Prenez des bonnes décisions… en imaginant être quelqu’un d’autre

Par  |  | 2 Commentaires

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais » : l'adage est bien connu. Alors pour vous donner, à vous-mêmes, de bons conseils... mettez-vous dans la peau d'un•e autre !

Prenez des bonnes décisions… en imaginant être quelqu’un d’autre

Avez-vous déjà regretté l’une de vos décisions ? Avez-vous déjà pensé que vous veniez de faire une jolie bêtise, ou de choisir un mauvais chemin, et que ne l’auriez pas conseillé à votre pire ennemi ? Pourquoi sommes-nous capables de donner de bons conseils à nos ami-e-s, sans parvenir à les suivre nous-mêmes ?

Eh bien, on touche à quelque chose : selon une recherche menée par Igor Grossmann et Ethan Kross, et publiée dans le magazine Psychological Science, nous serions nos plus mauvais conseillers. Et pour prendre de « meilleures » décisions, nous devrions sortir de nos petites pompes, faire semblant de décider pour quelqu’un d’autre.

chandler-bing

Je suis pas top niveau conseils. Puis-je te proposer un commentaire sarcastique ?

Prendre des décisions plus raisonnées pour autrui

Dans une première expérience, Grossman et son équipe ont interrogé une centaine de personnes, toutes impliquées dans une relation amoureuse longue. À certaines d’entre eux, les scientifiques ont demandé d’imaginer que leur partenaire les avait trompées. À d’autres, les scientifiques demandent d’imaginer que c’est leur meilleur-e ami-e qui a été trompé-e.

Ensuite, les choses sérieuses commencent : tou-te-s les volontaires doivent expliquer ce qu’ils devraient faire, ou ce que leur meilleur-e ami-e devrait faire face à cette situation.

À la suite de cette première étape, les volontaires répondent à un questionnaire mesurant leurs compétences de « raisonnement » (leur capacité à rechercher un compromis, à envisager différentes solutions…). Avec tous ces éléments, les chercheurs-es constatent que ceux qui pensent à ce que leurs potes devraient faire auraient tendance à répondre avec plus de sagesse et de raison que ceux qui pensent à leur propre situation

friends-with-benefits

Finalement, lorsque nous prenons des décisions pour nous-mêmes, nous pourrions bien avoir des difficultés à réfléchir objectivement et laisser nos émotions nous envahir ?

Faire semblant d’être quelqu’un d’autre pour prendre de meilleures décisions

Dans leur première recherche, Grossmann et Kross se sont aperçus que nous prenions de « meilleures » décisions pour les autres que pour nous-mêmes. Existe-t-il un moyen d’utiliser cela pour améliorer nos décisions ? Puisque l’on est capable de « raisonner » pour nos copains et copines, peut-on parvenir à transposer cette sagesse pour notre propre vie ?

Les scientifiques ont imaginé une seconde expérience pour répondre à cette interrogation. Cette fois, les psychologues demandent à des volontaires de répondre à une seule question : « Vous (ou votre meilleur-e ami-e) venez d’être trompé-e. Que faites-vous ? », puis les ont réparti-e-s en deux groupes.

  • Au premier groupe, ils demandent de répondre à la question en utilisant la première personne, en disant « je ».
  • Au second groupe, ils demandent de répondre en utilisant la troisième personne, en disant « il/elle devrait faire ceci, ressentir cela ».

friendly-advice

Autrement dit, 4 situations sont possibles :

  • Certaines personnes peuvent penser à une situation où elles ont été trompées et répondre à la première personne
  • D’autres peuvent imaginer une situation où elles ont été trompées et répondre à la troisième personne
  • D’autres encore peuvent se représenter une situation où leur meilleur ami a été trompé et répondre à la première personne
  • Et enfin, d’autres imaginent une situation où leur meilleur ami a été trompé et répondre à la troisième personne.

Une nouvelle fois, les personnes qui se sont représenté la scène du point de vue de quelqu’un d’autre (en répondant à la troisième personne) semblent montrer de meilleurs jugements, de meilleurs raisonnements, et prendraient de meilleures décisions que les autres.

En répondant à la troisième personne, les participants ont réfléchi, pensé à différents moyens de réagir, imaginé plusieurs conséquences, même lorsqu’ils pensent à ce qu’ils feraient eux-mêmes dans la situation. La seule utilisation de la troisième personne pourrait nous aider à prendre du recul et nous permettre d’aller vers de meilleures décisions !

La troisième personne permet de nous éloigner psychologiquement de nos problèmes et de nos émotions : du coup, nous sommes plus libres et plus capables de raisonner.

Ça va plus du tout Bukowski hein.

Finalement, pour prendre nos prochaines décisions, nous ferions bien d’imaginer ce que nous conseillerions à nos ami-e-s ! Ces expériences interrogent aussi sur le rôle de la « raison » dans nos décisions : pensez-vous qu’il est essentiel de prendre des décisions réfléchies, raisonnées ? Ou êtes-vous plutôt du côté de vos tripes et de votre cœur ? Nos émotions sont-elles de si mauvaises conseillères ?

Pour aller plus loin…

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Ju-
    Ju-, Le 8 avril 2015 à 13h54

    Sympa l'article :)

    Maintenant une question : c'est quoi une bonne décision ?
    Est ce que se tromper c'est une mauvaise décision ? :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?