Charmed, tout ce qui cloche selon moi dans le reboot

Kalindi a trouvé Charmed sans aucun charme. Elle t'explique pourquoi le pilote du reboot l'a laissée perplexe, mais aussi pourquoi il ne faut pas enfermer définitivement le Livre des Ombres au placard !

Charmed, tout ce qui cloche selon moi dans le reboot

Je ne déjeune pas que de tartines de bonheur et de confitures d’amour.

Comme tout un chacun, il m’arrive de boire un grand bol de seum et d’avaler quelques croissants de mauvaise humeur.

Car parfois, ON SE FOUT DE MA GUEULE.

Rebooter une vieille série, bonne ou mauvaise idée ?

Et par « on » j’entends les grands manitous de la télé, qui pondent et couvent des produits censés plaire aux nostalgiques de l’adolescence, dont je fais bien sûr partie.

Souvent, la réussite est au rendez-vous. Doctor Who a par exemple été rebooté, et a su conserver sa qualité de bout en bout en dépit d’effets spéciaux discutables.

Même au cinéma, les reboots et les suites rendent régulièrement hommage aux produits originaux.

Prends Blade Runner 2049 par exemple : c’est du putain de génie. Il a d’ailleurs fini pas surpasser le premier volet dans mon cœur.

L’œuvre initiale sert de support sur lequel on s’appuie mais qu’on se permet de transcender en apportant de la modernité, des effets numériques qui coûtent du pognon et l’objectif est atteint : les spectateurs en prennent plein la gueule.

Il existe cependant un pendant négatif à ce phénomène de reprise d’un vieux concept.

Et le pilote du reboot de Charmed, diffusé sur la chaine CW en est l’illustration.

Je m’excuse par avance, s’il te plait ne me fustige pas dans les commentaires, tu sais que je suis une meuf sympa, mais aujourd’hui je renonce à ma plume enthousiaste, et je vais entrer dans la critique.

En espérant que mon âme ne brûle pas en enfer !

Charmed, des héroïnes caricaturales

Déjà, de quoi parle précisément cette nouvelle version ?

« Après la mort de leur mère, Mel, Maggie et Macy, trois soeurs vivants sous le même toit, découvrent qu’elles sont des sorcières. Entre les démons à massacrer, le patriarcat à combattre et les liens familiaux à maintenir intacts, le boulot d’une sorcière n’est jamais terminé…»

L’intrigue demeure donc la même que sa grande sœur sortie en 1998. Un bon point pour moi qui voulait retrouver l’intrigue, mais modernisée. 

Et au départ, Charmed respecte son objectif, et s’habille de jolis apparats…

Fighter le patriarcat, une belle intention

L’une des héroïnes est féministe. Elle parle de culture du viol, elle traque un potentiel prédateur sexuel, son vocabulaire est rodé.

Très bien !

C’était même brillant d’établir une corrélation entre la chasse aux démons, et la chasse au patriarcat.

Je tiens à souligner également la diversité des profils présentés par le pilote. Ni blanches ni toutes hétérosexuelles, elles sont différentes des profils présentés par la série initiale et ça, c’est tout à fait positif.

L’intention est louable, l’écriture des personnages malheureusement bancale.

Une féministe caricaturale

Prends Mel (Melonie Diaz), par exemple.

C’est elle la grande porte-parole du féminisme, ici. Seulement voilà, ses messages passent difficilement car elle brandit son étendard avec véhémence, aspergeant de ses idéaux quiconque l’approche.

Elle en devient un poil ridicule. Dommage !

Devant ma télé, j’étais à deux doigts de m’étouffer avec mon quinoa à chacune de ses répliques.

Le magazine américain Boston Herald critique d’ailleurs dans un article peu élogieux :

« La série originale mêlait habilement l’horreur avec la comédie et les menaces d’ordre surnaturel. Cette mise à jour ressemble plus à un exposé sociologique. »

Je n’aurais pas dit mieux !

Une fille populaire mais caricaturale

De son côté, Maggie (Sarah Jeffery) se complait dans le paraitre et ne pense qu’à une chose : la sororité qu’elle vient d’intégrer.

Alors qu’un ange gardien (une sorte de Léo censé être la caution humour) lui annonce qu’elle est une sorcière, elle s’intéresse à l’info deux minutes avant de retourner à ses préoccupations habituelles, à savoir courir retrouver les bancs de sa sororité.

Aussi, quand elle parvient à repousser son premier démon à la seule force de ses jambes, elle balance un :

« Ah, ça c’est grâce au pilates ! »

UN ENFER cette meuf. Si je la croise au cours de pilates, je lui fais bouffer son ballon !

D’ailleurs, toutes les membres de Kappa sont d’insupportables caricatures de pimbêches.

« Allô, oui bonjour c’est le cliché. Je vous sers une tasse de mon vomi ? »

Mais pourquoi avoir enfermé toutes ces meufs dans le cliché alors que l’objectif de la série était de les moderniser, de faire des pieds-de-nez au côté désormais poussiéreux du Charmed des années 90 ?

Mon cœur coule du nez !

Une pragmatique caricaturale

La troisième et dernière sœur, Macy (Madeleine Mantock), est quant à elle emprisonnée dans son carcan de meuf cartésienne, qui ne cesse de répondre au type qui lui annonce qu’elle est une sorcière :

« Il y a forcément une explication scientifique à ça. »

PITIÉ ! Il n’y a aucune explication scientifique au fait que Mel puisse arrêter le temps. Sinon, ça se saurait, et tout le monde passerait sa vie à freezer le monde.

Alors cessez de raconter n’importe quoi.

Les effets spéciaux de Charmed sont vieillots

Quel est l’intérêt de placer l’intrigue aujourd’hui, d’équiper nos héroïnes d’iPhones, et de moderniser le propos si c’est pour nous coller des effets spéciaux du siècle dernier ?

Alors oui, je sais, l’équipe technique et la chaine CW n’avaient probablement pas les mêmes moyens budgétaires qu’HBO pour Westworld et Game of Thrones, mais bon enfin quand même !

Même Doctor Who se pare aujourd’hui d’effets plus clean, d’une image plus bossée.

Ici, on est dans le balek.

J’ai mûri une règle dans ma tête, qui est celle-ci :

« Si vous n’avez pas assez d’argent, de temps et de moyens techniques pour produire des effets spéciaux corrects, alors soyez dans la suggestion. »

Prenons un film d’horreur. Si les moyens ne sont pas au RDV, alors il est mieux de suggérer plutôt que de montrer une créature mal réalisée.

Par exemple, dans ce pilote, était-il nécessaire de faire un ralenti de plusieurs secondes sur un fucking corbeau en 3D DÉGUEULASSE ?!

Ben non. On a compris que ce corbeau était porteur de malheurs. Inutile de nous le souligner avec un stabylo vert, et de travers en plus.

Mon âme meurt.

Les infos arrivent de manière random, dans Charmed

L’autre jour, dans ma critique hyper élogieuse de Maniac, la nouvelle et brillante série de Netflix, je soulignais la tendance actuelle à vouloir tout voir trop vite.

Résultat, l’installation des éléments de base qui servent à la compréhension d’un projet est parfois bâclée.

Dans cet article justement, j’expliquais que mes collègues déploraient la lenteur du pilote. Les infos n’arrivaient pas assez vite.

Je prenais alors la plume pour te raconter que selon moi, c’est une TRÈS bonne chose.

Je suis convaincue qu’il ne faut pas tout donner tout de suite, qu’il faut chérir les longueurs, servant souvent une meilleure installation des enjeux principaux.

Charmed fait fi de cet avis, et balance tout immédiatement.

Résultat, la mère décède en 10 secondes, la troisième sister débarque comme un cheveu sur la soupe avec un argument bancal et les sœurs apprennent qu’elles sont sorcières en 3 minutes.

« Woh les gars, on peut pas prendre le temps de se calmer, de fumer une clope et de boire un petit verre de porto ? Non, faut direct se mettre une cuite en avalant 62 shots de tequila ? »

Je n’ai donc pas adhéré au propos de ce pilote. Je suis restée étrangère à cette famille, puisqu’on ne m’a pas donné l’occasion de la connaitre un peu mieux.

Dommage !

Le reboot de Charmed : vers une amélioration ?

Tu l’auras compris, ma belle et douce truite en sucre glace, je me suis ennuyée à mourir devant ce pilote.

Cliché, léger, trop rapide et vieillot, il m’a laissé sur le carreau.

MAIS, il ne faut pas juger un livre à sa couverture. Je compte donc laisser une chance à l’entièreté du produit et tout voir pour critiquer en connaissance de cause.

Je te donne rendez-vous dans 13 semaines, pour te faire un débrief complet de ce nouveau Charmed.

En espérant que Jessica O’Toole et Amy Rardin donnent tort à l’avenir à ce méchant article !

Et toi tu as vu ce pilote ? Tu en as pensé quoi ? J’ai hâte de connaître ton avis !

À lire aussi : Top 5 des meilleures chorégraphies de Un, dos, tres

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Biscotte Mulotte
    Biscotte Mulotte, Le 19 octobre 2018 à 17h00

    Louet
    @Biscotte Mulotte Merci ! Je ne savais pas que c'était non autorisé, comme l'a dit @skippy01 , donc si tu le souhaites, j'ai pris note, tu peux faire disparaître tout ça :fleur:
    Je comptais de toutes façons éditer mon message une fois que tu l'aurais vu :happy: Si y a un soucis avec le lien dis moi en MP pour que je t'en envoie un autre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!