiguille peut se casser plus facilement qu’on croit et ca pardonne pas (parole de mon doigt !)

Autre ptit conseil : commence par le bas du talon, car si tu finis par là tu auras beaucoup de mal à faire le noeud à la fin

Pour finir, j’ai remplacé le lacet par un ruban, et ajouté quelques perles en fimo ! (pour le tuto des perles, voir plus loin)

2ème victime : une basket jaune, qui va être barbouillée de colle et de peinture.

Pour commencer je m’attaque à la semelle.

Le matos :

  • Mini perceuse avec un embout « meule » et un embout pour lisser (tout ca est facultatif)
  • Colle néoprène, ou une colle capable de bien tenir sur du caoutchouc, transparente
  • Stickers à coller

Tout d’abord, je voulais enlever la bande verte sur le coté de la semelle (Sacrilège ! Hérésie !) donc j’ai piqué la mini-perceuse de mon père, et avec un embout pour meuler et j’ai limé tout ca ! Ca fait le même bruit que le roulette du dentiste, niark niark niark !

Comme ça laisse le caoutchouc un peu rugueux et que je suis perfectionniste (sadique oui !), j’ai ensuite utilisé un embout de lissage (ca ressemble vaguement à un morceau de feutrine rond). Il faut le faire tourner à vitesse maximum.

Et voilà maintenant sur ta semelle, tu peux coller des ptits stickers pour un super effet !
L’avantage des stickers c’est qu’il y a beaucoup de choix et ca briiiiille ! Tu les trouveras dans toutes les bonnes papeteries au rayon « joli nécessaire de correspondance pour écrire des mots d’amour à choubidounet et à ta meilleure amie qui fait Erasmus en Ouzbékistan » (par contre c’est un tit peu cher, mais qu’est ce qu’on ne ferait pas au nom de la mode)

Pour les coller je te conseille la colle néoprène transparente, ou quelque chose qui peut coller le plastique mou. Selon les types de colle, il y a différents modes d’emploi, donc suis les indications sur le tube.

Et voilà mes semelles amoureuses !

Maintenant on va peindre un truc sympa sur le tissu…

Le matos :

  • Peinture textile et/ou peinture gonflante
  • Pinceau fin
  • Crayon gras

Choisis le motif que tu veux peindre, modifie-le si besoin et imprime-le à la taille que tu souhaites. Pour ma part j’ai choisi Giggles des Happy Tree Friends, elle est trop meugnonne

Retourne ta feuille, et avec un crayon gras, repasse les contours du dessin, puis pose la feuille sur ta chaussure et gribouille les contours pour qu’ils s’impriment sur le tissu, en essayant de pas trop bousiller le papier (pas comme moi quoi)

Le crayon à papier n’est pas très visible, alors commence par repasser les contours avec de la peinture (gonflante ou textile, selon ton goût ! plus d’infos sur les peintures pour tissus)

Et ensuite tu peux peindre l’intérieur (sans dépasser : programme de maternelle 3ème année).
Si tu es perfectionniste, tu peux refaire les contours à la fin pour qu’ils soient bien nets !

Et voilà le résultat ! J’ai peint aussi une tite bordure sur la couture (pour cacher une bavouille de peinture, j’avoue), ajouté des lacets roses et des perles en fimo !

Si tu veux donner quelques couleurs supplémentaires à tes lacets, les perles en fimo c’est super simple à faire ! Plus d’infos sur la pate fimo sur cet article.

Fais quelques boudins de différentes couleurs, de 5cm de long à peu près, et pose-les sur une bande de pate de même longueur (1cm de largeur environ) qui sert à donner un peu d’épaisseur.

Aplatis avec un rouleau ou un effaceur, et coupe les bouts

Replie ta bande de pate de facon à faire une perle large où un lacet peut passer

Et hop ! Au four !
En posant les boudins verticalement, horizontalement, en diagonale, tu peux obtenir des effets différents, je fais confiance à ton imagination pour la suite !

Pour finir, quelques photos de baskets de madmoizelles qui pourront peut-être te donner des idées !

» Moossye

» Sisi

» Tite_fée_du_38 (d’après l’article Arabesques et Tribaux)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 45 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dragonness
    Dragonness, Le 19 décembre 2008 à 20h27

    jaime pas trop les inscriptions c nunuche sauf si tu remplace par quelque chose d'autre ti pourrais dire quoi?

Lire l'intégralité des 45 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)